[KBS Drama Special] Your Noir

your noir

On continue l’exploration des derniers dramas spéciaux aujourd’hui, avec Your Noir, un drame déstabilisant et frustrant qui traite du problème des femmes battues.

Rappelons au passage que près de 6000 coréens ont été arrêtés pour violence conjugale l’année dernière, chiffre toujours traumatisant à lire même si le nombre est en baisse année après année. (En comparaison, la France en a arrêté 10 000). Malheureusement ces statistiques cachent une réalité bien plus impitoyable : rares sont les victimes qui portent plainte et qui osent se lever face à leur bourreau.

your noir chae jung an

Alors quand j’ai visionné ce drama special, je m’attendais à un minimum de message envers les potentielles victimes. Notre héroïne (Chae Jung An, Coffee Prince), ancienne prof reconvertie romancière, est mariée à un procureur qui la frappe régulièrement. Et comme toutes les victimes, elle se tait. Elle a peur. La fiction explique que ce comportement ne date hélas pas d’hier : elle a subi les assauts d’élèves violents, sans pouvoir réagir. Quand un ancien élève (ChanSung du groupe 2PM) l’approche, comprend ce qui se passe, et essaye de la protéger, elle n’est pas capable d’expliquer pourquoi elle n’a jamais réussi à fuir.

your noir chae jung an chansung

Au lieu de trouver une issue heureuse à son récit, les auteurs ont choisi de s’embourber dans le drame passionnel, avec une relation entre elle et ce jeune homme, brillant élève devenu gangster (l’explication nous sera donnée en temps utile). Avec un titre comme « your noir« , il fallait bien se douter que tout n’allait pas bien se terminer. Mais à ce point-là…

Au niveau de la réalisation, le drama reste correct mais n’aura jamais su soulever l’émotion au bon moment. Quand bien même l’histoire reste tragique, le choc ressenti n’arrive pas à effacer la frustration d’un fin écourtée se focalisant uniquement sur un aspect du récit. Et même la prestation des acteurs est en retrait, comme si la difficulté du sujet imposait une trop grande pudeur.

Dommage, on est passé à côté de quelque chose d’intéressant.

Publicités

[KBS Drama Special] Waiting for love

waiting for love

Retour vers les drama special de ces derniers mois aujourd’hui, avec cette fiction diffusée en deux parties d’une heure chacune. Waiting for Love était un petit évènement en soi, puisqu’il signait le premier vrai rôle de la chanteuse BoA à la télévision, avec pour partenaire le très sympathique Choi Daniel (Baby-faced Beauty).

waiting for love daniel choi boa

Et le résultat est assez mitigé. Tout simplement parce que si le drama  possède un concept intéressant (une homme et une femme qui ne se connaissent pas s’échangent des conseils sur leurs relations amoureuses respectives), il a bien du mal à le raconter. Ainsi l’introduction est pour le moins bancale : notre héros (Daniel Choi) devient conseiller en rencontres amoureuses parce que son ami – qui en fait son business -lui délaisse son téléphone, et on a bien du mal à accepter cette entrée en matière tirée par les cheveux. Car dans le même temps l’héroïne se voit offrir en cadeau un mois de « conseil », suite à sa rupture amoureuse spectaculaire filmée et diffusée sur internet. Extrêmement pressante avec son copain, elle avait fini par apprendre qu’il la trompait, et lui avait jeté des mollusques dans la figure.

waiting for love boa

Grâce à l’aide de ce conseil téléphonique, notre héroïne va comprendre pourquoi elle faisait fuir ses prétendants. Elle va respecter la fierté masculine (facture du restaurant, …) et se montrer moins oppressante. Seulement voilà, alors qu’il veut expliciter les relations homme-femme, le drama est un peu confus dans ses règles,  et on aurait apprécié un discours un peu plus réfléchi et rigoureux. On verra par la suite que c’est surtout une question de compatibilité, et qu’il n’y a pas de règle établie : si certaines personnes aiment les grandes déclarations en public, d’autre préfèrent un symbolisme amoureux plus discret…

waiting for love daniel choi

Heureusement le drama a le bon goût de montrer les efforts à faire des deux côtés d’une relation. Notre héros engagé dans une relation sérieuse n’arrive pas non plus à comprendre l’autre. Il ne doit se plier aux désidératas de sa bien aimée, ni lui faire confiance aveuglément, mais essayer de comprendre ce que chacun apporte à l’autre.

