Guys with kids [Pilote]

Produite par Jimmy Fallon, la série comique familiale Guys with kids propose de nous immerger, comme bien souvent pour ces thématiques, dans 3 modèles de parents.

Eh oui, vous avez bien lu. Bien que s’appelant guys with kids et que l’affiche nous montre 3 hommes avec des enfants, la sitcom n’explore pas son sujet, préférant nous montrer un couple divorcé, un couple dont l’homme reste à la maison, et un couple dont la femme reste à la maison.

Pourtant ça partait plutôt bien. Le pilote commence par nous présenter les hommes qui s’occupent des enfants, et engage la conversation sur leurs vies respectives depuis que ces adorables marmots sont arrivés. Je pensais que tout naturellement l’éducation des enfants allait être abordée sous un angle masculin. J’avais tort. C’est par l’intrusion de la femme que l’on comprend que le virage va être douloureux.

Heureusement qu’elles sont là, hein, parce que ces pauvres pères sont complètement dépassés. Immatures, n’ayant aucune autorité, ils ont heureusement un certain sens des responsabilités (comprendre refiler le bébé en cas d’urgence aka un rendez-vous galant). Si monsieur interrompt son rendez-vous c’est tout simplement parce que la mère est susceptible de regarder comment les choses se passent. Et c’est pas joli à voir : ces messieurs jouent aux jeux vidéos et lavent le bébé dans l’évier de la cuisine, diffusent des films violents à la télévision, bref, ce sont des hommes, hein, faut pas trop leur en demander…

Etais-je naïf au point de croire que je trouverai un point de vue intelligent sur l’éducation paternelle dans une sitcom américaine ? Pour ma défense, le trailer laissait augurer de certaines tentatives pour évoquer le thème, mais on se retrouve tout bêtement avec une énième sitcom familiale, où les enfants sont des fardeaux, les hommes irresponsables et les femmes ne sont là que pour parler d’amour ou de sexe.

Et c’est là que ça se corse car en dépit de quelques répliques, rien ne fonctionne vraiment. La faute à un casting prodigieusement irritant, et un recyclage éhonté de situations vues et revues. Sous ses airs modernes, la sitcom est en fait terriblement rétrograde et plate.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s