Covert Affairs saison 1

Bien que j’attendais un peu la série, je n’avais pas été spécialement convaincu par le pilote de Covert Affairs. J’avais du mal à voir autre chose que des acteurs dans ma télé. L’intrigue était basique : Annie Walker (Piper Perabo) rejoint la CIA après que son petit ami Ben Mercer l’a lâchement abandonné sur une plage au Sri Lanka. Et évidemment, le petit ami en question travaillait au CIA lui aussi.

J’ai tenu bon, j’ai donc fini la saison.

Je m’attendais a minima à des intrigues un peu plus élaborées. C’est comme si à chaque fois qu’on aurait pu avoir quelque chose, les scénaristes s’obligeaient à ne pas développer. Frustrant. Ça ressemble étrangement à une pression externe. Il y a d’ailleurs peut-être un lien avec les publicités pour les voitures ou les chips, tellement peu discrètes.

Je m’attendais aussi à ce que la promesse initiale soit réellement tenue : Annie devait avoir des missions classiques de renseignement, et non pas devenir une Sidney Bristow affadie (et moins sexy). Or le principe est toujours le même : on nous explique qu’elle n’a rien à faire sur le terrain mais c’est toujours elle qui y va. Un petit peu hypocrite de la part des scénaristes. Vous voulez avoir une dose d’action dans les épisodes ? Alors assumez clairement votre choix.

Oui, le fil rouge de la saison est vraiment mauvais. Cliché et déjà vu, certes. Mais après tout, j’ai bien aimé le pilote de Nikita, donc le déjà vu n’est pas forcément un dealbreaker. Non, le problème c’est que rien n’a été fait pour rendre Ben Mercer vraiment ambigu et mystérieux. Quand il réapparait dans la série on s’aperçoit juste que c’est une personnage de plus, sans réelle personnalité.  L’enjeu ? Aucun. Les répercussions ? Cela ne sert que de prétexte à de nouvelles missions. Le reste des intrigues est à l’avenant : un couple de patrons de la CIA, ça aurait pu donner quelque chose d’intéressant, mais là encore les scénaristes s’osbtinent à ne pas développer leurs caractères. On ne peut même pas parler de disputes ou de réconciliations, ces personnages évoquent le plus souvent entre les lignes leur mariage, mais c’est tout. Ne comptez pas non plus sur le geek de service (Christopher Gorham), pour entretenir l’espoir d’un homme trouble. Non, il n’est qu’un playboy droit dans ses bottes, qui choisit soudainement d’être amie avec la petite nouvelle Annie Walker. Ne susbsiste que la présence de Gregory Itzin pour incarner une fois encore un « méchant ». Et encore, son influence est tellement minuscule, il ne sert qu’à se faire rabrouer.Et la pauvre Anne Dudek, qui incarne la soeur d’Annie, méritait mieux, ses scènes étaient beaucoup trop courtes.

Heureusement pour elle, la série a une réalisation efficace, et le tout se suit sans le besoin de faire « retour arrière » : il ny a pas de personnage réellement insupportable, les intrigues sont très classiques, il y a du rythme et des rebondissements, mais finalement rien qui ne justifie une deuxième saison de visionnage. Et c’est pas le cliffhanger médiocre qui pourrait changer la donne.

Bref. Moi, je m’arrête là.

Publicités

4 réflexions sur “Covert Affairs saison 1

  1. Tu auras eu plus de courage que moi, puisque j’ai abandonné autour du quatrième épisode me semble-t-il. Plutôt dynamique, pas foncièrement déplaisant à suivre, mais excessivement balisé, routinier, sans surprise et surtout sans charme… Bref, c’est une série qui se laisse regarder, mais qui peine à s’affirmer et à donner envie de vous faire revenir. Trop insuffisant. Tant pis, sans regret.

  2. @Livia : Je voulais donner toutes ses chances à la série, je me suis dit qu’elle allait forcément finir par développer les choses. Mais même le season finale est décevant.

    @David : le système de feux tricolores je l’utilise pour les pilotes, et non pour les bilans de saison 😉

  3. Ah ok, j’avais pas compris le systême des feux tricolores ^^
    Non, ben ça ne me dit quand même rien et puis moi je veux une héroïne avec des cheveux bruns (et ne me parlez pas de Bones, j’aime pas sa tête de fouine ^__^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s