waiting for love boa daniel choi

La fiction utilise abondamment le split-screen pour montrer les parallèles dans la vie de chacun, et les lieux où ils se croisent sans se rencontrer (un grand classique). Et dans l’ensemble, pour un habitué des comédies romantiques coréennes, la frustration est tout de même là, car ces échanges n’arrivent pas à être suffisamment émouvants. La panoplie est là : lieux romantiques, demandes en mariage, mais cela ne touche jamais réellement au cœur.

waiting for love kim ji won

Ce n’est pas un problème d’acteur, car Boa et Daniel Choi sont à la hauteur. Surtout Daniel Choi, que j’ai trouvé une nouvelle fois vraiment à l’aise dans ce registre. Ce n’est pas non plus un problème de maturité du script, puisque le drama répond partiellement à sa promesse de montrer des couples dans l’air du temps (comprendre : la question des relations intimes sera abordée, et les baisers seront un brin plus explicites). Bien sûr, j’aurai préféré avoir des relations plus complexes et réalistes, mais la fiction s’en sort plutôt bien par rapport aux dramas traditionnel.

Je pense que c’est surtout un problème de direction. On attend patiemment une révélation, que les pièces du puzzle s’emboîtent, que le message véhiculé prenne enfin tout son sens. Les personnages vont-ils apprendre avec cette relation ? Vont-ils pouvoir se rencontrer ? Au lieu de nous concocter une fin certes pas très originale mais au moins efficace, les auteurs choisissent de donner une belle gifle au téléspectateur, sans pour autant parvenir à délivrer un message convaincant. L’échec est donc double : non seulement le couple attendu est mal engagé, mais en plus on peine à comprendre l’intérêt de cet énième twist.

boa waiting for love

Bref, avec une introduction bancale et une conclusion ratée, on devine que le script a été ré-écrit sans prendre en compte le cœur de l’histoire, qui fonctionne modérément, mais qui fonctionne tout de même. Il y a de belles scènes à découvrir pendant ces deux heures, où les personnages ont des tourments intéressants, mais l’ensemble reste peu cohérent.

On y était presque. Pendant un moment j’ai cru me revoir à l’époque où je découvrais les grands classiques de la comédie romantique coréenne. Mais pendant un moment seulement. Que cette déception ne vous empêche pas de regarder ces deux heures de fiction, si vous aimez le genre, ou si vous cherchez quelques idées romantiques.

KBS Drama Special – Happy Rose Day

kbs drama special happy rose day

Petit retour du côté des KBS Drama Special aujourd’hui, pour vous parler d’Happy Rose Day, une – ou plutôt des – romances abordées avec beaucoup de sensibilité.

La question de l’adultère reste un sujet éminemment périlleux en Corée du Sud, et dès le début de cet épisode ma curiosité a été piquée, puisque chacun des protagonistes est construit de manière à ne jamais tomber dans le manichéisme.

En effet, nous faisons la connaissance d’un homme et d’une femme qui ont été heureux ensemble pendant 6 ans. Jusqu’à ce que la femme, éperdument amoureuse, décide de mettre sur le tapis la question du mariage. Pas encore prêt pour franchir le pas, son partenaire décline la proposition, provoquant la rupture. 4 ans plus tard, cette femme s’est mariée à quelqu’un d’autre et mis au monde un enfant. C’est alors que notre homme se rend compte que ses sentiments sont bien plus forts qu’auparavant : il est réellement tombé amoureux d’elle, et veut donc la récupérer. Il va ainsi comprendre toute la peine qu’il a fait subir à la femme qui l’aimait.

