Bilan de semaine 10

Elementary 3.05 Bof. Je ne sais pas si c’est l’absence de Watson, ou Kitty qui n’est pas encore à la hauteur, mais je me suis beaucoup ennuyé. Il est vrai que l’intrigue policière manquait de rebondissements, et s’est contenté d’accélérer sans trop de subtilités.

getting on 2e03

Getting On 2.03 Les auteurs se sont surpassés. Une fois encore la série donne une démonstration magistrale sur le fonctionnement (ou plutôt le non-fonctionnement hospitalier) avec une dénonciation du déni du consentement, de l’inefficience récurrente de la technologie moderne. C’est terrible, révoltant, et délicieusement drôle à regarder. Wow.

gotham 1e10

Gotham 1.10 Ravi de voir le show délaisser les intrigues policières sans intérêt pour se focaliser sur les aventures de ses personnages. La jeune actrice qui incarne Selina gagne encore plus en charisme. Et Alfred aussi. D’un autre côté, le show a toujours besoin de progresser sur ses scènes d’action. La scène de saut périlleux arrière est en décalage complet avec la balle reçue en pleine poitrine, les chorégraphies de combat à mains nues manquent de rythme, bref, on est très loin d’apporter la crédibilité nécessaire. Mais au moins j’ai eu le sentiment que le show prenait une bonne direction du côté de l’histoire, même si pour le moment ça se résume encore à du placement d’idées (Ivy, Arkham, DoubleFace, …).

homeland 4e09

Homeland 4.09 Eh ben voilà ! Certes, l’épisode était horriblement long pendant les 30 premières minutes, mais les dernières séquences sont réellement surprenantes. Voilà ce qui manquait à cette saison : un méchant ingénieux. On y est. Ouf.

jane the virgin 1e07

Jane The Virgin 1.07 J’adore ce show. L’épisode est une vraie démonstration de virtuosité narrative, imposant un rythme étourdissant dans les rebondissements, les gags, les révélations, tout en donnant au spectateur ce mélange si particulier d’autodérision et d’émotion. Les auteurs se sont déchainés, non seulement dans les scènes, mais dans les textes et images onscreen. Ce show devrait avoir 10 fois plus d’audience, tellement il surpasse toutes les nouveautés de la rentrée.

Marry Me 1.06 Décidément, pour un épisode réussi, la comédie en rate un bon paquet. Il faut dire aussi qu’avec le couple gay qui se demande en mariage après une dispute, on ne peut pas s’empêcher de bailler. Quant à la comédie musicale flamande, à petites doses pourquoi pas, mais on a vraiment l’impression d’assister à de sketchs d’étudiants de première année (bien alcoolisés). Bref, c’est pas avec ça que je vais reprendre confiance.

Mom 2.05 Un épisode bien plus trash que les autres, au point de me demander si les auteurs n’avaient pas vu 2 Broke Girls juste avant de se mettre au travail. Et si j’apprécie les deux intrigues séparées des deux héroïnes de la série, je déplore la pauvreté de certains gags.  Bref, j’étais habitué à mieux.

Red Band Society 1.09 Une fois les enjeux amoureux stabilisés, on peut commencer à apprécier les rebondissements sentimentaux de l’épisode. Et j’ai plutôt bien aimé comment la maladie s’en mêle. Mais au 9è épisode, je ne me sens toujours pas suffisamment impliqué, la faute à un casting un peu trop léger, et une écriture qui veut trop copier Grey’s Anatomy. Et maintenant que la série est annulée, ça me fait moins d’effet. Enfin, on verra comment les 4 derniers épisodes s’en sortiront.

Scorpion 1.10 Autant j’aime bien le côté overzetop de la série en milieu civil, autant la série se vautre lamentablement en envoyant nos héros en mission militaire. C’est d’autant plus dommage que pour une fois j’aurai aimé explorer davantage le background familial de notre génie. Il assiste impuissant au déclin inéluctable de sa sœur, et cela peut amener de bonnes idées, à condition qu’elles soient traitées plus intelligemment que ce que l’on a vu jusque là.

State of Affairs 1.02 Bof. J’attendais bien plus de rebondissements. L’histoire essaye de nous accrocher à cette histoire dramatique, mais l’émotion a bien du mal à venir, la faute à des séquences prémâchées, insistant bien trop lourdement, et ruinant toute crédibilité (les derniers mots de l’espion ressemblent davantage à un discours réfléchi qu’à de vrais moments). Quant au fil rouge sur Fatah, et l’homme des SMS, il me laisse indifférent. Je pense que je vais m’arrêter là.

the affair 1e07

The Affair 1.07 Wow. J’aime vraiment la façon de traiter les conséquences de cette histoire adultérine, où les esclandres attendus donnent finalement l’occasion (temporaire) de transformer la vie des personnages. Beaucoup d’émotion, finement jouée. Enfin, je dois dire que je suis très intrigué par l’enquête du policier à l’hôtel…

the fall 2e03

The Fall 2.03 Wow. L’épisode mériterait plusieurs relectures, parce que c’est la première fois que Stella nous est autant révélée. Ça rend la chasse à l’homme encore plus captivante, avec un aller-retour permanent. Et il y a tout un discours sur le positionnement de la femme, comment elle devient objet non seulement dans le regard du tueur, mais dans celui de ses collègues. Avec la babysitter qui s’immisce dans ce « jeu », ça devient de plus en plus insoutenable. La série est en train de distribuer des claques…

