[Pilote – Corée] The Legend of the Blue Sea

the-legend-of-the-blue-sea

Dire que ce drama était attendu est un euphémisme. Avec un casting adulé et compétent (Lee Min Ho et Jeon Ji Hyun), une scénariste qui a propulsé encore plus loin l’Hallyu (Park Ji Eun responsable de My Love from the stars), et un buzz phénoménal préparant l’arrivée du drama (on ne compte plus les teasers), tout est réuni pour faire saliver le téléspectateur.

A raison ? Eh bien, disons que les deux premiers épisodes montrent quelques faiblesses. Mon premier reproche concerne la simplification à l’extrême de l’histoire, malgré le rajout de scènes du temps de Joseon. On savait que le récit serait centré sur notre couple de stars, mais il nous manque non pas un background (on a une fois de plus le traumatisme du héros qui a perdu sa mère), mais plutôt de vrais personnages secondaires pour donner un peu de vie à l’ensemble. Ça viendra sans doute dans les épisodes suivants, lorsqu’on débarquera à Séoul après avoir passé tant de temps à courir dans la Catalogne et dans la Corogne. Et j’avoue, je n’attends qu’une chose, le rôle de guest de Cha Tae Hyun, le partenaire de l’actrice dans My Sassy Girl. Mais pour l’instant le show semble creux, et manque vraiment de consistance.

Parce que les deux premiers épisodes peuvent se résumer facilement : un escroc se fait pourchasser par des truands, et recueille une jeune « voleuse ». Ce qu’il ignore, c’est que cette dernière est en fait une sirène, échouée chez lui par mauvais temps, qui profite de sa présence pour découvrir le monde.

legend-of-the-blue-sea-jeon-ji-hyun-bruce-lee

Si le premier épisode manque un peu de justesse lors de ses séquences humoristiques, rassurez-vous, le show décolle ensuite. Il nous faut ainsi rendre hommage à Jeon Ji Hyun, qui prouve une fois de plus qu’elle peut être une excellente comique. Sa méconnaissance du monde est évidemment exploitée, que ce soit la lumière d’un hôtel ou les feux piétons, mais là où elle réussit LA performance de l’année, c’est en imitant Bruce Lee. (Non, vraiment, avec les inserts, ça vaut le détour). Ça ne se prend pas au sérieux, et c’est tant mieux.

legend-of-the-blue-sea

Au niveau de la présentation des personnages, on insiste heureusement pas trop sur le héros imbu de sa personne. Au contraire, le show le ridiculise, montrant que s’il se sort d’une situation dangereuse, c’est bien – contrairement à ce qu’il prétend – grâce à sa belle. J’ai également apprécie un cliché détourné, et pas le moindre, celui de l’infâme wrist-grab  :le héros hésite à la tirer par le poignet, vu sa force ; et plus tard, c’est carrément l’héroïne qui le traîne à travers un labyrinthe végétal (oui, vous avez bien lu !). Malheureusement tous les clichés ne sont pas aussi gentiment détournés, et les étrangers sont hélas toujours présentés comme belliqueux…

legend-of-the-blue-sea-lee-min-ho

Abordons aussi un point rassurant : la beauté des décors, et surtout la musique. Elle est omniprésente, donne beaucoup d’émotion aux scènes, ce qui laisse présager un tournant dramatique satisfaisant. On aurait juste aimé que le show ne cherche pas à aller trop vite dans la symbolique et les raccourcis amoureux. Parce que la dernière scène du second épisode, même si elle est compréhensible, est presque un record de vitesse en la matière.

Bref, c’est drôle, soigné, mais un peu précipité, et peut-être trop léger pour vraiment tomber instantanément amoureux de la série. Mais dans l’ensemble, je n’ai pas boudé mon plaisir, comme on dit.

Cela dit, si vous êtes déjà tombé amoureux du casting….

feu_vert3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s