Dramas coréens à venir (Printemps 2014)

Il était temps de donner un aperçu des prochaines productions télévisuelles coréennes… Rappelons, comme d’habitude que les annulations, désistements, sont à la fois fréquents et rapides en Corée du Sud. Mais il y a déjà là quelques projets enthousiasmants parmi la trentaine recensée.

Le plus dur, maintenant, c’est d’attendre …

mother's garden

Mother’s Garden (17 Mars, MBC) drama familial de plus de 100 épisodes avec Jung Yoo Mi (Rooftop Prince). Le résumé est tellement vague qu’il vaut mieux ne rien rajouter !

secret love affair

Secret Love Affair (17 Mars, JTBC) 20 épisodes pour ce mélodrame musical où une femme d’une quarantaine d’années (Kim Hee Ae, A Wife’s Credential) a une affaire avec un homme de 20 ans (Yoo Ah in, Sungkyunkwan Scandal). Avec le duo scénariste/réalisateur d’A Wife’s Credential aux commandes, le drama est tout simplement immanquable.

wild chives and soybean soup

Wild Chives and Soy Bean Soup : 12 Years Reunion, (22 Mars, JTBC) drama familial de 50 épisodes avec Lee So Yeon (Feathers in the wind) et Nam Goong Min (I Need Romance 3). Après une nuit d’amour, une lycéenne tombe enceinte. 12 ans plus tard, les deux protagonistes de l’histoire se revoient.

hotel king mbc

Hotel King (29 Mars, MBC) Le duo mythique de My Girl (Lee Dong Wook, Lee Da Hae) est de retour. Cette fois-ci, elle est l’héritière d’un hôtel luxueux, et lui est un manager froid qui cache le fait qu’il a été abandonné par ses parents… La scénariste de Feast of Gods est sur le projet. Le dernier teaser insiste bien sur les enjeux de pouvoir (« I’m your master »). Bref, on attend de voir ça avec impatience.

rude miss young ae

Rude Miss Young Ae, 13è saison (27 Mars, tvN) toujours avec Kim Hyun Sook en célibataire un peu ronde (tout est relatif)… La comédienne a réussi à être l’un des visages les plus familiers du petit écran avec le portrait de cette femme qui se bat au quotidien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ten Days Ago (Mars, OCN) 10 épisodes sur un homme qui a commis un crime il y a 15 ans et qui va bientôt être prescrit. Avec Chun Jung Myung (Man of Honor). Le projet est largement en retard.

a witch's love

A Witch’s Love (7 Avril, tvN), remake de la série taïwanaise Queen of no Marriage, cette noona romance légère (comédie romantique où la fille est plus âgée que le garçon) sera jouée par Uhm Jung Hwa (The Man Who Can’t Get Married) et Park Seo Joon (Dream High 2). Chacun va apprendre à surmonter ses blessures amoureuses grâce à l’autre. Le réalisateur d’Heartless City est aux commandes. Ça va lui changer.

golden cross

Golden Cross (9 Avril, KBS) l’histoire de la vengeance d’un homme qui a perdu sa famille. Avec Kim Kang Woo (Story of a Man), Lee Si Young (Wild Romance), Uhm Ki Joon (Ghost), Han Eun Jung (Full House).. Avec la scénariste de Bridal Mask aux commandes, on aura certainement des scènes intenses…à condition que le réalisateur de Marry Me Mary y mette du sien.

gap dong

Gap Dong (11 Avril, tvN) . Des enquêtes criminelles sur des meurtres en série, avec le versatile Yoon Sang Hyun (I Hear Your voice), Sung Dong Il (Answer Me 1997) et Kim Min Jung (The Third Hospital). Rappelons que le script s’inspire de l’histoire vraie de 10 femmes tuées par un seul homme entre 1986 et 1991, ce qui avait déjà permis de donner un classique du cinéma coréen, Memories of Murder.

big man

Big Man (14 Avril, KBS) Kang Ji Hwan (Coffee House) devrait incarner un homme pauvre qui apprend qu’il est le fils caché d’ une riche famille. Cette dernière le manipule afin de sauver la vie d’un de leurs fils. Le casting est vraiment très plaisant, avec Daniel Choi (Babyfaced Beauty), Lee Da Hee (I Hear your voice), Jung So Min (Can We Get Married).. Le réalisateur de Flowers For My life revient pour ce projet. Oui, ce dernier argument est tout simplement imparable.

