Upper Middle Bogan [Pilote – Australie]

Upper Middle Bogan

Aujourd’hui, petit tour vers l’Australie pour vous parler d’une comédie : Upper Middle Bogan.

Si vous ne savez pas ce qu’est un bogan, c’est en quelque sorte l’équivalent du redneck, mais australien. Le bogan n’est pas très cultivé, écoute du hard rock et est passionné par les moteurs d’automobile. (Ici, il s’agit d’une famille mordue de dragsters). La famille bogan est donc méprisée par les classes sociales supérieures, et nul ne songerait à les côtoyer.

Sauf… si notre héroïne médecin, Bess, qui s’est mariée et a fondé une famille (les Brights), s’aperçoit lors d’une visite à l’hôpital qu’elle a été adoptée, et que sa vraie famille biologique est bogan (les Wheeler). Elle pensait pourtant que « seules les classes moyennes abandonnaient leurs bébés. » Les retrouvailles vont faire mal.

Voilà donc une comédie qui s’appuie sur un concept usé jusqu’à la moelle : le mélange de deux classes sociales bien différentes. On est finalement pas si loin d’un Dharma et Greg sur le papier.

A l’écran, il faudra tout de même un peu de temps pour s’accommoder aux gags, réutilisés ad nauseam (l’érection matinale du petit dernier ou le reflux gastrique bruyant), mais les deux mondes présentés ne versent pas toujours dans l’extrême caricature.  On cherche à rapprocher le téléspectateur, et on prendra le temps en deuxième partie de laisser passer l’émotion des retrouvailles. La caméra qui s’inspire des mockumentary y est pour beaucoup aussi. On sent que la plupart de nos personnages sont humains, et ma foi vu le pitch de base c’est déjà une bonne nouvelle. Cela dit, il faudra faire l’impasse sur deux olibrius, des spécimens masculins incapables de faire une addition basique sans ouvrir la bouche de façon démesurée.

Mon principal regret ? La comédie aurait pu gagner en finesse, notamment au niveau des gags, ou au niveau de ses dialogues. On sourit, mais on éclate pas de rire.

Bref, le potentiel est sympathique, et si les nouvelles fournées de comédies américaines sont aussi catastrophiques que leurs bandes-annonces, alors je reviendrai peut-être chez nos amis bogan. Mais honnêtement j’espère bien mieux pour égayer mes soirées.

feu_clignotant1

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s