The Flash 1.07 Si je ne m’abuse, c’est le premier épisode à multiplier les Vilains. C’est un bon début, mais comme je me désintéresse du sort de la totalité du casting, ça ne suffira pas à donner de la tension au récit, mais juste du rythme. On va essayer de positiver en attendant le crossover.

the good wife 6e10

The Good Wife 6.10 Encore un excellent épisode, très dense, qui multiplie les points de vue. On dirait que les auteurs ont cherché à placer à peu près tout ce qui était possible, y compris pour le procès. Mais ils ont réussi à rendre le récit fluide malgré tout, avec autant de notes dramatiques qu’humoristiques. Il est juste dommage que l’issue du procès était un peu trop prévisible, mais au moins la tension était là. Bravo.

The Missing 1.05 J’ai toujours du mal avec ces flashbacks, pour la plupart inutiles. A de trop rares occasions, elles permettent un nouvel éclairage, et encore, le scénario explique bien à l’avance ce que l’on va y trouver. Reste la transformation radicale de notre père de famille au passé violent, mais là encore la caméra délivre son message sans impact. Hélas. Je crois que je vais zapper jusqu’au dernier épisode, histoire de voir comment ça se termine, parce que les épisodes sont longs, longs, trop longs.

The Walking Dead 5.07 Enfin un épisode qui consacre du temps à chaque groupe de personnages. Hélas, si le procédé donne du rythme, les auteurs ont oublié de donner des histoires intéressantes (le yo-yo, franchement…). Quant à la scène finale elle se voyait à des kilomètres. Bref, encore déçu.

Publicités

Bilan de semaine 9

Arrow 3.07 Que c’était mauvais ! Cupid qui localise en un rien de temps Arrow, Thea et son nouveau futur boyfriend, la pseudo-jalousie d’Oliver, … sans compter un flashback totalement inutile. Bon, il est temps que les enjeux reviennent, là…

Benched 1.04 La comédie peine toujours à décoller. Il faut dire qu’on est davantage dans le papotage que dans la recherche de gags, a fortiori originaux. Bref, malgré tout son potentiel sympathique, je pense m’arrêter là.

Elementary 3.04 J’ai adoré la thématique sur l’intelligence artificielle (et la fin du monde), car c’est vraiment une intrigue qu’aurait pu écrire Conan Doyle s’il avait vécu à notre époque. Cette impossibilité d’y croire (cf le Chien des Baskervilles) rajoute énormément de dimension à une simple intrigue policière. Et c’est toujours ce que j’ai aimé dans la série. Seulement voilà, on a vraiment l’impression de regarder un demi-épisode. En fait l’intrigue était si passionnante que j ‘attendais quelques fulgurances dans le raisonnement. Fulgurances qui n’ont pas fait leur apparition, hélas. Heureusement la fin de l’épisode est un peu plus culottée.

getting on 2e02

Getting On 2.02 L’épisode manipule plutôt bien l’ironie. Le responsable infirmier hypocondriaque, le CHSCT qui révèle ce qu’il n’a pas le droit de dire, et bien sûr la patiente alcoolique qui meurt en buvant des solutions hydro-alcooliques… Toute l’ingéniosité des professionnels qui se retourne contre eux ou leurs patients. Bravo. La critique acide du fonctionnement hospitalier tourne à plein régime.

Gotham 1.08 Plutôt content. Une fois encore l’intrigue policière est largement mise de côté et se focalise sur les futurs Batman, Catwoman, Double-Face… Le contrepoids, malheureusement, c’est que les rebondissements ne sont guère nombreux, et l’épisode manque singulièrement de rythme.

Grey’s Anatomy 11.08  On peut encenser la série pour son multiculturalisme et sa diversification dans la représentation des genres. Mais pour moi, une bonne série c’est avant tout une bonne narration. Or, avec le temps mon aversion pour la série n’a fait que grandir, devant l’usure des scenarii avec des rebondissements sentimentaux fabriqués de toute pièce, sans justification psychologique qui tienne la route (merci les séparations ridicules). Cette saison je déplore aussi les flashbacks qui augmentent la consommation d’antiépileptiques (une nouvelle tendance chez Shonda), les acteurs visiblement fatigués (Dempsey ne vient que pour son chèque), la prévisibilité de toutes les intrigues (être un soap n’excuse pas tout) et l’utilisation de l’environnement médical de moins en moins passionnante (quand enfin vient une bonne idée, elle est systématiquement mise sur la touche, comme pour montrer au téléspectateur : « vous voyez, on aurait pu faire ça mais on va pas le faire »). Pour moi la série  est devenue une masse  difficilement gérable de personnages égoïstes qui culpabilisent/dépriment en sirotant leur verre ou en s’envoyant en l’air au gré de l’envie des scénaristes. Pour cet épisode, j’avais presque envie de distribuer des claques…Le mécanisme est tellement rigide qu’il est impossible de ne pas trouver dès le début de saison le rapprochement entre la chirurgie fœtale et la grossesse de Kepner ou entre la tumeur au cerveau et l’arrivée de la sœur de Derek.

