Bilan de semaines 34 à 36

La publication d’articles continue en rythme assoupli, jusqu’à la fin de saison de Game Of Thrones fin Juin. On arrive à l’été, il y a un bilan global de toute la saison 2014-2015 qui prend du temps et la fatigue s’accumule… Je ne sais pas si je vais y arriver.

Devious Maids 3.01 Un retour en petite forme. On sent très fortement l’usure. Le pire, au fond, c’est pas d’avoir l’impression d’un certain train-train dans la vie de nos héroïnes, mais que les mystères offerts sont assez pauvres. On aura vu plus excitant qu’un énième mensonge sur la paternité, et la petite fille qu’on veut nous montrer sous un jour diabolique (on voit déjà le twist à des kilomètres).

game of thrones 5e08

Game of Thrones 5.06 – 5.08 5.06 Un peu frustré par ce qu’on nous montre chez Arya, à Dorne, et l’épisode en rajoute dans la violence avec cette pauvre Sansa. Mais même si on avait vu les choses venir, j’aime bien la tournure des évènements chez Cersei. A Kings Landing, tout le monde se fait manipuler tôt ou tard, Littlefinger joue très bien son jeu. 5.07 Tel est pris qui croyait prendre. Encore une fois, la scène est annoncée un peu trop facilement mais ça n’enlève rien à l’intensité des évènements. Je suis très curieux de voir comment Cersei va s’en sortir. Le reste des intrigues n’est pas folichon, mais quel pied lorsque Tyrion rencontre enfin Danaerys. Je n’y croyais plus. 5.08 Cet épisode restera dans l’histoire des séries télé. Rien que ça. On avait pas vu de séquence aussi gigantesque, aussi tendue, aussi orgasmique à la télé. Non seulement la surprise est là, mais les enjeux dramatiques grimpent d’un coup. Spectaculaire, magnifique. Les autres intrigues sont tout aussi passionnantes, tant dans la discussion Daenerys/Tyrion, que chez Sansa qui apprend enfin (enfin, enfin, enfin !) la vérité sur ses frères. Pfiou. Après un tel moment, il faut bien une heure pour s’en remettre. Ça faisait plusieurs années que j’avais pas eu un tel choc télévisuel.

izombie 1e12

izombie 1.10 Ça y est, Major a enfin la bonne information. De quoi rattraper cet épisode un peu overzetop niveau bad guy. (On aura vu mieux que la séquence sur le bateau). 1.11 Très chouette 11è épisode, avec un joli twist qu’on avait pas (trop) vu venir. Chaque semaine il y a une vraie montée en puissance au niveau des dialogues plus humoristiques et des situations plus imprévisibles. Cette fois je suis vraiment accroc. Bien joué. 1.12 Encore une fois un très bon épisode. Même si la bataille entre zombies est un peu ridicule, je suis plutôt content de voir la série utiliser ses personnages au bon moment, sans en laisser de côté. Vivement le final.

the flash 1e23

The Flash 1.23 season finale Wow. Beaucoup de très bonnes idées qu’on a pas vu venir (le rôle d’Eddie, la vision du futur qui concerne Caitlin, le pouvoir de Cisco…) Mais l’épisode se perd en longues palabres pas forcément très émouvantes (le mariage de Caitlin, les adieux répétés à la figure paternelle de Barry). Le but : en mettre plein la vue à la fin, et surtout vendre le spin-off en terminant par un cliffhanger impossible. Je suis agacé, parce que plus jamais les séries Arrow/ The Flash/ Legends of Tomorrow vont être interdépendantes, ça va être difficile de suivre l’une sans l’autre, même si on est pas forcément enthousiaste pour la dernière née.

no offence 1e01

No Offence 1.01-1.03 J’en avais pas parlé jusque là, étant un peu surbooké avec la fin de saison américaine. Mais No Offence est vraiment une chouette série policière britannique, avec des personnages haut en couleur, maniant l’irrévérence typiquement anglo-saxonne, une pointe de délire et des intrigues policières à la fois émouvantes et bien ficelées. Ça ne révolutionne pas le genre, mais il y a un tel punch pendant 40 minutes qu’on en redemande. Et puis, franchement, les thématiques et l’univers sont réussies : un serial killer qui s’attaque à de jeunes frappés du syndrome de la trisomie 21, un mariage de néo-nazis, … Le casting est brillantissime, les réunions se font dans les toilettes du commissariat, les répliques font mouche, c’est rythmé. Bref, un joli coup de cœur ! 1.04-1.05 Le côté policier et dramatique prend le dessus. C’est un peu dommage mais les intrigues restent suffisamment rythmées pour ne pas s’ennuyer.

