Orphan Black [Pilote – Canada]

orphan black

Nouvelle série de BBC América, Orphan Black ne promettait pas de révolutionner le genre du thriller de science-fiction avec une histoire vue et revue, mais j’espérais bien plus de fun que je n’en ai eu.

Orphan Black nous présente Sarah, une jeune femme en fuite, qui veut récupérer sa fille, et qui pour cela vole de la drogue à une connaissance. Mais sur le chemin, elle rencontre une personne qui lui ressemble étrangement, et qui se suicide devant elle.

L’occasion était trop belle. Elle lui vole son identité pour disparaître de ses poursuivants tout en espérant récupérer la totalité du compte de sa victime. Évidemment, tout se complique. Sarah doit se faire passer pour Beth, une policière devant s’expliquer sur la raison pour laquelle elle a tué une femme qui brandissait un téléphone au lieu d’une arme à feu. Cette nouvelle vie lui donne également un petit ami, un collègue mystérieux, mais surtout la met sérieusement en danger.

La raison est simple et apparait dès le générique tout sauf subtil et original : elle est semble-t-il clonée, et des gens veulent lui faire la peau…

orphan black bbc america

On aura donc vu pitch plus emballant que l’usurpation d’identité et le clonage, sujets ô combien casse-gueules. Et ma foi j’étais prêt à embarquer dans l’aventure jusqu’à ce qu’on essaye de donner un background et une personnalité à notre héroïne…. C’est peut-être en partie dû à l’actrice qui n’arrive pas à dégager une quelconque émotion, mais jamais je n’ai perçu une femme qui voulait à tout prix revoir son enfant (les larmes étaient tellement factices, c’est probablement l’une des scènes les plus cliché de l’année). J’ai surtout vu une héroïne qui n’hésitait pas à coucher avec le petit ami de sa victime 2 minutes après sa rencontre. On dira ce qu’on voudra sur Ringer, mais au moins il y avait un développement et une cohérence dans ce genre de comportement. Ni avant, ni après l’acte, nous n’aurons de remarque. Difficile de justifier tout cela par la crainte d’être découverte…. Bref, c’est la carte de la surenchère grossière qui empêche de s’attacher au personnage.

Et comme l’intrigue était déjà tout sauf originale, il ne reste pas grand chose pour sauver ce pilote du naufrage. La musique en fait également beaucoup trop par moments, et le tout manque singulièrement d’humour ou de personnalité.

feu-rouge4

Publicités

Une réflexion sur “Orphan Black [Pilote – Canada]

  1. Également repéré de mon côté. J’ai pas encore eu le temps de le regarder, je suis toujours sur mon nouveau site. J’ai finit par abandonner ringer, je verrais bien avec black orphan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s