Answer me 1997 [Pilote – Corée]

Voilà. C’est ça. C’est pour ça que je suis tombé amoureux des fictions coréennes. Je désespérais de retrouver à la télé toutes ces histoires explorant le passé adolescent, comme l’ont fait de nombreux films, avec une touche à la fois drôle et intimiste. Et puis Answer me 1997 est arrivé.

La série vient de se terminer, et j’embarque donc dans le dernier train, juste à temps pour me mêler au concert de louanges qui – je l’avoue – me faisaient un peu peur jusque là. Il faut dire que j’ai un peu tendance à me méfier des séries de tvN, car elles ont la fâcheuse tendance à être beaucoup trop ciblées pour un public jeune. Et là miracle, contrairement à ce qu’on aurait pu penser, nous voilà avec une série transgénérationnelle, qui s’adresse autant aux trentenaires nostalgiques qu’aux adolescents.

Les années 1990, c’était toute une myriade de choses qui ont été supplantes par la technologie, et la série le montre parfaitement. Il n’y avait pas de téléphone portable, mais des répondeurs qu’on appelait dans des téléphones publics. La musique s’écoutait avec des cassettes audios via les premiers baladeurs cassette qui permettaient de s’isoler des parents – et de partager. Aucune personne adulte n’arrivait à programmer les magnétoscopes, donc nous faisions nos enregistrements nous-mêmes pour être sûrs du résultat. C’était le début de la collectionnite, nous chérissions nos cassettes vidéos usées et froissées, découpions les posters et photos des magazines qui pullulaient à cette époque, c’étaient les premiers jeux vidéo de danse via des tapis (la détection de mouvement n’était pas encore là) etc…

Le propos de la série est particulièrement tendre et réaliste. Ce sont les personnages d’aujourd’hui qui jugent leur passé, en déclarant que toutes ces petites choses qui semblaient si superficielles pour leurs parents étaient des affaires prises très au sérieux. Et cela inclut bien sûr la fan-attitude. A la télé les aînés regardaient Star in my heart, un drama avec Ahn Jae Wook, Choi Jin Sil, et Cha In Pyo, et ces moments de télévision se partageaient. Mais pour le père de notre héroïne, il n’est pas possible d’accepter ce monde  musical qui change irrésistiblement, basculant des ballades tristes au début de la k-pop. (A noter que la thématique de la k-pop a permis d’engager l’actrice principale Jung Eun Ji (issue du groupe A Pink), et le casting comporte également un membre d’INFINITE).Sung Shi Won (Jung Eun Ji) connaît cette année là ses plus mauvais résultats scolaires. Il faut dire qu’elle est en plein dans cette période de rêve, où les premiers émois sont là, se cristallisent sur les boys band de l’époque, dont le fameux H.O.T, le premier grand groupe, précurseur du genre. On plonge ainsi avec délice dans la reconstitution musicale, vue de notre adolescente pour qui le monde se résume à Tony, l’un des membres de H.O.T. Cette passion ardente qu’ont connu tous les adolescents un jour est particulièrement bien retranscrite, ce qui rend le propos parfaitement transgénérationnel. La meilleure amie de Sung Shi Won, quant à elle, tourbillonne davantage, passant d’un coup de cœur à l’autre, rappelant qu’à cet âge là les hormones bouillonnent et les repères nous échappent.

Answer me 1997 va donc nous parler également de ce moment délicat où, après la puberté, l’amitié peut basculer vers l’amour. Ce garçon ou cette fille que l’on a connu pendant toute l’enfance et avec qui on se chamaillait devient tout à coup objet de curiosité et de désir. Notre héros Yoon Yoon Jae (Seo In Guk, Love Rain) est lui aussi en pleine ébullition (et le drama saura poser un regard très drôle sur sa situation). Il lui faut désormais confirmer si l’amour est à sa portée, si la jeune fille qu’il observe en est au même état d’esprit que lui…

Ce regard tendre n’épargne pas non plus les parents. Ainsi la mère cuisine tout en quantité astronomique et passe son temps à chanter l’amour, et le père rêve de la battre au Go-Stop, un jeu de carte « quitte ou double » où l’on prend plaisir à claquer les cartes épaisses comme des jetons. On appréciera le montage et un sens du visuel assez développé qui permet immédiatement le rapprochement. Le propos est honnête, sincère, capable d’exubérance comme de quiétude, humain, intelligent. J’aime quand tout paraît naturel, quand on rentre ainsi dans la vie de ces personnages. Il paraît d’ailleurs que la série a également le mérite d’aborder plus tard la question de l’homosexualité, ce qui au pays du matin calme n’est pas évident (Coffee Prince, Life is Beautiful).

On sent une approche particulièrement réfléchie pour accentuer cette proximité avec le téléspectateur. Chose rare à la télévision, nos personnages ne vivent pas à Séoul mais à Busan, dans le sud. Les acteurs prennent ainsi le dialecte de la province (le satoori). Le show a suscité tellement de réactions qu’il s’est fait sous-titré en coréen afin de permettre de mieux saisir les références culturelles.

Avec un format sitcom court (comme Soulmate, par exemple), les épisodes s’enchaînent donc très facilement, et je redoute le moment où il faudra dire au revoir à cette série. Pour toutes les raisons signalées plus haut, ce show tendre, intime et attachant est un énorme coup de cœur, largement mérité. C’est une approche bien différente de la plupart des high school dramas qui je l’espère servira de maitre-étalon pour les prochaines années. A voir d’urgence donc…

Advertisements

3 réflexions sur “Answer me 1997 [Pilote – Corée]

  1. Comme tu le dis si bien, ce drama parvient à un subtil (et si rare !) équilibre entre comédie et exploration intimiste. L’écriture est chargée d’une authenticité qui dépasse les générations et peut interpeller tout un chacun. C’est tellement humain et authentique, que c’en est particulièrement touchant et attachant.
    Un de mes kdramas préférés de 2012 assurément. Savoure bien le visionnage 😉

  2. Dur de parler de ce drama tellement il est réalisé en finesse. Mais c’est pour sûr le meilleur drama de l’année 2012 pour le moment. Gaksital aura été excellent, mais Answer Me parvient à toucher d’une façon inoubliable. Du grand art.
    Depuis le temps qu’on attendait un drama du genre ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s