Homeland 4.08 Les auteurs n’ont décidément plus conscience de leurs répétitions. Le schéma de suivi satellite est exactement le même que dans un autre épisode cette saison. A quoi bon ? On savait que Saul n’allait pas mourir, et on savait qu’il n’arriverait pas au bout puisqu’on nous répète sans cesse comment ça peut mal tourner. Quant à l’intrigue sur la substitution de pilules, elle est ridicule. Quel intérêt de faire virer Carrie, elle serait immédiatement remplacée et elle n’a même pas eu le temps de montrer qu’elle pouvait être un vrai danger… Bref, comme toujours avec Homeland, on s’ennuie ferme et on prie pour une vraie surprise.

Jane the Virgin 1.06 Un épisode plus calme, pour se positionner sur ce qu’on sentait depuis le début de la série, l’histoire Rafael/Jane. Dommage que la scène finale soit un peu bancale, à cause de ses excès, j’ai eu du mal à la prendre au 1er degré. Le bon point, c’est que les textes qui s’affichent à l’écran ne jouent plus à captain obvious et donnent à nouveau un supplément d’info humoristique. Bon, et maintenant, épicez moi un peu tout ça !

Marry Me 1.05 La série en fait des tonnes dans les dialogues. J’aurai évidemment préféré des répliques qui font mouche plutôt qu’un débit un peu envahissant, mais ça participe indéniablement à son rythme, à son ton. Et cet épisode de Thanksgiving prouve une fois de plus qu’on peut faire une comédie de couple à la télévision, n’en déplaise aux pseudos-attristés des échecs des comédies romantiques. Mon seul vrai problème, au fond, c’est le barbu. Il n’est certes pas aussi virulent que ses autres congénères, mais il est encore beaucoup trop souvent insupportable.

marvels agents of shield 2e08

Marvel’s Agents of SHIELD 2.08 Beaucoup aimé. L’épisode multiplie les rebondissements et les révélations, tout en donnant un peu de background pour Agent Carter, et en levant un peu plus le voile sur l’Obélisque. Voilà un épisode bien écrit, bien rythmé, passionnant même, comme j’aimerai en voir plus souvent.

mom 2e04

Mom 2.04 Je vais sans doute passer du temps à faire l’éloge de la série, qui ne cesse de progresser. Oui, encore une fois, l’épisode est succulent. Non seulement les gags sont à la hauteur (sauf si évidemment on est peu réceptifs au vomi), mais en plus la dimension émotionnelle est là. On sent que les auteurs veulent exploiter leur sujet, et surtout donner une direction à leurs personnages. Et ça, c’est plutôt rassurant pour le futur de la série, qui peut devenir un classique à ce rythme.

Nashville 3.08 Pas si mal. Même si les auteurs n’y vont pas avec le dos de la cuillère pour arriver à leurs fins (sacré Luke Wheeler !), l’intensité de la cérémonie était bien dosée. Et évidemment j’ai shippé sur le couple Avery/Juliette… Malgré ses nombreux dérapages, ses rebondissements tirés par les cheveux, la série a su donner une touche d’humanité à chaque personnage, et arrive à rester émouvante. Pour l’instant j’aime beaucoup cette saison.

Once Upon a Time 4.08-4.09 Fastidieux. A quoi bon faire un double épisode pour ne développer aucun rebondissement, sauf dans les dernières minutes ? La tension est inexistante pendant une bonne heure , et on a surtout l’impression que les auteurs cherchaient à tirer sur la corde le plus longtemps possible. Le point positif, c’est que le flashback est presque terminé, et qu’on sait maintenant comment Elsa s’est retrouvée dans l’urne chez Rumpletiltskin, et la Snow Queen s’est mise à suivre Emma… Le gros problème, c’est quele combat Rumple/Snow Queen manque d’intensité et je ne suis pas très emballé à l’idée de voir la suite.

parenthood 6e09

Parenthood 6.09 Wow. Je suis encore impressionné par la manière dont les auteurs arrivent à trouver le juste dosage en terme d’émotion. Quand on a de bons acteurs, pas besoin de flashbacks pour comprendre toute la douleur du passé, quand elle resurgit, à la croisée des chemins (Julia/Joel), au moment du constat (Sarah/Hank), ou le début de toute une saga familiale (Camille/Zeek). J’aime quand ces épisodes arrivent à nous sensibiliser sur le parcours d’une vie. Quant à Zeek… ça va être dur.

Red Band Society 1.08 Bof. Comme la dernière fois, on assiste à beaucoup de scènes adolescentes, et il n’y a guère de place pour un message plus poussé. On gardera à l’esprit à peine quelques phrases qui sonnent justes, comme le pouvoir de décision du patient, ou sur l’obsession, le fait que plus on veut contrôler une chose, plus elle nous contrôle. Mais que de scènes insipides pour en arriver là…

Scorpion 1.09 Qu’est ce qui me pousse à revenir, au vu des scénariis de plus en plus plats ? Certainement pas le background des personnages, bien trop génériques. C’est plutôt l’ambiance générale, simpliste, qui me rappelle un peu les shows des années 80, où l’action et l’humour avaient une bonne place. Tout est prédigéré, on se sent en terrain familier, et c’est sans doute la raison pour laquelle le show ne chute pas trop dans les audiences. Mon regret : quitte à jouer l’over-ze-top, le show devrait y aller à fond en rajoutant une deuxième dose d’humour.

the affair 1e06

the Affair 1.06 Beaucoup aimé. Le show croise à nouveau ses personnages dans un même unité de temps, et surtout fait le choix de donner une orientation nettement plus dramatique. On s’éloigne ainsi du côté plus générique de l’adultère, et c’est tant mieux car on a vu que les auteurs en avaient déjà fait le tour et étaient obligés de modifier leur concept. Sans compter la scène finale, émouvante à souhait. J’ai vraiment hâte de voir la suite.

