Bilan de semaine 39

a place to call home 2e06

A place to call home 2.06 Très joli épisode. Je suis content de ne pas avoir deviné la condition de Jack, et plutôt ravi que l’on aborde de manière très délicate la question de la virilité, à l’heure où on ne parle plus que de « performance ». Et puis plus la série avance plus l’actrice qui incarne Livvy est formidable. Elle excelle dans le registre de l’émotion. Maintenant j’ai hâte de connaître la vérité sur le passé de Sarah, même si j’ai ma petite idée de ce qui pourrait briser son couple… Enfin, dans le registre des mauvaises nouvelles, je suis très déçu que la chaîne australienne ne renouvelle pas la série, surtout que l’audience était au rendez-vous, et que je ne pensais pas que cette fiction coûtait si chère à produire…

Crisis 1.11 Je n’arrive toujours pas à comprendre la logique du plan de Gibson. Toutes ces circonvolutions pour arriver à une simple déposition devant un tribunal ? Il n’avait pas besoin d’enlever tous  ces lycéens… Je suis d’accord que le show a besoin de rebondissements, mais là on nage en plein délire. Et maintenant ?

Devious Maids 2.09 Un peu dommage que la série n’arrive pas à rester sur le registre léger. Je n’étais pas fan des mystères de Desperate Housewives, et j’étais jusqu’à présent plutôt content que la série arrive à un peu mieux équilibrer son ton. Mais j’ai eu beaucoup de mal pendant cet épisode.

fargo 1e10

Fargo 1.10 season finale Wow. J’aime vraiment la fin pleine d’ironie pour les personnages (Lester vend des assurances, rappelons-le, et notre tueur écrasait tous ses rivaux pourtant mieux armés que lui). On pourra chipoter sur le côté « happy end », mais l’épisode réussissait à ménager une vraie tension. Au final, Fargo est l’une des plus belles séries de l’année et on y reviendra au moment du bilan.

game of thrones 4e10

Game of Thrones 4.10 season finale Un épisode qui démarre plutôt mollement au delà du Mur, avec un twist bien trop énorme pour me satisfaire. Heureusement, du côté d’Arya et de Bran de nouvelles perspectives se révèlent alléchantes. Et même Danaerys a eu son petit moment d’émotion. Quant à Tyrion, même si l’issue était prévisible, les scènes n’en étaient pas moins intenses. Bref, Game of Thrones signe de loin sa meilleure saison, et plus que jamais j’ai envie de connaître la suite… Ça va être long d’attendre…

Orphan Black 2.09 Traitez moi de parano mais je commence à avoir du mal avec le message sous-jacent de la série, où les hommes hétéros sont soit des lâches incapables, soit des individus qui veulent dominer les femmes. Une phrase lâchée alors qu’Helena en finit avec le responsable de la secte en dit long sur l’inutilité de la paternité (eh oui, carrément !), et sur les hommes qui ne cherchent qu’à assouvir la femme en leur faisant des enfants, tout cela avec le regard bienveillant de l’Église (l’imagerie est on ne peut plus claire). Je cherche désespérément une figure masculine susceptible de rééquilibrer le message, parce que là ça devient lourd. Sans compter les raccourcis narratifs toujours aussi énervants dès qu’il y a un twist.

24 9.08 Amusant. Chaque saison les auteurs pensent repousser les limites. Cette année c’est la mort d’un personnage. Annoncée pendant tout l’épisode, planifiée, avec certains discours qui ne laissent aucun doute sur l’issue (Mais oui, Jack, tu seras gracié, va !). Du coup toute la tension fait pschiiit… et la scène finale manque clairement son but. A trop vouloir capitaliser sur leur évènement, les auteurs en ont oublié comment l’amener.

Avec cet article je termine donc mes bilans hebdomadaires pour cette saison 2013-2014 (j’ai attendu la fin de Fargo et Game of Thrones – il fallait bien trouver une date). Je vous donne rendez-vous prochainement pour deux gros articles de fin de saison. Comme chaque année, je fais un bilan global de la saison, récapitulant tout ce que j’ai vu du côté américain, avec un point de vue plus visuel et statistique, et des impressions beaucoup plus détaillées pour chaque série. Le classement qui résulte de la somme de mes impressions laissées chaque semaine donne toujours un résultat surprenant, mais selon moi plus collé à la réalité d’une saison. (Je n’aime pas surévaluer l’importance des fins de saison, plus marquantes mais pas forcément représentatives du temps passé devant sa télévision).

Publicités

Bilan de semaine 38

A place to call home 2.05 Mon enthousiasme de la semaine dernière est tempéré par cet épisode, plutôt décevant. Je ne suis pas certain que le flashback sur la vie amoureuse de Jack apporte quelque chose, et j’espérais bien mieux des conséquences de la révélation de Sarah. Et puis, on fait surtout du surplace avec Anna et son frère… Bref, l’émotion n’était pas au rendez-vous.