into the flames

Into the Flames (19 Avril, TV Chosun) retracera le parcours du créateur du 4è producteur d’acier au monde, et premier ministre du pays dans les années 2000, en même temps qu’elle décrira la croissance du pays. Avec des acteurs vétérans comme Choi Soo Jong (Comrades), Son Tae Young (Freeze) ou Ryu Jin (Babyfaced Beauty). Ça fait un petit moment qu’on entend parler de ce projet, et je suis vraiment curieux de voir quelle liberté de ton sera donnée sur cette chaîne.

doctor stranger

Doctor Stranger (28 Avril, SBS) L’histoire d’un médecin kidnappé en Corée du Nord, qui parvient à revenir dans son pays, et essaye de faire franchir sa fiancée… La thématique est évidemment très intéressante. En espérant que le côté médical ne soit pas trop mis en avant. On devrait y retrouver Lee Jong Suk (I Hear Your Voice), Jin Se Yun (Bridal Mask) mais aussi Park Hae Jin (My Love From Another Star). Et le réalisateur de City Hunter et Master’s Sun est de la partie.

you're all surrounded

You’re All Surrounded (30 Avril, SBS) devrait raconter la vie d’un commissariat de police et ses jeunes recrues composés de Lee Seung Ki (My Girlfriend is a Gumiho), Cha Seung Won (City Hall), Go Ah Ra (Answer Me 1994), Oh Yoon Ah (Childless Comfort), et Ahn Jae Hyun (My Love From Another Star). Avec un casting alléchant, le réalisateur d’History of a Salaryman, et le scénariste de Surgeon Bong Dal Hee, comment refuser?

grandpa over flowers investigation team

Grand Pa Over Flowers Investigation Team (30 Avril, tvN) pour les amoureux du célèbre variety show, voici la version drama ! On suivra donc 3 flics qui deviennent subitement âgés en une nuit. Ils seront accompagné d’un plus jeune (Kim Heechul de Super Junior). La curiosité de ces prochains mois.

glorious day

Glorious Day (Avril, SBS) Ce weekend drama racontera comment une femme écrivain essaye de marier ses 3 filles. On retrouvera notamment la vétéran Kim Mi Sook (Marathon). On manque encore d’infos.

????? 2008.01.14 ??? ???

Everything KimChi (Avril, MBC) Un drama familial sur…. une entreprise de kimchi ! Avec la vétéran Kim Ji Young (My Lovely Fool). Le projet semble retardé.

come jang bo ri

Come ! Jang Bo-Ri (Avril, MBC) Autre drama familial sur le changement d’identité de deux femmes, l’une qui va dans une famille riche et l’autre dans une famille pauvre. Avec Oh Yeon Seo (Babyfaced Beauty). Il faut compter une cinquantaine d’épisodes pour les plus courageux.

a new leaf

A New Leaf  / Repentance (Avril, MBC) devrait raconter l’histoire d’un avocat véreux (Kim Myung Min, The King Of Dramas) qui perd la mémoire suite à un accident. Lorsqu’il reprend le travail, il est confronté à son passif. Le projet a pour scénariste la responsable de Golden Time et on trouve à la réalisation le responsable d’I Miss You. On croise les doigts pour une bonne surprise.

angel eyes

Angel Eyes (Avril, SBS) a un synopsis proche de Wild Chives and Soy Bean Soup, avec son histoire de couple qui se retrouve 12 ans après leur rupture. Lui était tombé amoureux d’une aveugle, laquelle a retrouvé la vue suite à une opération. Au menu : Lee Sang Yoon (The Duo), et Gu Hye Seon (Boys Before Flowers) mais aussi Kim Ji Suk (Personal Taste) et Gong Hyung Jin (Alone In Love). Par le réalisateur de Will It Snow for Christmas et la scénariste de Boys over Flowers. Pas encore de buzz.

triangle fan made

Triangle (Mai, MBC) racontera la réunion de 3 frères 20 ans après la disparition de leurs parents. L’un est devenu policier, l’autre gangster et le petit dernier un type égoïste qui ne pense qu’à l’argent. Avec l’incontournable Lee Bum Soo (History of a Salaryman), Kim Jae Joong (Protect The Boss) et le scénariste de Gu Am Heo Joon. La jolie photo illustratrice est faite par un fan.

