Dexter saison 5

Je n’ai jamais été fan de la série. A ses débuts, elle était encensée par la critique. Mais dès le départ la psychologie du héros était plutôt « légère ». Il était en fait simple de ne rien expliquer, de laisser parler « le Code », et de s’en affranchir quand les scénaristes en avaient besoin. En outre, l’apologie de la peine capitale pour excuser les crimes de Dexter avaient toujours eu du mal à passer chez moi.

Mais la série avait pour elle un sens de la mise en scène, un bon acteur (Michael C. Hall), du rythme, du suspense, et on fermait volontiers les yeux devant les défauts précédents. Après tout, 24 a fait bien pire.

Mais la série s’est progressivement enfermée dans les mêmes histoires : la double vie de Dexter est menacée, mais il finit toujours par s’en sortir. La série s’est usée pendant 4 saisons, à essayer de nous rendre palpitant ce qui ne l’était plus. Elle y a progressivement perdu son suspense,  et son rythme.

Avec la scène-choc finale de la saison 4, l’espoir s’est mis à renaître. La série avait besoin de casser ses codes de narration, de changer la dynamique entre les personnages, et surtout d’opérer un vrai bouleversement dans la vie somme toute très confortable du tueur en séries. Le bain de sang aurait du être un electro-choc, il n’aura finalement servi à rien.

Non seulement la psychologie de Dexter n’en est pas affectée, mais en plus la saison nous montre un Dexter qui se sort de toutes les situations les plus invraisemblables. De la mise en scène d’un crime à la volée, aux preuves volées, détruites ou falsifiées, jusqu’à ses ennemis ridicules, qui n’attendent que de se faire égorger, ne disent rien au moment crucial, ou décident carrément de baisser les yeux et de passer leur chemin. Il faut le voir pour le croire, mais toute notion de suspense a définitivement disparu de la série.  Bientôt, Dexter pourra tuer qui il veut en plein jour, au commissariat, devant ses collègues, en laissant toutes les preuves possibles et inimaginables, il s’en sortira toujours. Notez bien que je ne suis pas contre certaines facilités, mais à ce point, ça s’appelle du foutage de gueule, en restant poli.

Pire, les personnages s’autodétruisent au contact des autres. Sérieusement, Deb et Quinn, très très mauvaise idée. Surtout si c’est pour transformer Quinn en toutou muet, lui qui était la seule possible menace envers Dexter . Vous ajoutez à cela le couple Laguerta-Batista qui n’en finit plus d’horripiler le téléspectateur avec son mauvais soap, et vous commencez à comprendre que la série ne mérite plus ses éloges. Elle a désormais de gros problèmes de rythme.

Non seulement les conséquences de la saison 4 sont inexploitées, mais en plus la seule bonne idée de la saison, Lumen, se termine de façon honteuse. Pourquoi faut-il à tout prix effectuer un « reset » au début de chaque saison ? Lumen aurait pu enfin donner de nouvelles dynamiques à Dexter. Et c’est pas le speech final de la saison qui convaincra le téléspectateur que Lumen l’a aidé à passer le cap.

Bref, vous l’aurez compris, cette saison 5 est une énorme déception. Elle aura fait beaucoup de torts à la série, qui perd ainsi une grande partie de sa crédibilité. Le marketing ne fait pas tout.

Advertisements

Une réflexion sur “Dexter saison 5

  1. Pingback: Bilan de la saison automnale 2010 (USA) « Cinédramas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s