Devious Maids 2.08 J’ai plutôt bien aimé. Sans doute à cause du twist final sur la dangerosité comparée des personnages. Mais ça confirme tout de même l’uniformité de la galerie de personnages masculins, quasiment tous inquiétants.

fargo 1e09

Fargo 1.09 Quel épisode ! J’admire vraiment la façon dont la tension grandit au fur et à mesure, comment Lester comprend son erreur, et comment l’imprévisible Malvo croise toutes les personnes qui nous tiennent à cœur. Une jolie leçon qui fait de Fargo la meilleure série à l’antenne actuellement.

game of thrones 4e09

Game of Thrones 4.09 Wow. J’attendais depuis longtemps de voir ce qu’une attaque contre le Mur pouvait donner. L’épisode est intense, non seulement parce qu’il est bien réalisé et chorégraphié, mais parce qu’on sait que tout, absolument tout peut arriver dans la série. Et non je n’ai pas versé de larmes. Mais j’ai pris un pied fou. A lui seul, l’épisode est un des très grands moments télévisuels de l’année 2014, et fait tomber l’épisode de Blackwater dans les oubliettes. Wow.

Growing up Fisher 1.12-1.13 finale L’ensemble se révèle désespérément plat. Il n’y a même plus recherche de gags, et la fiction n’a pas non plus les qualités émotionnelles d’une chronique familiale. Comme beaucoup de comédies cette saison, je finis avec la même conclusion : sympathique, au mieux. Je ne regrette pas son annulation.

orange is the new black 2e10

Orange is the new black 2.07-2.13 season finale Quelques regrets pour cette seconde partie : d’une part la prévisibilité des arcs qui m’a empêché de prendre du plaisir à certains tournants majeurs ; d’autre part le retour de Pornstache bien trop court. Et si la dernière scène fait évidemment plaisir, elle n’a pas le même impact que celui de la première saison, qui était l’aboutissement du personnage. On remarquera par ailleurs que depuis notre héroïne tourne en rond et n’a plus grand chose à dire. J’ai eu aussi un peu de mal avec certains dialogues essayant de décrire les relations, l’enchaînement des phrases dénotait un manque de logique. Mais la série compense largement ses défauts par une galerie de personnages qui reste extrêmement sympathique. J’aurai préféré un peu de renouvellement dans le casting, mais je croise les doigts pour que la saison 3 prenne en compte cet aspect.

Orphan Black 2.08 plus j’avance dans la série plus je me dis qu’il lui manque une solide écriture. C’est bien gentil la mythologie de la série (quoi qu’il y aurait beaucoup de choses à dire dessus, et pas sur son soi-disant féminisme !!), mais jamais je n’ai réussi à être ému. Jamais. La galerie de personnages à beau être étoffée (ce coup-ci avec Tony), leurs enjeux sont minimalistes et mal présentés. Le seul sujet émotionnel qu’on nous rabâche c’est Kira. La maltraitance, la fuite en avant génétique ? Ce sont des sujets abordés mais sans voir leur conséquences sur la nature humaine. Tant qu’à faire je préférais au moins la première saison, qui alliait plaisir de la découverte des clones avec une plus large partie consacrée à l’humour.

24 9.07 Je suis surpris, mais j’ai plutôt bien aimé. L’intrigue reste prévisible (l’échange de voitures sous un pont est un grand classique et depuis la revendication de la terroriste on sait que le président va se rendre), mais j’ai aimé le petit quart d’heure de jeu vidéo ou Jack prend les manettes – pardon, le volant – pour éviter les tirs de missile. Au moins ça réveille.

Quelques mots sur Power, la nouvelle série de Starz, dont le pilote n’a pas pu être critiqué sur ce blog, faute de temps. J’étais parti avec l’envie d’avoir un show décrivant la double vie d’un chef de gang / businessman, je suis revenu avec un goût de déjà vu mille fois ailleurs. L’ombre de The Wire planait sur cette série qui n’a pu qu’utiliser des ressorts archi-classiques, tant dans la présentation du personnage que dans la construction du récit. Résultat : un show pas forcément mauvais mais bien trop générique pour son sujet. Ça sera sans moi.

