Nine : Nine time travels [Pilote – Corée]

nine time travels

Les responsables du très sympathique Queen In Hyun’s Man vous invitent à nouveau à de multiples voyages dans le temps. Mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas pressés de faire avancer leur sujet.

Nine : Nine time travels débute par le décès du frère de notre héros, bloqué dans les hauteurs de l’Himalaya. Un an après cette disparition, Park Sun Woo vient récupérer ses affaires, avant de repartir présenter le journal de la nuit en Corée du Sud.

Il a en effet des choses bien plus importantes à régler, et c’est malheureusement sur ces deux sujets que le drama s’embourbe.

nine time travels lee jin wook

Park Sun Woo veut venger sa famille, détruite par un chercheur sans foi ni loi. A cause de lui, son père est mort, sa mère est malade et en état de choc dans une maison de retraite, et son frère est tombé malade avant de mourir dans la montagne, obnubilé par son envie de »revenir dans le passé ». Alors quand une interview se présente, Park Sun Woo n’hésite pas ternir la réputation de cette homme, qui aurait abusé de dizaines d’hommes et de femmes pour faire avancer sa recherche sur les cellules-souches.

A ce stade, cette thématique de la vengeance est assez maladroite, car on ne perçoit pas vraiment notre héros comme particulièrement brillant et revanchard. Tout au plus apprendra-t-on qu’il a enquêté pendant des mois pour réunir suffisamment d’informations pour faire tomber cet homme.

Mais il y a bien pire pour le drama, qui décide d’en rajouter une couche avec notre héros qui aurait – roulement de tambours – une tumeur au cerveau incurable. Non seulement l’artifice est usé jusqu’à la moelle, mais il ne permet jamais de rendre le personnage sympathique. C’est aussi dû à la manière dont on nous présente cette épée de Damoclès, sans réelle émotion, et on a pas vraiment l’impression que notre héros soit très perturbé par son destin funeste.

nine time travels lee jin wook jo yoon hee

Excepté, bien sûr quand il est avec l’amour de sa vie, et qu’il lui propose un mariage « pour 3 à 6 mois de vie commune ». Le scénariste essaye de rendre son personnage arrogant et sensible, mais ne parvient pas non plus à lui donner de l’épaisseur. Quelles que soient les motivations du héros (préserver sa bien aimée), on arrive jamais à croire qu’il soit réellement impliqué dans sa relation. L’émotion ne vient pas.

On saura pourtant remercier les auteurs pour un baiser dans les premières minutes (!) et un doigt d’honneur (tellement rare à la télé coréenne que ça m’a choqué). L’histoire se veut plus vraiment plus moderne, c’est vrai, et avec ces détails on pourrait espérer une histoire plus rafraichissante.

Qu’en est-il alors des surprises ? Forcément, le voyage dans le temps a ses règles, et on les découvre – avec bonheur – peu à peu. Mais notre héros est bien long à comprendre ce qui lui arrive (il lui faudra quand même 3 voyages pour réaliser !), ce qui fait qu’on a un peu l’impression que les auteurs tirent sur la corde.

nine time travels 2

Car le potentiel est bien là. Grâce à de l’encens magique, notre héros peut revenir en 1992, et modifier sa propre existence. On espère donc le voir sauver sa famille, condamner le méchant, se marier avec sa bien aimée, et pourquoi pas sauver sa peau (mais j’ai un doute, on est dans un drama coréen, hein).

On se demande donc pendant 2X50 minutes pourquoi les auteurs n’arrivent pas à faire avancer correctement les intrigues. Déjà que la base est mal en point (l’implication émotionnelle du téléspectateur frise le zéro), pourquoi ne pas davantage créer une ambiance mystérieuse ? La mise en scène est correcte, mais je m’attendais à bien mieux pour une fiction du câble.

Et puis il y a ces quelques incohérences scénaristiques qui entachent la crédibilité de certaines scènes, comme celle d’un médecin qui avoue l’état de santé de son ami à sa copine (et le secret médical alors ?), ou les communications en direct de l’Himalaya…

Le plus préoccupant, au fond, c’est que malgré un démarrage plaisant, l’intrigue n’arrive pas à développer l’alchimie du couple. Les comportements de chacun sont à la limite du rationnel (repousser quelqu’un parce qu’on est mourant c’est un grand classique, certes, mais se mettre à détester l’autre parce qu’on ne lui a pas annoncé la nouvelle c’est encore plus aberrant). J’ai aussi, comme je le craignais, beaucoup de mal avec les acteurs. Lee Jin Wook (Alone in love) n’est pas un acteur très expressif. Ça s’est confirmé sur ces deux premiers épisodes. Quant à Jo Yoon Hee (Lie to Me) elle m’a laissé sur ma faim.

