Utopia [Pilote – UK]

utopia

J’arrive un peu en retard pour parler de la nouvelle sensation outre-Manche : Utopia, une superbe série conspirationniste. Dès les premières secondes, l’identité de cette série s’affirme, étonne, réjouit. La réalisation est très colorée (sans atteindre Pushing Daisies, à cause de son contexte urbain),  le contraste est amplifié et soigné, et la musique donne l’impression d’assister à un numéro loufoque, bizarre, impossible à croire.

Il fallait bien ça, au fond pour adhérer à une énième histoire de conspiration. Là où Rubicon avait choisi un rythme lent et une réalisation proche d’un thriller d’espionnage des années 70 comme les 3 Jours du Condor, Utopia choisit de surprendre. A tout prix.

utopia uk

Ainsi, pour instaurer la peur, la menace n’est pas planante, invisible, ou suggérée, elle est personnifiée par des hommes de main ou des menaces téléphoniques. Ce sont des hommes qui sous leurs airs débonnaires affichent une cruauté sans limite. Ils accomplissent leurs missions sans trembler, sans remords, n’épargnant même pas les enfants. Leurs outils vont d’une barre métallique au gaz mortel qu’ils font respirer de force à leurs victimes (tout en leur faisant croire qu’il ne veulent que les endormir), à des techniques de torture qui font passer les aventures de Jack Bauer pour une promenade de santé.

Cela n’est pas sans poser quelques problèmes à la fiction, car au-delà de l’horreur et de la sensation de dégoût recherché, on peut légitimement se demander si l’épisode ne va pas parfois un peu loin dans les prises de vue, comme lorsqu’on filme en gros plan une visage plein de bave dont les yeux sont bouffés par la javel (eh oui !). On est passé de la visualisation, de la grandiloquence de la violence à une sorte de voyeurisme. Loin de moi l’idée de censure, mais ce genre de programme est à réserver à un public adulte et équilibré qui pourra comprendre l’intérêt d’une telle mise en scène.

Ce public, lui, ne pourra s’empêcher de sourire devant certaines séquences, comme lorsqu’un borgne essaye de viser son adversaire, ou lorsque les théories du complot sont mentionnées. Et pourtant, tout le propos de la série semble nous dire : ça paraît tellement invraisemblable, mais c’est pourtant vrai. Les scènes grotesques et violentes sont ici un moyen pour permettre au téléspectateur de prendre un peu de distance avec un récit abracadabrantesque, où nos personnages sont en quête d’un comic book de 1985 qui dévoilerait une conspiration.

utopia tv serie

Le choix du comic book, là aussi n’est pas un hasard, car c’est la forme de média la plus ridiculisée et la moins crédible. La forme de discussion est également contemporaine avec un forum pour conspirationnistes intitulé Utopia. Internet étant le creuset des idées négationnistes, des rumeurs, des vérités camouflées, des démentis jamais publiés, c’était un formidable moyen scénaristique pour faire rencontre nos personnages. Car eux, vont vite devoir prendre les choses au sérieux quelles que soient leurs idées …

Plus qu’une simple série conspirationniste avec une méchante corporation pharmaceutique, la fiction ajoute la problématique de la survie, de la lutte à mort contre des adversaires inhumains. A partir du moment où vos adversaires peuvent tout faire, vous suivre à la trace, il va falloir rivaliser d’astuces. Ce tournant est pour le moment assez excitant, car il ne délaisse pas le puzzle. Mieux encore, on va peut-être enfin avoir une réponse à la question lancinante de nos meurtriers : « Où est Jessica Hyde ? »…

Le récit arrive donc à être particulièrement haletant, parvenant à procurer un mélange de sensations qui déstabilise le téléspectateur. Au delà du simple choc, il y a une approche construite qui donne définitivement envie de voir la suite. Wow.

feu_vert3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s