The Suspicious Housekeeper [Pilote – Corée]

The Suspicious Housekeeper

Remake du drama japonais Kaseifu no Mita (2011), The Suspicious Housekeeper espère nous sortir des carcans scénaristiques habituels, et le résultat risque d’en déconcerter plus d’un.

the suspicious housekeeper lee sung jae

Si l’adaptation semble un peu plus fidèle que les précédents remakes japonais, elle est l’un des rares dramas coréens à ne présenter aucun personnage masculin attachant. Notre « héros » est un père de famille, récemment veuf, qui ne sait pas comment s’occuper de ses 4 enfants, car il est complètement absorbé par sa maîtresse et son boulot. Pas facile donc de nuancer cet homme, mais le défi – s’il est relevé – peut s’avérer intéressant.

the suspicious housekeeper choi ji woo

Notre homme va donc devoir faire appel à une maîtresse de maison pour s’occuper des tâches ménagères.. et bien plus. Car la maison croule sous les immondices, aucun repas n’est préparé et les enfants sont laissés à l’abandon, n’arrivant pas à faire le deuil de leur mère, morte noyée dans une rivière. 49 jours après cette mort tragique, Park Bok Nyeo (Choi Ji Woo, Winter Sonata, Can’t Lose) se présente pour s’occuper du ménage, mais elle intrigue tout le monde. Elle ne sourit jamais, se contente de répondre oui à un ordre, ne s’implique dans aucune discussion, et est particulièrement froide (au sens propre comme au sens figuré). Sans compter sa doudoune qu’elle porte hiver comme été. Mais c’est aussi une personne capable de mijoter des plats exactement comme le faisait leur mère, ou de faire le ménage de façon radicale. Elle a aussi des atouts insoupçonnés : elle est une championne pour les devoirs, sait jongler, faire de la magie, et tel un couteau suisse son sac contient tous les objets utiles sur le moment, que ce soit des bougies ou même des cartes d’anniversaire.

the suspicious housekeeper lee sung jae choi ji woo

Les amateurs du très beau Be With You (Ima Ai ni Yukimasu, 2004) (un de mes films japonais préférés) auront peut-être une idée (fausse ou non) à la lecture de ce pitch. Et une grande partie de l’intérêt du drama est d’essayer de comprendre qui est cette maîtresse de maison. A la fois drôle et intriguant, le scénario n’en finit plus d’étonner, et ce côté « bizarre » si propre aux japonais est plutôt bien retranscrit dans le drama.

the suspicious housekeeper cast

On est pas forcément habitué au jeu robotique dans des dramas coréens, qui mettent l’accent sur l’émotion en filmant les visages, et le personnage de Park Bok Nyeo mettra naturellement un peu de temps pour s’imposer. Si Choi Ji Woo s’en sort bien, disons qu’elle n’a pas grand chose à faire non plus. Le problème c’est surtout du côté des enfants qu’il faut le chercher. Le décalage est énorme avec les scènes de pleurs et de larmes, et si on essaye de nous faire compatir à leur douleur, on a parfois du mal, tant ils en font de trop, surtout dans une très mauvaise scène où chacun pleure sur son sort.

the suspicious housekeeper kim so hyun

Fort heureusement, la fille aînée est jouée par la talentueuse Kim So Hyun (I Hear Your voice, I Miss You, The Moon that embrace the sun). Son caractère s’affirme au fur et à mesure jusqu’à obtenir de très bonnes confrontations avec son père, incarné par l’excellent Lee Sung Jae (A wife’s Credentials). Car la disparition de la mère cache un autre terrible secret, qui certes rajoute dans la dramatisation mais aussi dans les enjeux.

the suspicious housekeeper scene

Du côté de la réalisation, hélas, le drama est largement en retrait par rapport à ce que SBS nous a montré cette année. Ce classicisme n’entache pas le plaisir de visionnage, mais avec un tel pitch, il y avait moyen de faire bien mieux. Il est dommage de voir des scènes que l’on croirait tirées d’un drama familial alors que ses thématiques sont bien plus noires.

the suspicious housekeeper happy birthday

Les deux premiers épisodes posent en tous cas de très bonnes bases pour que le téléspectateur ait non seulement envie de vérifier ses prédictions mais également de connaître le destin de cette famille brisée. Cependant, avec un peu moins de larmes, et un peu plus de subtilité, le drama y gagnerait beaucoup. Le deuxième épisode est déjà une bonne progression par rapport au premier épisode, et me rassure en partie : The Suspicious Housekeeper est loin d’un Manny idéaliste et manichéen, et le mystère est bien construit autour de la nouvelle venue.

Au final, on est tout de même un peu loin du coup de cœur, mais le potentiel est là et je compte continuer au moins quelques épisodes pour voir ce que ça va donner.

feu_clignotant1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s