[Pilote – Corée] 49 Days

En cette période de nouveautés coréennes peu attrayantes (heureusement, ça devrait bientôt évoluer), je voulais quand même jeter un œil sur un drama au pitch fantastique 49 days.

Pourquoi ce thème des 49 jours me plait ? Parce que j’ai déjà vu beaucoup de fictions qui utilisent cette notion mystique ou religieuse (Windstruck, Be with you). Je ne suis pas un spécialiste du bouddhisme, mais ces chiffres reviennent fréquemment. Par exemple les rites funéraires s’étalent sur 49 jours (7 semaines), le temps que l’âme fasse l’aller-retour entre le pays des morts et celui des vivants. Au Japon, on célèbre le shijuku nichi, où la famille se réunit au 49ème jour après le décès pour rendre hommage au défunts.

49 days est un drama qui comme toute fiction va chercher à s’émanciper de ces références pour créer ses propres règles.

Ainsi, le drama nous montre Shin Ji Hyun (Nam Gyu Ri), une jeune femme qui vient de se fiancer avec Kang Min ho et dont le surnom est « pleurnicheuse ». Il faut dire que sous ses airs innocents, elle est vraiment le modèle de la petite fille à son papa, lequel semble avoir une position aisée dans la société. Mais quelques jours avant le mariage (précipité par le père pour des raisons obscures), Shin Ji Hyun a un grave accident de voiture, provoqué par la tentative de suicide de Song Yi Kyung (Lee Yo Won), une femme apparemment déprimée qui aurait quitté une brillante situation pour être vendeuse dans un commerce ouvert la nuit.

Shin Ji Hyun tombe dans un coma végétatif, sans aucune chance de s’en sortir. Elle prend alors l’apparence d’un fantôme, mais ne peut interagir avec ses parents et son fiancé. Elle ne peut pas non plus ouvrir de portes ou passer à travers les murs. Seul un homme la reconnait. C’est le « scheduler », un Grim Reaper qui conduit les âmes vers leur destinée : un … hum… ascenseur (on ne parle pas ici de réincarnation). Le scheduler (qui roule à moto !) apprend à Shin Ji Hyun qu’elle ne devait pas mourir en ce jour, mais que des ratés arrivent, et lui propose alors un marché. Si elle parvient, en 49 jours, à récolter 3 larmes de personnes qui pleurent véritablement sa disparition, elle reviendra à la vie. Et pour récolter ces larmes, Ji Hyun va devoir « emprunter » le corps de Song Yi Kyung  quand elle dort. C’est là que Ji Hyun va comprendre que sa mission va s’avérer plus compliquée que prévue car en dehors de sa famille, personne, même pas son fiancé ne pleure. Et surtout, il va falloir qu’elle se débrouille pour nourrir et entretenir ce corps fatigué et sale. Bref, il va falloir qu’elle travaille…comme serveuse pour son nouveau patron, qu’elle connaît déjà (mais qu’il ne peut reconnaître avec sa nouvelle apparence).

Résumé ainsi, le drama paraît attrayant : du fantastique, du mystère, des révélations, des vies croisées, des personnages aux caractères distincts… Mais c’est du côté du jeu des acteurs et de la mise en scène que ça pêche.

Nam Gyu Ri ne brille pas particulièrement, et son personnage a un côté tête à claques assez énervant (le genre pourri-gâté, même si heureusement elle n’en fait pas des tonnes). Difficile de s’attacher à son sort alors qu’il s’agit pourtant du postulat de base. Le reste des personnages est malheureusement trop plat et trop peu défini pour qu’on puisse faire des pronostics. Seule Lee Yo Won surnage un peu. Sa dépression et son apathie, à défaut d’être touchants, sont au moins suffisamment mystérieux. Disons le carrément, c’est le seul personnage qui est susceptible de me faire revenir.

Le drama n’est pas non plus aidé par une mise en scène du fantastique un rien ridicule (il faut un téléphone pour appeler le scheduler, l’ascenseur qui fait monter les âmes est tout sauf émouvant, et les larmes prennent une couleur définissant l’état d’esprit de la personne). On a vu plus kitsch, certes, mais ça m’a fait penser aux billes de couleur de Cupid no itazura.