The Big bang Theory 8.10 Un peu déçu. Certes, « Fun with Flags » s’amuse à raison des émissions ridicules sur le web, mais sans arriver à renouveler ses gags. Les autres histoires n’en sont pas mieux écrites : en rajouter une couche sur Bernadette, oui, mais l’angle d’attaque est tout sauf drôle. Enfin, la dernière histoire aurait pu être émouvante (la vie d’un chercheur qui n’a rien trouvé), mais la plupart des dialogues tombent à plat. Peut-être que les auteurs pensaient que la présence d’une guest star suffisait…

the fall 2e02

The Fall 2.02 Wow. La série continue de retourner les tripes, avec ses images malsaines, ambiguës, son message troublant sur les pulsions (du tueur, de l’adolescente). Et surtout, je ne m’attendais pas à ce que la super-intendante se rapproche de Paul Spector. J’ai très hâte de voir la suite.

The Flash 1.06 Il n’y a guère que la promesse de cross-overs qui me donnent envie de continuer. Les intrigues sont désespérément plates et prévisibles. Les dialogues sont creux, sans humour, et les auteurs semblent se reposer sur les effets spéciaux pour vendre. Quant au bullying, si encore il y avait un quelconque message…

good wife 6e09

The Good Wife 6.09 Encore un excellent épisode.  J’aime vraiment l’idée d’essayer de changer les règles du jeu, avec deux adversaires qui n’arrivent pas à empêcher l’envoi de boules puantes, tout en surlignant l’hypocrisie du débat. Quant à Cary, je suis encore plus enthousiaste quand je le vois menacé, et surtout que personne ne peut croire Bishop. En bonus, le petit détail sur la vie amoureuse de Peter : une révélation qui tombe à pic…

the Missing 1.04 C’est toujours trop long, horriblement long. Je n’arrive pas à rentrer dans l’ambiance, et les quelques dialogues importants sont noyés par un nombre incalculable de scènes inutiles. Et il n’y a rien de pire, en regardant un épisode, de voir à quel point les auteurs jouent la montre. J’hésite à continuer. 8 épisodes, c’est beaucoup trop long.

The Walking Dead 5.06 On appréciera le changement de décor dans ce flashback, où on voit davantage le monde post-apocalyptique. C’est toujours plus sympa que les éternels détritus par terre… J’aime aussi l’idée qu’il n’y a plus rien à sauver. Et au moins maintenant, on sait que l’objectif est l’hôpital.

A noter : Selfie n’est plus diffusée, et j’ai arrêté The Game, n’ayant pas eu le courage de lancer son visionnage.

 

Bilan de semaine 8

Arrow 3.06 Bof. Je suis évidemment déçu par ce qu’on apprend sur Roy (il y avait moyen de rendre la chose tragique), mais je suis surtout effaré par le manque de charisme du précédent « vigilante ». Sans compter un énième flashback complètement inutile. Quant à la scène finale, elle manque d’envergure. Bref, c’est la douche froide.

Benched 1.03 C’est évidemment mieux que l’épisode catastrophique de la semaine dernière. On a eu droit à une petite séquence où les gags s’enchaînent, mais l’ensemble reste quand même désespérément vide, d’autant que les intrigues sont archi-conventionnelles. Quelle déception, quel gâchis.

downton abbey 5e08

Downton Abbey 5.08 Joli. Cette fin de saison est très satisfaisante, parce qu’elle clôt de manière émouvante la plupart des intrigues. Et puis, les auteurs ont même réussi à m’intéresser au sort du mariage de Rose, ce qui n’est pas une mince affaire. J’ai surtout beaucoup aimé la réaction de notre patriarche quand il comprend qui est Marigold. Pas besoin d’en faire des tonnes, quelques mots suffisent pour comprendre qu’on s’attache vite ! Je suis évidemment plus réservé pour le couple maudit Bates/Anna. Mêmes les dialogues n’évitent pas cet horrible sentiment de redite (ou d’acharnement, c’est selon). J’espère qu’on va vite sortir de cette spirale…

Elementary 3.03 Je suis toujours autant déconcerté par la petite nouvelle, même si je comprends l’intention des auteurs (donner une progéniture au couple Sherlock/Watson). Mais j’avoue que son passé a bien du mal à me convaincre. Heureusement, l’intrigue policière est un vrai régal grâce à son enchaînement de raisonnements.

Getting On 2.01 Très content de retrouver l’une des meilleurs séries de la saison passée. Le mordant est toujours là, mais la description sans concession du milieu est moins mise en avant, au profit de la ridiculisation et des gags en dessous de la ceinture. J’en attendais peut-être un peu trop.

Gotham 1.08 Il y a du mieux. L’intrigue policière est mise de côté et on prend davantage de plaisir à explorer l’univers et ses personnages récurrents. Ça donne enfin un show beaucoup plus équilibré et digeste. Il faut toujours virer le responsable des cascades, par contre….

