When a man loves [Pilote – Corée]

when a man loves

Les amateurs de clichés seront ravis de visionner le nouveau drama de MBC, When a man loves. Construite de manière à exacerber la dramaturgie, la fiction en fait un peu trop pour son propre bien. En réunissant sur le petit écran deux personnages au caractères très affirmés, il était évident que cela allait faire réagir. Et pas forcément de la manière la plus plaisante.

when a man loves song seung hun

Prenons notre héros, Tae Sang (Song Seung Hun). Lycéen brillant, il perd successivement sa mère (qui l’a abandonné) et son père, mort de chagrin. Pour survivre, il devient un petit chef de gang. Élevé dans la voyoucratie, loyal, et respecté, il n’est au fond pas heureux de sa vie, et c’est en rencontrant l’héroïne qu’il va se reconstruire.

when a man loves shin se kyung

Notre héroïne Mi Do (Shin Se Kyung), pauvre mais studieuse, n’a surtout peur de rien, et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Lorsque Tae Sang vient collecter l’argent que doit son père, elle ne va pas hésiter à l’affronter, et lui propose même de se vendre pour rembourser cette dette. Impressionné par cette fille, Tae Sang décidé alors de réduire les intérêts (ce qui ne va pas plaire à son propre boss, évidemment).

when a man loves song seung hun shin se kyung

C’est là tout le sel du drama. Tae Sang voit en Mi Do sa propre jeunesse, ses espoirs avant qu’ils ne soient déçus. Il voit en elle son propre entêtement. Plus elle se braque, plus elle s’obstine, plus il en tombe amoureux. Lui a ravalé sa fierté pour rejoindre les gangs, elle, ne lâche rien. Et surtout pas devant les riches qui la considèrent comme une moins que rien. Elle ne veut pas de la pitié des autres, même si elle doit profiter de leur aide. Ainsi, ne comptez pas sur un remerciement. Elle place sa fierté bien au dessus de ça.

La rencontre amoureuse qui s’opère au début du drama ne peut donc pas fonctionner. Pas sur ses bases là. Ce qui explique pourquoi notre héros est si prompt à vouloir vivre avec elle, tandis qu’elle est déjà bien consciente de l’attraction qu’elle provoque. Chacun de ces personnages va devoir évoluer.

En créant ces personnages, au fond, on a exacerbé l’archétype du drama coréen. Lui est un bad guy qui devient un richissime, sensible, (TROP) généreux, homme d’affaire. Elle est une femme intelligente, pauvre, (TROP) fière, qui doit malgré tout profiter du succès de son prétendant pour enfin démarrer sa vie professionnelle.

A cela se rajoute évidemment le carré amoureux habituel, compliqué par la présence d’un boss de la mafia pour le moins cruel, et jaloux.

when a man loves song seung hun mbc

La caricature n’est, heureusement, pas sans qualités. D’abord, parce que j’aime le fait qu’il pose d’emblée les bonnes questions, et ne tourne pas autour du pot. Le héros n’est pas insupportable, ce n’est pas un gamin qui ne sait pas comment s’exprimer avec elle, il y va franco. Et ça, ça fait plaisir. Ça ne fait pas de lui une brute épaisse, bien au contraire. J’ai aimé comment il masque sa nervosité (sa nudité dans un spa, sa cravate remise droite, ou son intolérance aux épices). Bref, il essaye de rattraper l’image déplorable qu’il lui avait donné. Ce n’est pas par fierté, mais par souci de lui plaire. Notre héros est « cool », mais il ne le montre pas. D’ailleurs la réalisation ne s’attarde jamais sur lui pour glorifier ses actions, ou ce qu’il est devenu. (Excepté un net penchant pour ses abdominaux, à l’évidence une qualité artistique de premier choix pour les téléspectatrices).

when a man loves mbc

Non, le principal problème du drama, c’est sa narration. Comme le début de l’histoire est tout sauf original, on s’embête un peu devant le petit écran. C’est lent, très lent, trop lent. Et on sait pertinemment où veut nous amener le scénario. Ne vous attendez donc pas à une quelconque révélation, voire même à un mystère sur les origines de nos personnages. Tout est prémâché pour aller à l’essentiel.

Au lieu de m’enthousiasmer (ou de m’énerver) sur un drama aux personnages poussés au bout d’une certaine logique, je me suis ennuyé ferme. Notez bien que les acteurs s’en sortent mieux que prévu. Song Seung Hun (Autumn Tale) est bien plus à l’aise dans ce registre que dans Dr Jin. Et Shin Se Kyung (Tree with Deep Roots) arrive à laisser passer une certaine froideur sans devenir antipathique (ce qui n’est franchement pas évident vu le script). Enfin, je suis aussi content de retrouver Chae Jung Ahn (Coffee Prince), même si son rôle est limité (mais tout de même sportif !).

Au final, je n’ai donc pas été convaincu. Et même si au fond, je pourrais lui donner une seconde chance, je préfère me consacrer à d’autres dramas.

feu-rouge4

Advertisements

Une réflexion sur “When a man loves [Pilote – Corée]

  1. J’ai regardé le premier épisode hier, et pour l’instant, je dois dire que je rejoins ton avis. J’ai trouvé ce premier épisode vraiment très long. Pour ma part, je compte visionner le second épisode avant de décider de la suite, mais je pense qu’il y a très peu de chance que je continue ce drama.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s