The End of the World [Pilote – Corée]

The End of the World poster

Après The Virus diffusé sur OCN, The End of The world tente de reprendre la même thématique sur JTBC. Avec un titre aussi apocalyptique, je pensais que la fiction de JTBC allait tirer son épingle du jeu. Le résultat est malheureusement plus mitigé.

the end of the world team

Premier constat : The End of the world reprend la même trame que The Virus, avec une équipe du CDC (Center for Disease) enquêtant sur l’apparition et la propagation d’un virus mortel. Au programme, donc : une équipe d’expert au background quasi inexistant qui va suivre la trace d’un porteur sain, capable de contaminer tous ceux qu’il approche sans lui-même mourir de la maladie. Pour le coup, la déception est grande, on a presque une copie conforme du scénario. Même si on essaye de justifier le comportement du malade qui ne veut pas se faire attraper (cf l’histoire véridique de Mary Mallon alias Typhoid Mary).

the end of the world jtbc

Car heureusement, ce qui change tout, c’est l’approche. Ici, pas de complot ni de rebondissements ou de raisonnements mettant à mal la crédibilité de l’intrigue, tout est fait pour qu’on prenne au sérieux non seulement l’enquête mais aussi les personnages. On pourrait presque parler de reconstitution tant il y a un souci du détail dans les moindres scènes. L’enquête est minutieuse, lente, répétée, compulsée. Le matériel est montré, expliqué. La chaîne de commandement est visible, détaillée, l’administratif faisant le lien entre le politique et l’opérationnel, et les chercheurs eux-mêmes se distinguent de nos « policiers scientifiques » en herbe. Tout cela permet de plonger avec beaucoup d’efficacité dans cet univers, sans verser dans le sensationnel ou le larmoyant. Bref, c’est réaliste.

the end of the world victim

C’est d’autant plus réaliste que la gestion du temps fait partie de la narration. Nos enquêteurs tombent de sommeil, un chercheur à l’autre bout de la planète n’est pas encore arrivé, etc… Pas besoin de compte à rebours, l’épisode n’a pas besoin d’appuyer sur sa dramaturgie pour faire comprendre au téléspectateur que le sort de l’humanité est en jeu. Si les corps retrouvés ici et là sont « gores », on ne passe pas de longues minutes à pleurer la disparition des victimes. La musique prend le relais, envoûte le téléspectateur. Entre arrangement de sons bizarres et évocation du danger, on se met à suffoquer. La réalisation, là encore, surclasse aisément The Virus, trouvant le parfait équilibre entre sobriété et sensationnalisme. L’ambiance est parfaite.

the end of the world scene

Mais tout n’est pas aussi rose. L’intrigue n’est pas des plus originales, et les personnages guère attachants pour le moment, malgré quelques gestes de ci de là qui montrent une maturité d’esprit très fortement appréciable (nos héros sont calmes, ne s’énervent pas, n’ont pas de conflits d’égos). Le pire est sans doute le rythme extrêmement ralenti de l’ensemble des scènes. En deux épisodes, on ne peut pas vraiment dire qu’on soit nettement plus avancé que depuis le premier quart d’heure, et si voir les procédures et profiter de l’ambiance a son charme, ça finit aussi par lasser au bout de 2 heures. Il n’y a guère que les previews qui donnent vraiment envie de voir la suite, parce qu’elles laissent apercevoir – enfin – quelques rebondissements salutaires. Et ce genre de remarque pèse énormément dans la décision finale, vous vous en doutez.

the end of the world yoon je moon

Voilà donc une fiction très bien léchée, mâture, crédible, envoûtante, portée par des acteurs âgés et expérimentés (Yoon Je Moon de King 2 Hearts, Jang Hyun Sung d’A Wife’s Credentials, Kim Chang Wan de Coffee Prince) dont le script – plat – se perd un peu dans les détails du réalisme, oubliant d’insuffler du rythme aux scènes.

Ça reste évidemment bien supérieur à The Virus, mais pas au point de devenir une priorité absolue de visionnage. Et en cela, oui, on peut dire que je suis déçu. Mais j’en attendais peut-être trop, aussi… On en reparle dès que j’avance dans mes autres dramas en cours…

feu_clignotant1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s