Grey’s Anatomy 11.07 A chaque épisode je me dis que la série a touché le fond, mais elle trouve encore le moyen de creuser. Les justifications de séparations/disputes deviennent de plus en plus rocambolesques (quand elles ne donnent pas mal à la tête, merci les flashbacks pour épileptiques). J’ose même pas parler du fait qu’un médecin toxicomane ne devrait jamais retrouver son travail, en tant que prescripteur !

Homeland 4.07 Bof. Que ce soit du côté de Saul captif ou de Carrie en énième crise, pas grand chose à se mettre sous la dent. A moins qu’on considère que le discours sur la religion chrétienne ou l’apparition surprise mais pas crédible d’un guest suffise au bonheur du téléspectateur. Année après année, les astuces scénaristiques autant que le contenu en terme de discussion sont de plus en plus faibles. A ce rythme là on pourra résumer la saison entière en moins d’une minute.

Jane The Virgin 1.05 Content de voir que le personnage de Petra prend des virages de plus en plus jouissifs. Ça rattrape un peu l’épisode plombé par notre héroïne qui navigue le cœur brisé entre sa mère, son père et son petit ami. Ça fait beaucoup à supporter.

Marvel’s Agents of SHIELD 2.07 Un peu dommage que l’épisode arrive à faire monter la pression sur la promesse de révélations, pour finir par nous balancer une information peu gratifiante (le plan en 3D) sans enjeux (l’objectif de Ward). Bref, la déception est de mise.

mom 2e03

Mom 2.03 Je le dis : Mom est devenue ma comédie la plus attendue cette saison. Il y a de gros efforts de fait pour donner aux épisodes une direction, et une conclusion, et surtout le show gagne en rythme, et en réparties. Très efficace. Surtout que je ne m’attendais pas du tout à la fin.

nashville 3e07

Nashville 3.07 Exceptée la scène finale ridicule (et toute l’histoire de Raina), j’ai vraiment bien aimé l’épisode. D’une part parce qu’il contient un grand nombre de chansons, et de duos intéressants. D’autre part, parce que c’était agréable de voir certains personnages enfin tourner la page. En premier lieu, évidemment il y a Avery, mais je pense aussi à Layla qui montre un tout autre potentiel.

olive kitteridge 1e03

Olive Kitteridge 1.02-1.04 Je suis très touché par cette histoire, parce qu’elle évoque plusieurs thématiques profondément humaines : l’imprévisibilité de la vie, la mort qu’on attend, et le karma (est ce qu’on mérite les choses qui nous arrivent ? est-on capable de reconnaître nos torts et d’aller de l’avant ?). Je suis d’ailleurs très content de la fin de la série, qui montre que rien n’est inéluctable. Olive est incroyable tout le long. Et elle va me manquer ! Cette mini-série d’HBO figurera dans le palmarès de l’année…

Once Upon a time 4.07 Vraiment dommage de voir que les auteurs tournent en rond avec leur mythologie Frozen. La transcription du modèle s’est bien passé, mais on a peut-être pas besoin de nous raconter la même histoire avec d’autres générations. Non, vraiment, il n’y a guère que Fantasia et Rumpletiltskin qui vaille le coup d’œil. Ce qui me fait dire que j’aimerai bien qu’on revienne aux basiques.

Parenthood 6.08 Un épisode qui traite plutôt efficacement des thématiques un peu bancales : la déception amoureuse de Max – un acharnement entre glauque et poignant, la dure réalité qui frappe Crosby – une redite qui ne perd pas en puissance, ou la paternité nouvellement assumée de Hank – qui aime bien châtie bien. Pas forcément inoubliable, à cause des enjeux, mais correct.

Red Band Society 1.07 Je sais que j’ai tendance à en demander un peu trop à la série, notamment en matière de discours/représentation d’un patient, alors quand arrive une ou deux lignes importantes sur l’anorexie, et en tout premier lieu son déni, j’ai presque envie d’applaudir. Il manquait juste un peu plus de finition au niveau des intrigues pour les rendre plus touchantes, comme lorsqu’on aborde la peur de l’opération, ou le passé de notre infirmière. Heureusement, l’épisode est suffisamment dense et l’humour mieux présent.

resurrection 2e07

Resurrection 2.07 Bien aimé une fois de plus. C’était vraiment une bonne idée cette histoire de meurtre à l’usine, et le virus qui gagne de l’ampleur rajoute dans l’imprévisible. Je suis content de savoir que tout peut arriver dans la série, on y gagne en tension, ce qui n’était pas le cas la saison dernière .En revanche, je suis un peu déçu de revoir la vindicte populaire à l’œuvre. On avait déjà eu les réactions hostiles des gens lors de la première saison, c’était peut-être pas la peine d’en rajouter une couche.

Scorpion 1.08 Toujours aussi légère (et dispensable), la série aborde désormais de front ses « couples ». Pas de quoi être convaincu par la stratégie de l’ensemble… Quant à l’intrigue du jour, elle s’écrit en deux lignes, mais a le mérite de se terminer différemment, pour une fois.

selfie 1e07

Selfie 1.07 C’est avec ce genre d’épisode moins versé sur la touche délirante et plus vers la romance, que je suis bien content d’être resté. Du coup j’en regrette presque l’annulation de la série, car ce ton était peut-être le bon, même si les intrigues ou les gags n’étaient pas toujours au niveau.

