Summer Snow

Summer Snow est une série japonaise qui a été diffusée en 2000 sur TBS. Tout simplement l’un des meilleurs drama japonais que j’ai pu voir, un petit chef d’oeuvre, n’ayons pas peur des mots. Il ne faut pas le confondre avec le film HK de 1995, qui lui n’a rien à voir. Si la série s’appelle Summer Snow c’est parce qu’elle a une double signification. Le couple d’amoureux est constitué de Natsuo (qui veut dire summer), et de Yuki (qui veut dire neige). Et Natsuo, qui fait de la plongée sous-marine, rêve de voir la neige d’été, une rare et très belle manifestation due à la présence des coraux.

Cette série raconte avec un trait réaliste les difficultés du jeune Naoko qui est en charge de sa famille depuis que ses parents ne sont plus là. Il tient un magasin de vélo, et malgré les fins de mois difficiles, il garde le sourire et ne relâche pas ses efforts. C’est qu’il doit faire bonne figure pour son frère, un lycéen qui a un handicap auditif, et sa soeur, qui lui réserve une surprise de taille : elle va tomber enceinte. Naoko va un jour rencontrer Yuki, une jeune salariée atteinte d’une maladie cardiaque et qui ne peut donc profiter de la vie. C »est le début de leur histoire d’amour.

La série a su trouver le ton parfait pour parler de sujets difficiles (délinquance, handicap, don d’organe, fratrie, avortement, et responsabilisation). Ni austère, ni naïve, elle relate ces combats pour une meilleure vie, pour l’amour. C’est touchant, parfois léger, parfois grave, et on s’attache très vite à ces personnages. C’est aussi la magie de la télé, quand tout prend grâce à vos yeux, quand tout est si parfait qu’on n’arrive pas à imaginer que les choses soient différentes. L’interprétation est vraiment grandiose, avec une mention spéciale à Domoto Tsuyoshi qui incarne à merveille ce frère qui doit assumer le rôle de père. C’est la grande réussite de la série : savoir raconter la vie, avec ses peines, ses douleurs, ses rires, ses moments simples, ses choix compliqués. C’est savoir où puiser l’espoir, la force, le courage, pour surmonter les épreuves. Ici, pas de personnage déluré qui apparait comme dans une grande majorité de dramas japonais, juste des personnages comme vous et moi. Une fantastique histoire humaine, tout simplement.

Quant au final, la cerise sur le gâteau, il comprend un twist absolument grandiose qui vous hantera pendant des mois.

C’est à mon sens une des séries japonaises que je recommanderai à toute personne qui veut se lancer dans la fiction asiatique. Une perle rare, au milieu de l’océan.

Clip d’un(e) fan (avec BO originale, et sans révéler la fin, ouf !)

Advertisements

Une réflexion sur “Summer Snow

  1. Pingback: Tag d’un drama-addict « Cinédramas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s