Autre problème de la mise en place du drama : on sent venir à des kilomètres la raison de l’absence de pleurs du fiancé. Jusque là j’étais plutôt satisfait par les mystères de la série (le scheduler, l’homme aux cigarettes, les cartons entreposés chez Song Yi Kyung) ou les règles de vie des 49 jours (Ji Hyun ne doit pas perturber la vie de la personne dont elle emprunte le corps, elle n’a pas non plus le droit d’arriver en retard à minuit, ni de dire qui elle est véritablement). Ce sont des éléments qu’il va falloir exploiter, parce que l’effet découverte passé, j’ai peur la suite : le rythme de l’épisode est mollasson, ce n’est ni émouvant ni drôle, ce qui reste est tout simplement sans saveur.

Restons honnête : le pilote n’est pas totalement dénué de qualités, d’autant que j’aime beaucoup la musique orchestrale. Oui, le pitch est intéressant, comme le principe du fantôme la nuit et de la possession le jour, les mystères sont suffisamment nombreux… Mais quel gâchis, quelle différence dans le traitement sur l’écran…Et surtout quelle absence de personnages charismatiques ou attachants…

Bref, ce n’est clairement pas une priorité dans ma liste de dramas..

Publicités

5 réflexions sur “[Pilote – Corée] 49 Days

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi sur beaucoup de points. Passé les deux premiers épisodes je me suis vraiment demandée si j’allais continuer ou laisser tomber, mais heureusement Lee Yo Won prend rapidement le devant de la scène tandis que Nam Gyu Ri est mise en retrait.

    Néanmoins après 6 épisodes je peux dire que l’histoire n’avance pas beaucoup, et c’est décourageant quand on pense que la série est programmée pour au moins 20 épisodes. Le rythme est lent et les personnages n’évoluent pas tellement. je continue d’espérer que la série finisse par décoller, mais pour l’instant on continue dans cette voie…merci pour ces premières impressions ^^

  2. Hum…..J’ai vu les 8 premiers épisodes et même si je suis d’accord avec certains points énoncés l’histoire a su me tirer de ma léthargie et le thème me plaît beaucoup
    Je pense que cette lenteur n’est pas anodine car il y a tellement de secrets à déterrer à droite et à gauche..

    Je pense que cette impression de lenteur vient du fait que les personnages ont tous pas mal de temps à l’écran et donc pendant que l’on voit l’un les autres n’avancent pas et vive versa. Quand Shin Ji Hyun possède le corps de Song Yi Kyung on progresse dans l’histoire de Ji hyun et quand elle quitte son corps on avance avec l’autre…
    ça peut paraître déroutant mais pour le moment ici c’est ça qui me plaît . Malgré les « lead » annoncés on ne sait pas qui est lié avec qui ni pourquoi, ni qui va finir avec qui …..
    Coté acteur Lee Yo Won sort du lot c’est d’ailleurs handicapant car elle est plus convaincante dans le rôle de « Ji Hyun » que Nam Gyu Ri qui pourtant est la réelle Ji Hyun…

    A suivre pour moi, après tout je préfère que ça démarre tranquille pour finir en beauté que l’inverse….

  3. Humm….il m’a fallu des tonnes de mouchoirs…mais je suis très heureuse de l’avoir vu . Pour moi un excellent drama de l’année 2011 Et la performance des acteurs est absolument parfaite. Même Nam Gyu Ri a considérablement évolué et euh….j’ai couru après les mouchoirs…
    Enfin tout ça pour dire que je ferai une fiche d’ici la semaine prochaine et que j’espère qu’elle te convaincra de le regarder.
    C’est un drama avec une très très belle morale

  4. Je ne suis pas entièrement d’accord avec ton avis.
    Personnellement j’ai adoré. J’en avais vraiment marre des dramas coréens. C’est saoulant à la fin.
    Mais 49 days waaa qu’elle surprise =)
    D’ailleurs je ne me suis pas encore remise du dernier épisode 😄
    Il y a vraiment une évolution tout le long du drama ce qui me laisse un peu nostalgique de « l’ancien temps ».
    Ji Hyun évolue et devient plus confiante. C’est fait en douceur.
    Par contre les flash-back sont trop niais.L’histoire d’amour entre Song Yi Kyung et le Schelduler n’est pas si touchante.Surement du aux flash-back nais. C’est dommage.
    Sinon c’était un drama parfait sans les petis défauts.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s