Enfin, je termine avec une pensée émue pour le documentaire Cosmos qui s’est achevé cette semaine. Je n’en avais pas parlé ici, pour ne pas faire de hors sujet, mais je tenais tout de même à vous donner envie de vous lancer dans cet hymne à la science. A l’heure où les théories de la décroissance et du risque zéro font beaucoup de dégâts, ça fait du bien de rappeler les bases rudimentaires de l’argumentaire scientifique. Cosmos a bien sûr amélioré son discours, en donnant une place de choix aux femmes scientifiques, au réchauffement climatique, et donné un message pacifiste global, loin des nationalismes, avec une image finalement assez détachée de la volonté politique américaine dans la conquête spatiale. J’ai finalement eu peu de choses à reprocher dans cette vulgarisation de la pensée qui découpe un raisonnement en cliffhangers, si ce n’est quelques épisodes au contenu un peu léger, et tirant en longueur quelques simples idées. Je n’ai qu’un seul souhait : que ce genre de documentaires donne envie à des millions de jeunes femmes et de jeunes hommes de se lancer dans l’aventure, pour résoudre les défis d’aujourd’hui et de demain. Et j’espère un jour pouvoir montrer ce documentaire à mon fils…

J’en profite pour vous dire que j’espère replonger dans les dramas coréens, mis de côté à cause d’une production américaine débordante et de la rédaction de bilans ( en détail et en statistiques ) de cette saison…sans oublier des journées plus fatigantes que prévues (il parait que c’est ça être papa !). Dimanche prochain : dernier bilan hebdomadaire de la saison, avec les derniers épisodes de Fargo et Game of Thrones… Encore merci pour votre fidélité et vos commentaires !

Bilan de semaine 37

a place to call home 2e04

A place to call home 2.04 Superbe épisode. J’avais déjà beaucoup aimé la relation entre James et Olivia, et ça se confirme dans cet épisode, où l’amour qui les unit n’est pas celui d’un couple. Il y a vraiment un beau travail de fait, et puis l’évocation des « traitements » réservés aux homosexuels fait froid dans le dos. Cerise sur le gâteau, les choses vont bientôt se compliquer pour Anna et Sarah. Je suis ravi de revoir la série sur ses rails.

Crisis 1.10 L’étau se resserre, et l’épisode réussit à donner un peu de suspense. C’est déjà ça. Mais les lycéens qui n’arrêtent pas de se faire manipuler, ça finit par m’énerver. A part du remplissage, quel intérêt, au fond, de les montrer si toutes leurs infos, toutes leurs tentatives se résument par un échec. Autant construire la série que du côté de l’enquête gouvernementale.

Devious Maids 2.07 Un peu déçu. Les intrigues de cette semaine n’étaient pas vraiment folichonnes, et il faut se consoler avec la révélation sur notre maitresse de maison.

Fargo 1.08 Un épisode un peu étrange, qui déroule sa logique, rendant les personnages exactement où on les attend. Un peu trop même. Que ce soit Lester qui devient un autre homme, ou notre policière qui bâtit une nouvelle famille. Même si le charme de la série n’est pas dissipé, l’épisode accuse quand même quelques longueurs…

game of thrones 4e08

Game of Thrones 4.08 Très bonne scène finale, où la tension est à son comble, et même si le twist était un peu trop annoncé, il n’en reste pas moins superbe. Et puis c’est aussi l’épisode où Sansa devient autre chose qu’une pauvre victime. Bref, la série est toujours aussi savoureuse.

in the flesh 2e05

In the Flesh 2.05 Excellent épisode ! On sent que la série a enfin envie de refonder sa mythologie, et les flashbacks sur le passé de Simon étaient à la fois intéressants et émouvants. Et puis surtout je n’avais pas du tout vu venir le twist d’Amy. Le début de saison était mou, mais quel plaisir désormais !

orange is the new black 2e04

Orange is the new black 2.01-2.06 Je n’aime pas faire du « binge watching », mais il m’est encore une fois tout simplement impossible d’arrêter son visionnage. Arrivé au milieu de saison, on a tout de même un peu l’impression d’un reboot, mais avec l’originalité des flashbacks de personnages délaissés l’année précédente. J’ai forcément été touché par certaines histoires, comme notre stalker romantique, et j’aime l’idée d’une enquête sur le budget de la prison, ça permet d’avoir un ancrage un peu « politique » et d’alterner avec les scènes lesbiennes qui sont beaucoup plus nombreuses cette année (au bout de la 5è fois, l’effet – comique – n’est vraiment plus le même). Est-ce qu’on frôle la redite dans les idées abordées ? C’est surtout parce qu’on réutilise les mêmes personnages. Car si je suis très attaché au cast, je trouve qu’une seule nouvelle recrue c’est bien peu… Mais la série reste toujours drôle, émouvante, tendre, féroce. Une réussite ! (Mais j’aurai tant voulu revoir Pornstache !)

orphan black 2e07

Orphan Black 2.07 Enfin un peu d’humour ! Il fallait bien le retour de Vic pour dérider un peu tout ça. Le vrai point noir de l’épisode reste quand même la manière dont Leekie se retrouve d’un coup en position d’infériorité (sans aucun justificatif). Même si son élimination radicale était assez drôle.

