[Pilote – Corée] Ghost

Si je m’attendais à ça ! Ghost se révèle une magnifique surprise. J’aurai du faire davantage confiance à la scénariste de Sign et Harvest Villa.

Ghost est un thriller rondement mené, dont les quelques défauts n’entachent en rien le plaisir du visionnage, un « mindblowing » propre aux récits policiers savamment construits.

Pas facile d’évoquer l’histoire sans parler des multiples rebondissements dans l’enquête, tous crédibles. Certaines attitudes ou délaissements d’enquêtes (les trous dans les scénarii que l’on pourrait montrer du doigt) sont même explicités plus tard. C’est donc une histoire cohérente et prenante qui vous attend. Avec un twist majeur, original et redoutable, suivie d’une très belle idée (certes un peu reprise du cinéma, mais suffisamment ambitieuse pour avoir envie de voir la suite dès que possible).

Je salue d’ailleurs la réalisation qui donne à la série un certain cachet, et de l’efficacité, exceptées quelques scènes au début du premier épisode, et à la fin du second. J’ai trouvé quelques critiques par rapport à la BO, moi je trouve qu’elle parvient parfaitement à plonger le téléspectateur dans cette ambiance mystérieuse, poussant à la réflexion, et donnant aux surprises suffisamment d’effet sans être agaçante.

La série ne se perd pas du tout dans la romance (très légèrement effleurée), pour se concentrer sur l’enquête dans l’univers de la cybercriminalité. Le sujet permet donc d’exploiter intelligemment le processus de résolution de l’enquête sans tomber dans une quête de preuves fastidieuse ou dans un enchaînement de scènes d’action. On suit les raisonnements de deux inspecteurs, l’un, Kwon Hyuk Joo surnommé Mad Cow, plutôt brute mais malin, déterminé à asseoir sa supériorité avec une enquête « normale », en allant mettre les mains dans le cambouis, en recherchant des preuves tangibles, l’autre, Woo Hyun, connaissant suffisamment les rouages et les travers de l’univers digital pour ne pas non plus se faire avoir avec les apparences. Pour ce dernier, on ne connait la réalité sur une personne qu’en explorant son ordinateur, car c’est là que les gens se sentent anonymes et peuvent donner libre cours à leurs penchants.

C’est d’ailleurs un des points qui m’a fait aimer ce drama, outre ses excellents rebondissements. Nos personnages sont faillibles, mais intelligents. Il n’y a pas de héros plus malin que les autres. Pour le personnage féminin, Yoo Kang Mi (Lee Yeon Hee), l’héroïne de la série, alors qu’elle est raillée pour sa beauté, son inaptitude ou ses erreurs du passé, elle se révèle une bonne enquêtrice, sachant utiliser ses atouts pour détourner l’attention des mâles, mais aussi capable d’échafauder un plan. Elle n’est pas non plus une superwoman puisque l’émotion qui la saisit peut la conduire à faire des erreurs.

Beaucoup de critiques fusent sur le duo So Ji Sub (I’m sorry i love you) /Lee Yeon Hee (Paradise Ranch). Certes, le jeu n’est pas extraordinaire, mais le scénario est tellement prenant que cela n’est guère préjudiciable à la série. Du boulot honnête, un rien impassible pour So Ji Sub, mais j’ai déjà vu pire. notons aussi la présence de Daniel Choi, comme toujours très à son aise. Et puis la galerie de portraits dans la hiérarchie policière fait plaisir à voir (que des têtes connues).

La thématique de la cybercriminalité avait tout pour m’effrayer. La télévision n’arrive pas à reproduire le hacking ou la recherche d’informations sur un ordinateur sans passer par des gimmicks ou du symbolisme (On se souviendra avec horreur de l’oiseau dans Bloody Monday), ou en essayant de nous montrer des tonnes de lignes de code indigestes, qui permettent de faire à peu près tout et n’importe quoi à la seconde. Ce n’est heureusement pas le cas avec Ghost, même si certains détails feront tiquer (comme l’effacement irrémédiable et rapide de disques durs). Dans l’ensemble, la série n’en fait pas trop dans l’étalage des « pouvoirs » du hacking . Elle nous montre plutôt la méthode utilisée par le criminel, ou le policier, en expliquant les limites de chacune. Cela rend l’univers crédible, et c’est d’autant plus important pour les rebondissements astucieux qui nous attendent.

