My sassy girl

Il était temps que je parle de ce monument de la comédie romantique. En effet, My Sassy Girl fait partie de ces films incontournables quand il s’agit d’aborder le cinéma coréen. Oui, vous avez bien lu. Coréen. Et je préfèrerais oublier l’immonde remake américain du même nom avec Elisha Cuthbert et Jesse Bradford, qui a réussi à massacrer toutes les qualités du film original.

My Sassy Girl est inspiré du blog de Kim-Ho Sik qui raconte ses déboires liés à son excentrique petite amie. Le film est réalisé par Kwak Jae Yong, et est sorti sur les écrans en 2001 et est rapidement devenu l’un des plus grands succès en Asie, dominant ainsi les charts de tout le continent et contribuant au phénomène de l’Hallyu. C’est aussi le film qui propulsa Jun Ji Hyun et Cha Tae Hyun au rang de superstars.

C’est une véritable petite perle de savoir-faire, qui redonne au genre de la comédie romantique toutes ses lettres de noblesse. Parce qu’il faut bien le dire, les américains ne sont plus capables de nous sortir des comédies romantiques comme au temps de Julia Roberts et Meg Ryan. Le sexe et la vulgarité ont remplacé tout développement du sentiment amoureux. On en arrive à vous expliquer que deux personnes tombent amoureux parce qu’ils boivent l’eau du robinet. (Je n’exagère pas, retrouverez-vous le film en question ?). C’est vous dire si la notion d’alchimie a disparu du box-office américain. (Oui je sais je tape dur mais c’est vraiment exaspérant).

My Sassy Girl raconte l’histoire de Kyun Woo, jeune étudiant paresseux qui rencontre une jeune fille bourrée sur les quais du métro. Ne pouvant pas la laisser là, il la dépose à un hôtel. Ses ennuis ne font que commencer, il va peu à peu comprendre à qui il a affaire.

Ne vous fiez pas au scénario, le film est très drôle, loufoque, et peu à peu va développer une vraie tendresse. C’est la force des films coréens, pouvoir passer aussi facilement de la comédie au mélodrame sans perdre en efficacité. Dans sa première partie comique, Kyun Woo va ainsi être confronté au caractère de cette sassy girl, l’occasion pour Cha Tae Hyun de briller dans le registre du garçon souffre-douleur. Jun Ji Hyun quant à elle, est époustouflante. Quelques parodies de film sont même disséminés de ci de là, donnant au film un aspect encore plus loufoque. Mis à part le premier gag du film, qui est culturellement très apprécié par nos amis coréens (moins chez nous je pense), les gags sont irrésistibles.

Mais cette excentricité ne sert pas qu’à faire rire, elle va permettre au film de trouver en seconde partie un nouveau souffle, très émouvant, flirtant même parfois avec le fantastique et la notion de destin. Quoi de mieux comme support d’une romance ? Au lieu d’être tristement larmoyant, le film développe ainsi une véritable connexion avec le téléspectateur qui veut voir cette relation aboutir.

Une romance, certes, mais où le sexe n’apparaît pas, où les baisers sont inexistants, et où le symbolisme prendra une bonne part. Ceci redonne un véritable coup de fouet à la pureté du sentiment amoureux, et le film est donc très efficace.

J’insiste sur le talent des acteurs, car ils sont aussi une des raisons de la réussite du film. A l’aise dans les deux registres, extrêmement sympathiques et charismatiques, ils méritent vraiment leurs éloges. C’est bien simple, ils sont irremplaçables.

Enfin la bande sonore est elle aussi parfaite. Des morceaux de piano à la chanson « I believe », en passant par l’orchestration générale et le fameux passage de Pachelbel, l’émotion en est sublimée.

A noter qu’une fausse préquelle a vu le jour, Windstruck (2004), du même réalisateur et avec Jun Ji Hyun également. Un très beau film également, même s’il est davantage mélodramatique. Ces deux films sont disponibles en DVD en France, un fait qu’il convient de signaler puisque, selon ce que j’en ai compris, Hollywood a fait en sorte de racheter les droits pour en empêcher la diffusion.

Au cinéma, on balance souvent le mot « culte ». Ce film ne l’aura pas volé. Il fait partie de mes films préférés, à voir et à revoir (je ne compte plus mes visionnages). Tendre, intense, profondément romantique, il vous marquera, c’est sûr. Du reste, si vous n’êtes toujours pas convaincu, un petit tour sur la toile devrait vous donner l’étendue de la popularité de My Sassy girl.