Silicon Valley 1.08 Déçu par ce final vraiment trop conventionnel et prévisible, et surtout agacé par les blagues en dessous de la ceinture. Mais la preview de la seconde saison est vraiment alléchante (notre pauvre nerd a une longue liste d’obstacles à surmonter). Cela dit, je garde une pensée émue pour l’acteur qui interprète Gavin. Il était époustouflant dans son rôle. Paix à son âme.

24 9.06 On savait qu’Yvonne était une très bonne actrice d’action, et on en a la confirmation. Notre Jack Bauer prend même un sacré coup de vieux, limite fatigué sur le terrain…. Et puis j’ai beaucoup aimé le traitement réservé à la fille de la terroriste, donnant ainsi un peu plus de profondeur au personnage. Bref, c’était plutôt pas mal.

Bilan de semaine 36

A place to call Home 2.03 Comme d’habitude dans la série, les teasers sont mensongers. Mais l’épisode réussit à être émouvant. Les prochaines batailles risquent d’être rudes…

Crisis 1.09 On pourrait croire que la fin de saison approche (enfin), mais il reste encore 4 épisodes. Pourront-ils faire mieux qu’une guerre avec la Chine ? Quel suspense ! Plus sérieusement, l’épisode est un condensé des plus mauvais épisodes de 24, entre le FBI et la CIA qui perdent toute communication, les accidents sur tout le territoire et une guerre… tout ça en tapotant trois secondes sur un ordinateur portable. Next !

Devious Maids 2.06 Toujours très sympathique. Mais je commence à m’inquiéter de voir que tous les « vilains » (escrocs, voleurs, tueurs) de la série sont en passe d’être des hommes. Cela dit, ça reste drôle, bien rythmé, et avec quelques twists.

fargo 1e07

Fargo 1.07 Toujours aussi jubilatoire. J’ai particulièrement adoré le long plan-séquence où le massacre nous est suggéré. C’est un grand classique de la mise en scène et ça fonctionne toujours (et je ne sais pas pourquoi ça m’a rappelé une scène anthologique du jeu vidéo Monkey Island). Voir Lester se venger et prendre une dimension de plus en plus diabolique est toujours aussi drôle. Et notre pauvre policière désemparée qui voit ses théories s’écrouler ! Fargo finira dans le haut du panier cette saison. Un régal !

in the flesh 2e04

In the flesh 2.04 Beaucoup aimé. Le show se réveille enfin, avec des échanges tendus, et des masques qui tombent. Le sous-texte prend à chaque fois de plus en plus d’importance. Bref, je suis rassuré. Peut-être que le show n’avait pas besoin d’une seconde saison aussi longue, mais au moins maintenant nous y sommes.

Orphan Black 2.06 Un peu plus satisfait de cet épisode. Même si je rage toujours contre la narration et ses raccourcis (Thanks, Art !), il y avait au moins quelques révélations qui valaient leur pesant de cacahuètes. La contre-partie, c’est qu’on sait plus du tout qui est avec qui et qui fait quoi, les retournements de veste s’accumulent, et du coup le comportement de certains personnages devient incohérent, la faute à des ellipses narratives très énervantes. Après, voir Helena botter les fesses d’alcoolos dans un bar, c’est sympa, mais ça ne va pas plus loin hélas. Il me manque toujours un vrai arc humoristique, et c’est du côté d’Allison que ma déception est la plus grande.

24 9.05 Bauer est assis. Pendant tout l’épisode. Il est fatigué, alors on comble. La terroriste devient encore plus cruelle, et les américains foncent tête baissée dans un piège. Vivement que Bauer se lève de sa chaise et qu’on lui donne ce qu’il réclame !

Je n’ai pas eu le temps cette semaine de vous parler de Gang related, la nouvelle série de la Fox où un policier luttant contre les cartels travaille en fait secrètement pour eux. La réalisation est solide et les acteurs convaincants, mais à trop vouloir bien faire le pilote en a fait des flics bien trop badass. Entre la policière qui émascule ou les policiers qui partent à la chasse en sifflotant, on oublie complètement pourquoi on fait la guerre à la drogue. Il manque un point d’ancrage émotionnel pour vraiment s’attacher à ces égos. Rien d’insurmontable si la série se développe bien à l’avenir, mais l’absence de twists et la faiblesse des enjeux ne m’a pas non plus donné envie de revenir. On y était presque.

La saison américaine s’achevant, j’en profite pour vous dire que j’attends la fin de Game of Thrones et de Fargo pour vous livrer mon bilan de la saison, comme d’habitude découpé en deux volets (statistique, et complet). Rendez-vous aux alentours du 22 Juin. Pour avoir bien entamé ce maxi-dossier, je peux déjà vous dire que le classement sera surprenant…