The Affair 1.05 Cet épisode marque le renoncement à ce qui fait l’originalité de la série. Les histoires séparées ne sont plus la confrontation d’une vérité, et encore moins une vision équitable (Alison détenant cette fois-ci les deux tiers du temps). Donc forcément je suis déçu, mais heureusement l’atmosphère de la série, ses personnages gardent leur magie. Au chapitre des regrets, je ne sais pas vraiment où on va avec l’enquête (les questions sont ridicules), j’espère une bonne surprise mais j’émets quelques doutes. Et pour pinailler, la représentation de la maladie d’Alzheimer était en partie erronée, hélas. Bref, dans l’ensemble je suis un peu déçu.

The Big Bang theory 8.09 Il est dommage de voir le show répéter une énième dispute de couple sans arriver à dépasser le constat de l’éternelle hypocrisie des échanges. Et la nouvelle phobie de Sheldon était un peu trop pesante pour être amusante. Heureusement, la série conserve encore la dynamique de ses dialogues.

the fall 2e01

The Fall 2.01 Toujours conquis par la série. Je regrette toutefois une mise en scène un peu moins léchée (j’ai encore en mémoire ces plans fabuleux « aériens » qui donnaient le malaise). Mais le propos reste à la hauteur, avec une scène qui vous retourne l’estomac. Pas besoin d’effet gore pour ça, il suffit que notre tueur fasse une rencontre inattendue. Jamie Dornan est vraiment impeccable. Vivement la suite.

the Flash 1.05 Il fallait bien une vanne sur l’humour de Felicity, et quelques dialogues un peu mieux écrits pour me redonner un peu espoir. Hélas du côté du couple « vendeur », cela ne s’arrange pas, avec l’annonce bidon de la fin d’une amitié. Difficile de s’investir quand on ne croit pas aux personnages.

the Game 1.02 J’espère toujours me réveiller devant la série, mais l’épisode use des mêmes ficelles narratives (une planque qui tourne à la surprise) et je m’attendais à plus d’ingéniosité. Pire, je trouve que la série ne cherche pas à miser sur l’ambiguïté ou le mystère de ses personnages à travers ses dialogues, elle mise simplement sur une caractérisation minimaliste pour pouvoir surprendre le moment venu. Je suis frustré.

the good wife 6e08

The Good Wife 6.08 Excellent épisode, encore une fois. J’aime vraiment l’entrelacement des intrigues. Cette (ces) histoire(s) de viol(s) au campus méritait cependant d’aller plus loin, mais l’épisode se termine exactement comme cette autre histoire dans les premières saisons, où la victime fuit). Et puis il y a surtout les interrogations de nos personnages : Alicia, qui comprend définitivement le boulot d’Eli, Cary qui comprend qu’il doit laisser sa rage de côté,  Kalinda qui fait enfin des choix. J’ai moins aimé les rêveries d’Alicia sur la femme du panel, car jusqu’alors on avait bien vu que notre héroïne ne perdait pas le sommeil pour si peu. Mais la cerise sur le gâteau, c’est que les auteurs ont fini par rendre complètement accessoire d’autres fils rouges (comme un candidat qui jette l’éponge, ou le destin de Louis Canning). Chapeau bas.

the Missing 1.03 Je suis vraiment fatigué par le montage des épisodes avec ces incessants retours en arrière. Je suis irrité par l’enquête qui piétine pour la simple raison qu’il faut encore tenir plus longtemps. Et pour faire patienter le téléspectateur, on a recours aux mêmes artifices : un petit bout d’espoir en toute fin d’épisode. Bref, il va falloir changer le modus operandi pour la suite, sinon ça sera sans moi.

The Walking Dead 5.05 Déçu par la tournure des évènements. Non pas que j’y croyais, mais c’était tout de même rafraichissant d’avoir un but, au lieu de tourner en rond avec les inévitables accidents et pièges à zombies. Bon, maintenant, on fait quoi ? Parce que l’épisode démontre lui-même à quel point la série est usée par son concept.

Bilan de semaine 7

Arrow 3.05 Bof. L’idée de départ était bonne : explorer un peu plus le personnage de Felicity, qui prend de plus en plus d’importance au fur et à mesure des saisons. Hélas, c’est pour nous sortir une histoire à dormir debout, et des travestissements capillaires honteusement clichés. Il faudra attendre la jolie révélation finale pour enfin lancer la saison.

Benched 1.02 Houlà. Le pilote était très prometteur, le second épisode est catastrophique. Ok, notre héroïne a toujours beaucoup d’énergie mais le script est désespérément plat et prévisible. Mon enthousiasme est retombé d’un coup.

detectorists 1e06

Detectorists 1.06 season finale Magnifique. Bon, la série termine un peu facilement l’épisode Sophie, mais c’est très agréable d’avoir une conclusion. Les chiens, Maggie, le discours sur le hobby, et bien sûr le trésor caché ! Avec en bonus des déclarations d’amour toutes simples, sans fioritures, mais très émouvantes. La série va terriblement me manquer, et figure en très bonne place dans le top de l’année.

Downton Abbey 5.07 L’issue semble un peu trop facile pour Edith, mais j’espère qu’elle pourra tout de même dynamiter un peu plus la famille. L’épisode avait en outre une très jolie déclaration de Maggie Smith. Plus qu’un épisode, déjà ! C’est fou comme une saison passe vite.

