The Fall [Pilote – UK]

The Fall

Techniquement irlandaise (du nord), The Fall captive dès les premières secondes avec son sujet malheureusement banal : la traque d’un tueur en séries à Belfast. Difficile de nos jours, d’être emballé par la lecture d’un pitch qui raconte comment une gradée de la police britannique va reprendre une enquête sur un meurtre horrible en Irlande.

Et pourtant, dans sa description méticuleuse de l’intimité et de la vie privée de l’assassin, ainsi que de son enquêtrice, le réalisateur montre que son sujet est bien plus intéressant qu’il n’y parait.

the fall

Ainsi notre assassin n’est pas un fou dangereux, un psychopathe mutilant les chairs, c’est un père de famille, marié, avec deux jeunes enfants, qui cache ses pulsions et sa perversité. Manquant plusieurs fois de se révéler, cet homme est malin, méticuleux, certes, mais c’est aussi un être humain sociable, proche de ses amis, aimant sincèrement ses enfants et sa femme. Ça rend le personnage encore plus horrifiant. Il est réel, comme vous et moi.

the fall fly over

Lorsqu’il se met à renifler des petites culotttes de sa prochaine victime, qu’il planque ses ‘trophées » dans la chambre de sa fille, ou qu’il se met à fantasmer devant une vidéo de la babysitter, la tension est énorme. Nous ne sommes pas dans un énième épisode de série policière américaine, où la perversion humaine est à peine survolée. On nous montre l’intimité de ce tueur. La caméra survole ses allers et venues, prend le temps de voir comment cet homme trouve son équilibre entre ses pulsions et sa vie de famille.

Flippant.

the fall gillian anderson

Cette plongée dans l’intimité a pour miroir la vie solitaire de notre enquêtrice, professionnelle jusqu’au bout des ongles, qui ne mâche pas ses mots, et va directement au but. Un policier lui plaît ? A peine présentée, elle lui donne son numéro de chambre. Et on ne peut s’empêcher à faire des va-et-vient entre sa vie privée et celle du tueur.

the fall kill

L’horreur, enfin. Sans montrer une seule goutte de sang, l’épisode parvient sans peine à montrer toute la gravité de la situation. On tremble vraiment pour la victime, du trauma qu’elle subit lorsqu’elle se rend compte qu’on a pénétré chez elle, jusqu’à son destin en fin d’épisode.

Il est rare de ressentir ce genre d’émotions à la télé, qui banalise la violence, nous désensibilise complètement, parce qu’on arrive toujours à trouver que le personnage est, au fond, caricatural. Ici, la violence est insoutenable, soulève le cœur. Pas à cause des effets spéciaux. Mais parce qu’elle nous rappelle qu’au fond de tout être humain se cache peut-être un monstre.

the fall jamie dornan

La cerise sur le gâteau, évidemment, est le retour de Gillian Anderson à la télévision, dans ce rôle d’enquêtrice qui soupçonne la présence d’un tueur en séries à Belfast, en dépit de ses collègues. Après sa prestation dans Hannibal, et avec sa future série Crisis, ça fait très plaisir pour le fan de X-Files que j’étais. Et puis le tueur est brillamment interprété par Jamie Dornan (le shériff dans Once upon a Time).

Bref, ne loupez pas ce petit bijou.

feu_vert3

Publicités

Une réflexion sur “The Fall [Pilote – UK]

  1. Décidément, tu nous déniche de bien belle choses.. Va falloir que je case ça dans mon planning.. Heureusement, j’ai des séries qui se terminent.. 🙂
    Ah Gilian, un plaisir de revoir la dame de glace!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s