La situation se complique lorsqu’on comprend que le mari de cette femme, apparemment sans défauts (il fait le ménage, répare tout) n’est absolument pas romantique. Il ne comprend pas à quoi servent les fleurs. C’est alors qu’il va tomber sous le charme d’une jeune fille fleuriste, et comprendre le langage des roses.

happy rose day

La fin du drama special se termine de manière inattendue, frustrante pour certains, mais j’ai beaucoup aimé comment le scénario joue avec l’idée de destin à sa façon, en jouant à la fois sur le romantisme des rencontres et sur la maturation d’un couple installé. Cette surprise n’en est que plus belle. Est ce que l’amour ce n’est que du soutien ? Entendre l’autre, est ce si important ? Quelle place doit avoir le romantisme dans nos vies ? Le mariage est-il un carcan ? Autant de jolies questions qui m’ont touché au cœur.

drama special happy rose day

En tous cas quel plaisir de revoir Jung Woong In  dans un rôle totalement opposé à I hear your voice. Avec ce rôle il prouve une fois de plus qu’il est un solide acteur aux multiples facettes. Surtout, la réalisation est à la hauteur, et soutient efficacement le jeu d’actrices moins reconnues.

Outre sa mise en scène subtile et mesurée, le drama possède une qualité indéniable : son scénario. D’abord, il s’amuse à faire quelques aller-retours en début d’épisode. Il prend soin de ne pas en abuser pour ne pas perdre le téléspectateur, lequel cherche à identifier la romance. Puis il surprend en montrant qu’il n’y a pas une mais deux romances, avant de les entrechoquer et d’aboutir à une conclusion a priori frustrante mais au message intéressant. L’émotion vient donc naturellement, en donnant un petit côté doux-amer à l’ensemble.

Bref, un joli voyage pour une destination surprenante.

[KBS Drama Special] A Culprit Among Friends

culprit among friends

La quatrième année des KBS Drama Special subira vraisemblablement des coupes budgétaires drastiques, alors profitons encore des derniers dramas de 2012. A culprit among friends (encore appelé Friendly Criminal) est l’occasion parfaite pour plonger dans un mystère policier teinté de tragédies.

Bien sûr l’épisode commence comme un « whodunnit », avec la découverte du cadavre d’une femme par ses trois ex-amies, toutes potentiellement meurtrières. Mais il ne s’agit pas ici d’une investigation policière rigoureuse, mettant en avant les enquêteurs. Le récit va directement nous raconter ce qui s’est passé, de l’adolescence des protagonistes jusqu’à la révélation finale. En ce sens, il s’agit là d’une double tragédie, qui démarre par un fait horrible et finit par la mort et la destruction de plusieurs vies.

drama special culprit among friends

Ainsi la victime n’était pas réapparue depuis plus de 15 ans. Adolescente, elle avait été lâchement abandonnée par ses amies, et sauvagement violée par une bande de garçons. L’affaire avait été étouffée à l’époque, car ses bourreaux étaient les fils de d’hommes puissants, et pour ne pas salir leurs propres noms, ses amies avaient refusé de témoigner. Notre victime, trahie, avait disparu tandis que les rumeurs les plus dramatiques se sont mis à circuler : elle serait tombée enceinte, aurait avorté, peut-être même était-elle morte….

Que lui est-il donc arrivé ? Pourquoi était-elle revenue ? Le drama va joliment entretenir le spectateur dans le flou : est-ce par vengeance ou par besoin de pardonner et de passer à  autre chose ? La vie de nos ex-amies se trouvent bouleversées, et chacune voit en son arrivée la raison de leurs soudains malheurs dans leurs vies privées. Est-ce de la paranoïa ou bien y était-elle vraiment pour quelque chose ? Et est-ce pour cela qu’elle finira morte ?

culprit among friends go jung min

L’épisode est plutôt habile pour distiller l’étendue de la tragédie et la paranoïa s’installe facilement. Les comportements et propos restent ambigus, la tension est là même si le rythme de l’ensemble est un peu faible. Avec une prestation plutôt solide des actrices, Go Jung Min en tête, et malgré une mise en scène un peu plate, le drama est très agréable à suivre.

Signalons tout de même une bande sonore au piano plutôt moyenne, qui arrive tout juste à maintenir l’ambiance.

Dommage que le whodunnit soit un peu gâché par des faits et une issue prévisible (il y avait pourtant de quoi rester dans le flou et je ne comprends pas ce choix d’annoncer toutes les possibilités dès le départ). Cela dit la tragédie finale n’en est que plus terrible encore, et cette conclusion pleine d’amertume laissera des traces.

Avec un peu plus de finition dans la réalisation le drama aurait pu atteindre des sommets. En l’état il est juste sympathique mais tout à fait recommandable.