mozart romance

Mozart Romance (Juin, KBS) Jang Hyuk (Windstruck) jouera un compositeur de génie qui se réveille au bout de 14 ans de coma et qui doit se réadapter à sa nouvelle vie. Pas d’autres nouvelles sur cette comédie romantique pour le moment.

joseon shooter

The Joseon Shooter (Juin, KBS) Han Joo Wan (Wang’s Family) jouera dans ce sageuk du 17è siècle racontant l’histoire d’un guerrier qui troque ses lames pour des armes à feu afin de venger sa famille. Le réalisateur de Princess Man sera là. Et aux dernières nouvelles Lee Jun Ki pourrait être de la partie.

Endless Love (Juin, SBS), un drama sur la politique des années 80, avec une héroïne encore non castée en tête d’affiche. La scénariste d’East of Eden verra ses dialogues mis en scène par le réalisateur de Warrior Baek dong Soo.

it's alright it's love

It’s Alright It’s Love (Juillet, SBS) sera une comédie légère dans l’univers d’un hôpital psychiatrique. Le duo responsable de That Winter The Wind Blows reprend service (le mélo devrait donc forcément être de la partie à un moment ou à un autre), et le casting est déjà bien avancé : Jo In Sung leur a tellement tapé dans l’œil qu’il est réembauché sur ce projet (il jouera un écrivain), accompagné de Gong Hyo Jin (qui jouera une psychiatre), et du vétéran Sung Dong Il (Answer Me 1997). Forcément très alléchant.

Projets sans date :

La saison 4 de God’s Quiz (OCN, 2014)

Tears of Heaven (tvN, 2014), l’histoire d’une fille (Hong Ah Reum, Rock Rock, Rock) qui a été abandonnée deux fois par sa mère.

Descended From The Sun (SBS, 2015). L’histoire de catastrophes naturelles qui rapprochent les gens, par la scénariste de Secret Garden.

Et vous ? Avez-vous choisi ? Pour ma part je retiens Secret Love Affair, Hotel King, Golden Cross, Gap Dong, Big Man, Doctor Stranger, You’re All Surrounded et It’s Alright it’s love.

Acteurs et actrices coréennes : Song Hye Kyo

Je vous avais déjà parlé de cette actrice lorsque j’avais évoqué le drama Full House et le phénomène d’Hallyu. Mais son talent et son charisme méritait un article à part entière, elle n’est pas pour rien l’une des actrices les plus suivies en Corée du Sud et dans le reste du continent asiatique.

Song Hye Kyo (Song Hye Gyo) de constitution fragile, a failli ne jamais survivre à sa naissance. Mais les fées se sont penchées sur son berceau. Après avoir gagné un concours de mannequin, elle débute en 1996, dès 15 ans, dans les séries télé.

A peine 4 ans plus tard, lorsqu’elle atteint la gloire avec le premier volet d’Endless Love : Autumn in my heart, (voir l’article sur Winter Sonata), elle est déjà apparue dans une dizaine de shows télévisés. Dans cette série, elle incarne Eun-Suh à l’âge adulte (l’enfance étant jouée par Moon Geun Young). Le drama raconte l’histoire de filles échangées par erreur à la naissance, puis la rectification de cette erreur, avant qu’un amour impossible ne se dessine et qu’une tragédie ne clôture la série. Le drama réunit d’ailleurs à peu près toutes les ficelles scénaristiques possibles et est donc vivement conseillé à tous ceux qui veulent savoir ce qu’est un vrai mélodrame coréen « à l’ancienne ».

Devenue très populaire, elle continue d’enchaîner les rôles à la télévision. Après Guardian Angel, elle joue dans Hotelier en 2001, rejoignant ainsi Bae Yong Jun. (Le drama Hotelier fera l’objet d’un remake japonais dans lequel Bae Yong Jun, devenu Yon-sama superstar asiatique, jouera en caméo dans le premier épisode).

Elle joue ensuite dans la série All In, en compagnie de Lee Byung Hun. Alchimie ou pas dans la vraie vie, ces deux là vont d’ailleurs sortir ensemble temporairement.

Mais c’est surtout en jouant auprès de Bi/Rain, dans Full House (cf l’article sur la série), que sa popularité va atteindre des sommets. Désormais symbole de l’Hallyu, Song Hye Kyo peut rêver d’une carrière internationale, notamment au cinéma.

