[Pilote US] Traffic Light

Traffic Light (ex Mixed Signals), est une énième sitcom nous parlant de 3 amis à différents stades de leurs relations avec leurs copines respectives. Oui, le divertissement est de plus en plus calibré. Ce n’est pas tant le fait de parler d’amitié et d’amour qui soit redondant, c’est plutôt l’idée de s’adresser à un spectre le plus large possible, en montrant à travers différents couples l’évolution graduelle de leurs relations, et de leurs problèmes. Donc plutôt que de la comparer à l’ignoble Perfect Couples, je pense qu’il faut plutôt la comparer à Better With You, qui narre également 3 couples (le jeune couple qui démarre, le couple de 10 ans, et le vieux couple usé jusqu’à la corde).

Dans Traffic Light, avec une analogie aux feux de circulation, on nous présente donc Ethan (Kris Marshall), celui qui n’arrive pas à se stabiliser et qui profite de la vie (le feu vert), mais aussi Adam (Nelson Franklin, The Office) qui vient tout juste de s’installer avec sa copine (feu orange), et enfin Mike (David Denman, The Office) qui est marié à Lisa (Liza Lapira, Dollhouse, Huff) et est contraint de s’adapter à son nouveau statut de père (le feu… rouge, évidemment !).

Alors que Better with you attaquait les deux maillons du couple, dans Traffic Light, ce sont plutôt les hommes qui en prennent pour leur grade, à fuir leurs responsabilités car ils veulent avoir du temps libre « pour eux ». Et j’avoue que c’est plutôt bien vu, et finement dessiné.

Car Traffic Light n’est pas une grosse farce avec des gags en pagaille, elle veut avant tout qu’on s’attache à ses personnages. Ce qui fait sourire, c’est davantage la façon dont ils se font prendre à leur jeu. Eux qui semblaient tout faire pour trouver un nouvel équilibre dans leur couple, les voilà confrontés à plus fort qu’eux : les femmes, qui prennent en main la domestication de leurs compagnons.

Inutile de dire que j’étais ravi de revoir Liza Lapira (elle est LA raison pour laquelle j’ai quand même essayé ce pilote). Son personnage de femme à la poigne forte est réjouissant, et elle n’a pas encore suffisamment de temps d’antenne à mon goût, mais c’est un bon début.

Alors oui Traffic Light, à la lecture de ces lignes peut vous sembler tout sauf original, mais il s’en dégage quelque chose, une atmosphère légère entre sincérité et sarcasme. Et ces deux tons sont suffisamment équilibrés pour rendre la sitcom attachante. Les personnages ne paraissent pas caricaturaux. Et puis c’est vraiment drôle par moment, on ne sent pas que le gag est « forcé ». Et ça, ça fait du bien. Ne vous étonnez pas si ce léger vent de fraicheur s’explique par le fait que la série est adaptée de son modèle israélien.

Moi qui comptait ne pas allonger ma liste de séries, me voilà bien verni. Mais Traffic Light est un jolie surprise.

Advertisements

Une réflexion sur “[Pilote US] Traffic Light

  1. Bon me voilà rassurée, je vais pouvoir attaquer cette série sur un avis positif, ça fait du bien !
    Et oui Perfect Couple pour le peu que j’en ai vu c’est quand même pas terrible…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s