Alors, une déception ? Oui, car j’espérais bien mieux pour la maîtrise de la narration. Est-ce du à un allongement du nombre d’épisodes (il y en aura 20 au total) ? Vu que les voyages dans le temps ne font que commencer, ma curiosité est tout de même piquée sur la façon dont notre héros va modifier le présent. J’attends donc d’en savoir un peu plus. Mais on est loin du coup de cœur.

feu_clignotant1

Advertisements

5 réflexions sur “Nine : Nine time travels [Pilote – Corée]

  1. Comme je suis moi-même en train d’écrire sur ce drama, je suis venue lire un peu ce que tu en disais…. je crois que je suis plus enthousaste que moi. Je ne nie pas que mon amour de Lee Jin Wook m’influence peut-être un peu^^ Mais au delà de cela je vois juste les choses de façon assez différentes.En premier lieu le côté froid du personnage me parle bien…. parce que je ne pense pas qu’il le soit réellement. Lorsqu’il fait son discours « fantaisiste », il laisse paraître un côté de lui-même plus perturbée et je pense qu’il était sincère. La distance qu’il s’efforce d’afficher est un mécanisme de protection, du moins je le vois comme cela et cela me rapproche du personnage parce que c’est un mécanisme que je connais -trop- bien. De même je n’ai pas interprété la réaction de l’héroïne comme toi en fait. Je crois qu’elle est énervée par la passivité du personnage, sa « distance » justement. Elle m’a l’air plus émotionnelle que li et je pense qu’elle est choquée si bien que son véritable reproche c’est qu’il commence déjà à gérer sa vie comme s’il allait mourir dans six mois… il refuse la chirurgie et s’est résignée: elle n’est pas résignée. Je ne sais pas si c’est très clair. Mais contrairement au personnage lui-même je ne pense pas qu’elle l’ait rejeté -ou le fera-, elle rejette l’idée qu’il se soit résigné à avoir une date limite. Je pense -par contre j’ai été pas mal choquée en effet que le docteur aille tout raconter à la fille :s-. Enfin lorsque tu dis: « Mais notre héros est bien long à comprendre ce qui lui arrive (il lui faudra quand même 3 voyages pour réaliser !), ce qui fait qu’on a un peu l’impression que les auteurs tirent sur la corde. » N’aurait-ce pas été plus étrange qu’il comprenne tout de suite? Par ailleurs il faut prendre en compte le fait qu’il est atteint d’une tumeur au cerveau -ce qui, selon le stage, peut dérégler les perceptions et, selon l’expérience que j’en ai, créé des illusions-. Ajoute à cela son histoire familiale: il dit lui-même avoir peur de devenir fou… si j’étais atteinte d’une maladie au cerveau et faisait partie d’une famille ayant des tendances schyzoprhènes, je pense que je serais lente à admettre que je peux voyager dans le temps… =) Cela dit cela ne change pas le fait que le drama mette deux épisodes à amener les épisodes là où nous les attendions de toute façon si bien que j’ai aimé ces deux épisodes mais ne suis pas non plus renversée, pour le moment en tous cas ^_^

    • Je comprends tes réactions, mais pour ma part je n’ai pas réussi à « intérioriser » le comportement de notre héros. Il y avait une sorte de décalage entre la mise en scène et le message qu’on voulait me faire passer. Ça explique aussi sans doute pourquoi j’ai pas réussi à comprendre sa « lenteur », dans un drama dont l’intrigue avance déjà à pas de tortue.
      Merci pour ton commentaire !

  2. Mince, cela me refroidit un peu… Je vais commencer ce drama sous peu et j’étais pour le coup assez impatiente, mais ce que tu dis forcément, m’inquiète un petit peu pour le coup ^^.
    Reste qu’évidemment je verrai et je me ferai mon propre avis 🙂

  3. Bon je n’étais déjà à la base pas très motivée pour regarder ce drama mais alors là….je le suis encore moins ^^ Même si tu ne mets qu’un orange, pour moi ton avis m’a fait l’effet d’un rouge et à travers tes critiques, je retrouver tout ce qui me déplaît dans un drama. Moi qui attendait un avis sur ce drama pour savoir je devais ou non tenter l’aventure, ton avis m’aura été bien utile ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s