Elementary 3.02 Bon épisode. Je suis content de retrouver un raisonnement accru, chose qui pêchait la dernière saison. Je suis en revanche plus dubitatif sur le personnage de Kitty. J’attendais une vraie révélation, je suis resté sur ma faim. Je croise les doigts pour la suite.

gotham 1e07

Gotham 1.07 Enfin. Enfin on s’éloigne de l’intrigue policière ridicule pour se focaliser sur les différents conflits de nos personnages. Bon, l’action est toujours aussi mal filmée, et certains twists ridicules, mais au moins on a le sentiment d’être un peu récompensé pour notre patience. Oui, je prends les miettes qui restent. Oui, sans le Pingouin la série n’a plus aucun intérêt. En tous cas l’épisode arrive juste à temps, car j’étais sur le point de laisser tomber. Beaucoup de ratés dans l’épisode, mais un grand ouf de soulagement. Ça méritait bien une petite photo.

Grey’s Anatomy 11.06 Il est rare que je me désintéresse à ce point de toutes les intrigues d’un épisode. Mais celui-là décroche le pompon. Aucune n’est arrivée à susciter la moindre émotion : April et sa mère qui vient faire des emplettes pour le bébé (situation absolument horrible qui valait bien de multiples scènes), Owen qui vient encore nous parler des militaires (ou comment cloisonner définitivement le personnage), Wilson qui joue la malheureuse parce qu’elle est choyée ( il lui faut bien quelques lignes de dialogues pour justifier son salaire), la nouvelle sœur de Meredith qui tourne en rond avec son père (ou comment ne pas savoir comment arrêter une intrigue douteuse), et cerise sur le gâteau, la pauvre Arizona pressée d’apprendre une discipline plus vite à cause du secret de son mentor (comme si on l’avait pas vu venir à des kilomètres, rendez moi Masters of Sex). L’épisode le plus soporifique de la semaine.

Homeland 4.06 Enfin un épisode correct. Certes, l’issue était une fois encore trop prévisible, et je regrette qu’il n’y ait pas eu davantage de twists. Mais au moins la tension était là du début à la fin. On aura quand même eu droit aux séquences jalousie avec Quinn (complètement inutiles), à Fara qui se laisse suivre par un bleu, ou encore… pire que tout : la CIA qui n’a pas regardé dans quelle voiture était monté notre terroriste. Y a encore du boulot.

jane the virgin 1e04

Jane The Virgin 1.04 Délicieux. J’aime quand les différentes intrigues se complexifient au fur et à mesure. Bon, il reste encore deux défauts. Premièrement le texte affiché à l’écran. Jusque là j’étais ravi du procédé, mais les auteurs ont décidé de la jouer Captain Obvious, et ça m’a fortement irrité. Dans un procédé de récap’ je peux comprendre, mais pour pointer du doigt ce qu’on voit… Deuxième défaut : la prévisibilité de certains gags (comme l’échange de lettres). Mais je reste toujours sous le charme du rythme, de l’humour, du ton, de l’énergie qui se dégage du show. Espérons que ça dure. Go, Petra, go !

marry me 1e04

Marry Me 1.04 Tout l’opposé du précédent épisode : du rythme, de bons gags, un grain de folie, une séquence romantique… Je suis surpris, mais j’ai vraiment bien aimé. Peut-être aussi parce que notre ami barbu en fait un peu moins qu’à l’accoutumée. J’espère que la série est sur la bonne voie.

mom 2e02

Mom 2.02 Encore un bon épisode. J’ai l’impression que le show a progressé du côté de l’écriture des répliques, et des situations. Et puis sur le fond, je l’ai déjà dit, c’est bien que la série s’éloigne du schéma familial classique, et montre que l’addiction et  l’irresponsabilité ont un coût considérable.

Once upon a time 4.06 Bon. Essayons de voir le côté positif des choses : maintenant on sait ce que veut la « snow queen ». D’un autre côté, comment ne pas en rire… Je sais bien que l’univers de la série ne rend pas les choses faciles pour motiver les méchants, mais là on atteint le sommet du ridicule. Et si j’étais content de voir Rumpletiltskin revenir un peu aux sources du personnage, je suis affligé par le parcours de Belle…

parenthood 6e07

Parenthood 6.07 La NRA a du apprécier la scène entre Zeek et Drew. Il n’y avait pas d’autres activités susceptibles d’être un témoignage de l’histoire familiale ? Heureusement, le show se rattrape en évoquant l’instinct maternel d’Amber, le handicap de Hank enfin révélé à sa femme, et surtout le divorce de Julia et Joel qui arrive au dernier tournant. Beaucoup d’émotion, donc (chapeau à Sam Jaeger), et surtout beaucoup d’espoir pour la suite !

Peaky Blinders 2.06 season finale Déçu. La façon dont Tommy déjoue tous les plans est beaucoup trop facile, et il ne reste guère que les dernières minutes pour redonner à la série une certaine tension. Mais surtout, je m’interroge sur l’intérêt de se focaliser à ce point sur le triangle amoureux. Pourquoi garder un mystère sur l’heureuse élue ? Et surtout, pourquoi ramener les activités criminelles à  une « simple » affaire passionnelle ? Je sais bien que les auteurs cherchent à accentuer le romanesque du personnage, mais ils sont allés beaucoup trop loin pour cette seconde saison. Il est vraiment dommage que sous sa mise en scène impeccable et ses acteurs charismatiques la série n’arrive pas à donner davantage d’envergure aux intrigues.