L’histoire commence par le suicide d’une célébrité, suite à des tumeurs de sex scandal et d’une supposée liste de « clients ». Juste avant de se jeter par la fenêtre, elle a envoyé un message par twitter expliquant qu’elle voulait mourir. Tout cela semble plutôt simple, mais l’équipe de lutte contre la cybercriminalité va repérer un hacker (Hades) sur les lieux, et une enquête plus approfondie sur sa connexion internet et sur ses mots de passe twitter va avoir lieu. Jusqu’à ce que Hadès révèle sa vérité…et qu’un mystérieux fichier ghost rentre dans la discussion…

N’en disons pas plus. Sachez juste que l’histoire va se ramifier bien au delà d’une simple enquête, avec des retournements de situations inattendus. Ma recommandation : ne lisez pas trop sur la série, car au rythme où ça va, ça commence à spoiler sur les twists majeurs et ça va vous gâcher le visionnage.

La série n’est certes pas sans défauts, avec un jeu d’acteurs passable et quelques très rares scènes overzetop (surtout à la fin du second épisode, même si je comprends le clin d’œil au fantôme de l’Opéra). C’est du chipotage, car Ghost est pour moi une vraie et splendide réussite. Gros coup de cœur !

Publicités

2 réflexions sur “[Pilote – Corée] Ghost

  1. Pour le moment, au terme des 2 premiers épisodes, Ghost se retrouve (de manière surprenante) en tête de mes nouveautés sud-coréennes préférées ! Tu soulignes bien les différents atouts de ces débuts ; j’en retiendrai pour ma part ce mélange entre un récit efficacement calibré et conduit, et ces twists multiples qui surprennent et redistribuent les cartes pour le téléspectateur. Le schéma thriller/policier emprunte quelques ingrédients familiers mais il se les réapproprie pour le moment bien. Particulièrement dans le 2e épisode où je me suis vraiment prise au jeu ; c’est assez rare que je rentre dans la tension ambiante d’un kdrama avec autant d’intensité ! Je ne sais pas si Ghost sera capable de maintenir une telle densité dans la durée, mais il y a quand même une fluidité d’ensemble qui incite à l’optimisme !

    Concernant les acteurs, je rejoins tes critiques. Après, en ce qui me concerne, si j’admets sans mal que la mono-expressivité froide de So Ji Sub ne portera pas le drama sur son jeu d’acteur, reste que c’est un acteur pour lequel je conserve une affection certaine. J’avais vu What happened in Bali durant ma période « pré-k-drama » (2006-2008) quand j’avais encore un peu de mal à apprécier ces fictions avant les coups de coeur de 2009, et comme souvent – illusion des débuts, nostalgie… – beaucoup d’acteurs de ces premiers dramas me tiennent à coeur… Alors le « jeu » de So Ji Sub me fait parfois lever les yeux au ciel, mais voilà… je suis quand même contente de le retrouver dans mon petit écran. Dans Road Number One, c’était plus problématique, mais ici le scénario tient suffisamment la route pour ne pas avoir besoin que les acteurs le soutiennent.

    Merci pour cette review ! Et pour m’avoir incité à foncer regarder Ghost, que j’avais a priori laissé plus de côté mais pas dans mes priorités !

  2. Je rejoins ton avis, franchement ce drama est une agréable surprise, la synopsis et le titre me repoussais mais je me suis lancé et c’est vraiment une surprise. Certes le jeux d’acteurs n’est pas transcendant, mais tout objectivité concernant So Ji SUb mets impossible. Mais franchement je suis agréablement surprise par l’histoire j’ai dévoré ce drama, qui m’as tenu en haleine jusqu’à la fin. Une fin dont je ne m’attendais pas d’ailleurs. Je pense que c’est vraiment un drama à voir sans hésitation ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s