Elle jouera ainsi au côté de Cha Tae Hyun dans le film My girl and I, (cf mon article sur l’acteur), un joli succès pour un remake. Mais malgré une promo remaquable, son film suivant Hwang Jin Yi ne connaîtra pas le même destin.

Son retour à la télé, très attendu n’a pas non plus été très récompensé, The World that they live in, qui narre les coulisses de production d’un drama, n’a été qu’un succès mitigé. Mais sa rencontre avec Hyun Bin, son partenaire à l’écran, sonnera le début d’une réelle histoire d’amour.

Après un film indépendant américain, et une coproduction Corée-Thailande-Japon, elle tourne actuellement en Chine avec Wong Kar Wai The Grand Master (l’histoire d’Ip Man).

Song Hye Kyo est adulée où elle va, et les rumeurs sur son compte vont bon train. Sa fraicheur et sa bonne humeur sont en tous cas très communicatifs.

L’anecdote amusante, c’est qu’elle a été prise pour modèle, et reproduite à la quasi perfection en 3D. Bluffant, non ?

Winter Sonata

Je continue mon tour d’horizon des anciens classiques coréens par le maître absolu du mélo : Winter Sonata. Ce drama a été diffusé en 2002 sur KBS2, et est devenu l’un  des symboles de l’Hallyu.

Il constitue le deuxième volet de la tétralogie Endless Love, basée sur les 4 saisons : Autumn in my Heart/Autumn Tale (2000), Winter Sonata (2002), Summer Scent (2003), Spring Waltz (2006). Chaque volet a cependant une histoire indépendante et son propre casting. Cette notion de tétralogie est davantage un argument commercial pour l’exportation de ces dramas hors Corée du Sud.

Mélo larmoyant, poignant, romantique, Winter Sonata constitue en effet une pièce maîtresse pour comprendre le succès des dramas coréens. La série utilise à plein effet la symbolique, les flashbacks, magnifiés par une bande son piano et orchestre prodigieuse. Elle est d’ailleurs l’une des Bandes Originales les plus vendues.

Ce drama a révélé Bae Yong Joon, acteur dont la popularité est immense, jusqu’au Japon, où il les fait toutes craquer. Il sera d’ailleurs sublimé dans l’excellent film April Snow (il faudra que je vous reparle de ce film de Hur Jin-ho).

Pour vous donner une autre idée du phénomène : près de 8 ans plus tard, sachez qu’elle a donné naissance fin 2009 à une série animée de 26 épisodes (Winter Sonata -the anime). Le merchandising autour de la série marche toujours très fort.

Comme la plupart des histoires de la tétralogie Endless Love, ce mélo est en deux parties : l’une racontant le passé, l’autre se déroulant bien plus tard.

Kang Joon Sang (Bae Yong Joon) est un étudiant qui arrive dans la ville rurale de Chuncheon. Introverti, se sentant mal, mais charmant et sensible, il captera tout de même l’attention de la jeune Jung Yu-Jin (Choi Ji Woo). Les deux jeunes vont tomber amoureux, juste avant qu’un accident ne les sépare… L’histoire reprendra 10 ans plus tard.

A noter que la fin de la série a été réécrite sous la pression des fans (mais chuut !).

L’alchimie est exceptionnelle, la musique, la réalisation est magnifique (notamment les scènes de neige) et tout cela contribue au succès de la série. Mais c’est surtout cette idée de destin impossible qui aura scotché les téléspectateurs. La série parlera beaucoup de mémoire et de fidélité.

Si les scènes sont poignantes, larmoyantes, bouleversantes, on ne ressort pas indemne de la série. En effet, elle peut aussi devenir très déprimante : le rythme est très lent (avec d’innombrables flashbacks) et ça s’étale sur 20 épisodes (alors que 16 auraient été largement suffisants). Le bilan final est donc mitigé. Soit on adhère à un des plus beaux mélos qui existe, soit on ne supporte pas les défauts de la série, et on trépigne de rage devant tant de larmes versées. Pour ma part, regarder la série a été une épreuve, mais j’ai réussi à passer outre ces défauts, pour en garder un excellent souvenir. Mais sachez que la série est vraiment réservée aux coeurs sensibles et patients. Vous êtes prévenus.