Je mets volontairement pas de bande-annonce, elles sont spoiler et ne rendent pas compte des multiples tons du film. N’allez pas ici, ici ou . Sinon, j’aime bien cette scène.

Ne faites pas attention au ton passionné de l’article. Je ne suis plus dans mon état normal quand je parle de ce film 😉

19/20

Advertisements

8 réflexions sur “My sassy girl

  1. Merci !
    Je crois que c’est le plus bel article sur My Sassy Girl que j’ai jamais lu sur la toile. Lire cet avis me donne envie de le revoir ^^ mais en aurais-je le temps ?

  2. Je crois bien que c’est le 1er film coréen que j’ai acheté en dvd, je lisais pas mal de choses à son sujet sur les forum et je me suis dis, je l’achète, on verra bien.
    Et je ne regretterai jamais mon achat, j’ai découvert Kwak Jae Yong et surtout Jeon Ji Hyun.

    Et puis maintenant j’aime bien les comédies romantiques alors qu’avant j’y étais allergique (enfin j’aime essentiellement les comédies romantiques asiatiques, faut pas pousser non plus…les films de nancy meyers ou nora ephron par exemple c’est pas mon truc!).
    J’ai enchaîné avec Windtruck qui a bien failli me faire pleurer en plus!
    Au passage, j’ai fais découvrir le cinéma coréen à ma soeur avec ces film là et résultat, elle a beaucoup aimé!

    Et puis voilà, je compte en voir d’autres, je sais que The Uninvited avec Jeon Ji Hyun est dispo en dvd en France, c’est un achat à prévoir^^
    C’est drôle parce que finalement les films de Kwak Jae Yong sont tous presque construit un peu de la même manière mais en ce qui me concerne ça marche à chaque fois 🙂

    C’est vrai, avec ce film pas de baisers, rien mais on s’en fiche parce que il n’y en a pas besoin, on sait ce qu’ils ressentent (j’adore la scène où elle crie dans le vide, la 3e photo, c’est émouvant).
    Mais ça peut déstabiliser au début, j’ai trouvé ça bizarre en fait et puis à force de voir des films et séries asiatiques, je ne trouve plus ça bizarre^^ (c’est le contraire… ^^)

    Je te conseille « Love Letter » d’Iwai Shunji, c’est pas une comédie romantique, c’est une romance mais c’est très beau et il est dispo en France (oui, le seul et unique film de ce génialissime réalisateur dispo en France! quelle honte….).

    J’espère que ton article donnera envie à ceux qui ne l’ont pas encore vu d’acheter le dvd (en plus il est à 10€ avec plein de bonus!!) et surtout d’apprécier ce petit film drôle et émouvant.

  3. C’est vrai que Kwak Jae Yong fait de bons films (My Sassy Girl, The Classic, Windstruck, My Girl and I), mais il peut aussi faire des films moyens (Daisy, Cyborg She), ou mauvais (My mighty princess). Je trouve qu’au fil du temps il a un peu perdu de son savoir-faire. Mais je le surveille toujours.

    Oui j’ai Love Letter depuis un moment, j’en garde un bon souvenir, tu m’as redonné envie de le revoir, tiens 🙂

    Et merci pour ton commentaire. Tu as certainement donné envie à d’autres personnes de regarder ce magnifique film.

  4. Voilà un incontournable coréen qui figure sur ma liste de films à voir depuis un moment… Une raison de plus de m’y mettre, donc ! 🙂
    (C’est quoi, ce film avec l’eau du robinet ?^^)

  5. J’ai bien aimé Cyborg She, je le classerais plutôt dans les bons films. Je n’ai pas vu My Mighty princess parce qu’il ne me tente pas du tout.
    Daisy avec Jeon Ji Hyun? ce n’est pas un film de Kwak Jae yong mais de Andrew Law par contre le scénario de Daisy est de Kwak Jae Yong apparamment.
    Je classe Daisy dans la catégorie très bons films!

    Super, il ne te manque plus qu’a faire un article sur Love Letter 😉

  6. Pingback: Tag d’un drama-addict « Cinédramas

  7. Salut Eclair,

    Je viens enfin de voir ce film et je n’en suis pas déçu (inutile de dire ce que j’ai ressenti pendant le film et après, ceux qui l’ont vu comprennent !).

    Je te remercie car c’est grâce à toi que j’ai pu découvrir ces quelques bijoux coréens.

    Un ancien de TS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s