Red Band Society 1.06 Après cette pause, je me suis rendu compte que j ‘étais encore heureux de revoir la série malgré ses faiblesses. Mais le triangle amoureux m’est devenu très pénible, et la série utilise un à un tous les clichés correspondants. Reste la peur de se faire opérer pour notre cheerleader, meilleur personnage de la série, et de loin. J’attendais aussi beaucoup plus de dramaturgie pour les actes de notre infirmière, mais c’est à l’image de la série, qui ne sait pas profiter de ces moments de tension. Dommage.

resurrection 2e06

Resurrection 2.06 Après avoir digéré l’introduction poussive de cette nouvelle saison, j’aime beaucoup ce qui en est fait. Cet épisode diminue sensiblement la portée conspirationniste en mettant un visage humain (ouf !), tout en multipliant les révélations. J’aime aussi beaucoup cette idée de nuances appliquée notamment au personnage de la grand-mère. De fait, l’émotion passe mieux. Je ne pensais pas redire ça un jour, mais Resurrection est redevenu un de mes moments préférés de la semaine.

Scorpion 1.07 Mac Gyver décomplexé. Ça devient un peu répétitif dans la tournure des évènements, avec nos génies qui se retrouvent toujours au premier plan, qui improvisent et qui foirent. Le seul point positif, au fond, c’est que si je ne suis pas vraiment ému par le background de nos personnages (l’ex de Paige, ou le père de notre mécano), il a au moins le mérite d’exister. C’était pas le moment de patiner, les gars !

scrotal recall 1e06

Scrotal Recall 1.06 season finale Très jolie fin de saison. Le plus beau au fond, c’est même pas l’histoire d’amour mais bien l’amitié qui lie nos deux héros masculins. C’était une bonne idée d’utiliser l’une pour l’autre, et ça donne d’autant plus un côté « Friends » au show. Dans l’ensemble, j’ai eu un gros coup de cœur pour cette série, et j’ai hâte de voir une suite !

selfie 1e06

Selfie 1.05-1.06 Deux bons épisodes pour me redonner un peu confiance en la série. Même si les histoires sont terriblement banales et prévisibles, il y a un petit grain de folie dans la nature de certains personnages, ce qui rend l’ensemble amusant. Et puis on aborde la relation entre nos deux opposés, d’une très bonne manière, c’est à dire en respectant le point de vue de chacun. J’avoue, ça fait aussi du bien de voir un personnage masculin qui n’est pas assoiffé de sexe, et qui recherche plutôt le long terme. Maintenant il est vrai que j’aurai préféré une autre ficelle qu’un nouvelle venue pour briser l’élan de rapprochement… De toutes façons, la série vient d’être annulée, donc…

the affair 1e04

The Affair 1.04 Après avoir suivi le même schéma (une même histoire selon deux points de vue), cet épisode scinde chronologiquement la narration en deux, chaque personnage en racontant un bout. C’est plutôt une bonne chose, ça évite la routine. Pour autant le jeu cérébral continue, on essaye toujours de deviner le positionnement de chacun (comme avec cette histoire de crique). J’aime aussi beaucoup la façon dont nous sont présentés les problème de nos personnages. De très jolis échanges.

big bang theory 8e08

The Big Bang Theory 8.08 Excellent épisode. L’épisode est arrivé à résumer toutes les influences de la série. La prom fait resurgir le passé de nos geeks, mais aussi la passion pour le couple Penny/Leonard, et elle engendre même un aveu inattendu de la part de Sheldon. Rajoutez à ça de bonnes répliques et situations (vraiment, quelle bonne idée de mettre en avant Stuart !). Avec un épisode comme celui-là, je suis rassuré, la série est encore capable d’offrir de très bons moments.

good wife 6e07

the Good Wife 6.07 Un très bon épisode, qui continue de mêler de front la carrière politique de notre héroïne et l’affaire Cary/Bishop qui va mal se terminer… Mais je dois dire que dès que j’ai revu Niles, le frère de Frasier à la télévision (enfin !!!), j’ai perdu tout sens critique. L’immense David Hyde Pierce. Il est déjà parfait dans le rôle de cet animateur qui se lance dans la politique, un contre-point idéal pour Alicia. Merci. Merci. Merci.

The Missing 1.02 Toujours pas complètement convaincu par le drama. On a vraiment l’impression que le show tire sur la corde pour amener ses rebondissements. Si encore il y avait une lecture sociale derrière tous ces obstacles empêchant la recherche de la vérité. Mais non, le show reste étrangement distant, cadre de façon fixe ses protagonistes, et la plupart des scènes se déroulent sans dégager suffisamment d’émotion. Quant à la révélation finale, elle se voyait comme le nez au milieu de la figure. Je suis déçu.

The Walking Dead 5.04 J’étais ravi de revoir Beth. Non, vraiment. Je me suis dit que ça allait me faire un bien fou de voir autre chose que le groupe. Et puis j’ai baillé. Encore et encore. L’épisode n’avait aucune tension, et même la toute dernière scène ne change rien à l’affaire.