Over / Under [Pilote]

over under

Over / Under était un projet de série pour le moins ambitieux pour USANetwork, la chaîne a finalement décidé de ne pas poursuivre l’aventure. Cela se comprend,vu que le pilote – finalement diffusé en bouche-trou début Janvier- montre un mélange de thématiques un peu trop sombres pour une chaîne qui aime par dessus tout des séries calibrées.

Et Over / Under est tout sauf calibrée. La série part un peu dans tous les sens, avec des scènes adultes, ce qui rend son approche difficile (le pilote fait une heure et demi quand même). Cela ne veut pas dire qu’elle soit sans qualités.

Tenez, prenez son pitch. La série nous montre un trader (Steven Pasquale, Rescue Me) qui aime prendre des risques, et qui perd son emploi suite à ses problèmes de gambling (8 millions de dollars de perte quand même !). Installé avec sa femme (Caroline Dhavernas, Wonderfalls) photographe, il vivait une vie d’excès et de débauche. Il va devoir quitter Manhattan pour Brooklyn et survivre grâce aux revenus de sa femme artiste.

Avec une telle actualité, il est impossible de résister à ce genre de pitch initial. Mais ce qui frappe dans la série, outre ses mises en scènes maladroites et peu pertinentes, c’est que parfois l’environnement sert à expliquer ce qui se passe dans la tête de nos personnages.

over under steven pasquale caroline dhavernas

Ainsi, débarqué à Brooklyn, notre nouveau chômeur va côtoyer la misère de la rue, mais aussi les espoirs de chacun. Lui, verra un miroir à son addiction : les jeux d’argent sont partout, sur les étals, dans les magasins, dans les affiches. Cela va lui donner l’idée de se transformer en bookmaker. Elle, verra les femmes enceintes jusqu’aux yeux, qui allaitent leurs progénitures en plein restaurant, elle subira une foule peuplée d’enfants, et les demandes pressantes de futures mères qui désirent des photos artistiques de leur ventres arrondis. Cela va à l’encontre de la vie qu’elle désire, de sa jeunesse qui lui échappe, alors qu’elle aurait tant voulu pouvoir faire la fête plus longtemps.

Ainsi le pilote nous montre ces deux parcours. Notre bookmaker va devoir amasser suffisamment de fonds pour diminuer le risque. Il va ainsi utiliser ses connaissances (le père de sa femme) après avoir obtenu l’aide de son voisin, un génie des maths qui veut s’échapper de la misère et qui connaît parfaitement Brooklyn, et les amateurs de paris sportifs. Notre photographe, quant à elle, va avoir une sacrée surprise…

caroline dhavernas

En résumant le pilote, on pourrait se dire qu’il y avait là de quoi rendre le pilote intéressant. Hélas, au risque de me répéter, la mise en scène est brouillonne, le rythme bien trop lent pour pouvoir adhérer. Il n’est pas facile non plus de se positionner pour nos personnages qui ne parlent jamais de leur états d’âme. Caroline Dhavernas et Steven Pasquale font un boulot remarquable, mais cela ne suffit pas pour s’impliquer dans le destin de ces personnages qui paradoxalement ont une personnalité bien trop fade par rapport à leurs fringales ou leurs excès. Signalons surtout une bande sonore souvent à côté de la plaque qui continue à dérouter le téléspectateur, déjà bien en perte de repères.

Over / Under, au fond, aurait pu être une bonne série, tant son patchwork apporte des thématiques intéressantes. Mais il y a un manque de finition évident.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s