Defiance [Pilote]

Defiance

Décidément. Au bout d’une heure et demi de scènes insipides, Defiance a réussi l’exploit de me laisser sans voix. J’ai beau avoir tenté de ré-écrire cette critique plusieurs fois, j’en suis arrivé à la même conclusion : quand une œuvre de science-fiction est à ce point si peu inspirée, on se demande si les priorités n’ont pas été revues à l’envers.

Non, une œuvre de science-fiction ou de fantastique ne se résume pas à ses effets spéciaux. Elle doit proposer un degré de lecture : ironique, philosophique, délirante, complexe ou humaine. Defiance n’a rien pour elle. Elle tente de nous raconter comment un valeureux soldat devient le sauveur d’une ville en proie à de méchants extra-terrestres. Une ville remplie de clichés, du Roméo et Juliette revisité (avec deux clans qui s’affrontent) à une vague histoire de prostitution (même pas assumée), en passant par l’étoile d’un shérif au multiculturalisme exemplaire (la preuve, il a adopté une alien orpheline).

defiance hero

C’est lourd, très lourd, alors on prie pour que la série de Rockne S. O’ Bannon (Farscape, quand même !) ait le bon goût d’avoir un peu de recul sur ses histoires prévisibles. Mais tout l’épisode, de la première à la dernière seconde, enfile les lieux communs, et surtout se prend au sérieux. Passe encore que notre héros soit invincible et courageux, donnez lui de l’esprit ! Un peu d’humour que diable ! J’ai du noter une seule réplique comique en tout et pour tout. On a donc le prototype du gars bourrin, qui devient l’homme de la situation tout en séduisant la maire et une prostituée, avec son air viril et ses répliques minimalistes.

Ok, donc c’est une mauvaise série de SF. Mais est-ce que les effets spéciaux au moins valent le coup ? La réponse est en deux temps. Il y a des efforts indéniables pour essayer de plonger le téléspectateur dans l’ambiance, mais l’intégration avec les acteurs n’est pas du meilleur goût. On a du mal à y croire, d’autant plus lorsque notre acteur plutôt bavard, secoue le volant dans tous les sens alors que la voiture file en ligne droite. Et ce dès les premières minutes de l’épisode. Mais plus encore que les effets spéciaux en eux-mêmes (j’ai plutôt tendance à rester indulgent), c’est surtout la pauvreté du design qui fait pleurer le téléspectateur. Rien, absolument rien n’est travaillé. Des costumes aux décors en passant par les races d’extra-terrestres, le moindre jeu vidéo de seconde zone met la pâté à Défiance. C’est dire. Cela étant, la série essayant de se vendre sur ce support (le concept de multimédias semble décidément cher à O’ Bannon depuis Cult), on peut comprendre leurs difficultés.

defiance sfx

Entre les personnages tout sauf attachants, le naufrage du script, l’absence de toute créativité, croyez moi, j’ai senti passer les 90 minutes. Même pour Julie Benz et Mia Kirschner, ça sera sans moi.

feu-rouge4

Advertisements

3 réflexions sur “Defiance [Pilote]

  1. la vache t’es super dur..Moi j’ai bien accroché. On sent un vrai background. Bear MCCreary va encore nous faire un super boulot à la musique. Nan, je suis plutôt confiant! Le coup du « roméo et juliet » est totalement désamorcé puisque le roméo meurt seul!
    Du coté de l’humour faut plus regarder du coté du doc votan je pense avec son petit coté pince sans rire..
    Après, les goûts et les couleurs.. Critique à suivre de mon coté avec un autre avis..

    • J’ai peut-être été dur, mais vraiment, je me suis ennuyé devant, et je me suis forcé pour finir. C’est générique, plat, cliché, prévisible.
      Il doit y avoir un malentendu sur le couple « roméo et juliette ». *spoiler : c’est le frère de juliette qui disparait, pas roméo*.
      Après, oui c’est peut-être une question d’humour, et d’approche. Je ne réclamais pas forcément de l’autodérision mais des répliques qui font mouche.
      Je peux même pas dire que c’est la déception qui altère mon jugement, puisque c’était pas une série que j’attendais impatiemment.
      Mais tant mieux pour la série si elle trouve son public, vu les audiences. Je suis curieux de lire ta critique, du coup.

  2. Ahem, oui, pour le roméo, je me suis un peu pris les pieds dans le tapis, je te le concède..
    Il va falloir que je tente de diminuer les nombre de trucs que je regarde!
    Ma critique doit paraitre ce soir normalement. See you there!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s