silicon valley 2e07

Silicon Valley 2.06-2.08 2.06 Un peu dommage que l’épisode sert juste à nous amener au twist suivant. Le restant des intrigues étant plutôt limite. 2.07 Très bon épisode. Une fois de plus dès qu’on explore l’univers, les fantasmes – technophiles ou non – du geek, la série vise juste. Et puis ce qui rend cette seconde saison aussi plus savoureuse, c’est qu’elle donne de vraies épreuves à Pied Piper. Et chaque fois que l’entreprise est sur le point d’échouer, la solution est surprenante, et drôle. J’aurai mis jouissive, mais comme la solution est de se tourner vers le fric du porno, c’était peut-être de trop ! 2.08 Certes la naïveté de Richard est un peu trop surexploitée dans l’épisode, mais c’est pour mieux nous préparer à la gaffe du siècle de monsieur triple comma. Je suis moins emballé en revanche, par les grossièretés qui font fuir les enfants… Trop gras ?

Wayward Pines 1.02-1.04 Un peu déçu par ce second épisode qui veut se terminer en apothéose gore, et qui échoue lamentablement à donner une certaine tension. Le troisième épisode rattrape les choses, puisque notre héros teste les limites de la ville, changeant radicalement l’ambiance. On ne sait pas encore sur quel pied danser avec la série. C’est un peu fourre-tout et cette hétérogénéité nuit à la tension globale. Bref, il n’y a guère que la curiosité qui donne envie de continuer. Le 4è épisode fait clairement rallonge, contrairement aux précédents où on avait l’impression d’avancer. Là, à part quelques chiffres et une dernière image, pas grand chose à se mettre sous la dent.

Publicités

Bilan de semaine 33

american crime 1e11

American Crime 1.11 season finale Wow. J’ai vraiment été touché par le parcours de ces personnages. Plus que la recherche de la vérité, on nous parle d’hommes et de femmes pris dans un engrenage. Quand on parle d’engrenage on parle souvent de la justice, alors que ce dont nous parle la série, c’est bien d’une nécessaire évolution des mentalités. On a eu droit à  la panoplie : le père protecteur qui doit desserrer les vis alors que ses enfants font les premières bêtises, le membre d’un gang qui comprend la responsabilité d’être père, un couple en plein rêve qui se prend la réalité en pleine face, une femme qui comprend que la rédemption ne passe pas par la haine et la vengeance… C’est violent, ça remue les tripes dans le bon sens du terme. Wow. Juste wow. La série n’a pas su éviter certaines longueurs, mais elle n’en est pas moins un joli coup de cœur. Et je suis curieux de voir ce que donnera une seconde saison racontant une différente histoire.

Arrow 3.23 season finale Houlà. A peu près toutes les résolutions de problème – et de tensions – sont grossières. Le flashback montre définitivement qu’il n’aura servi à rien pendant toute la saison. The Flash fait un coucou (eho j’ai une autre série vous n’étiez pas au courant ?) et s’excuse parce qu’il a piscine. Le combat contre Ra’s est une grosse gifle au souvenir des téléspectateurs. La « naissance » de Speedy est complètement escamotée. L’alliance temporaire avec son père se termine de façon abrupte en 10 secondes chrono (allez, allez on a plus le temps là on boucle !). Sans compter Felicity qui s’échappe au soleil levant avec son amoureux. Oliver est finalement heureux. Heureux ? Pouah ! Voilà de quoi enterrer le concept de la série… On pouvait difficilement faire pire.

bates motel 3e10

Bates Motel 3.10 season finale Superbe fin de saison, avec Norman qui agit enfin comme on l’attendait tous. Certes, la surprise n’est pas vraiment au rendez-vous. Il était facile de deviner à quoi servait le retour d’un ancien personnage, mais l’impact de la scène est fabuleux, parce qu’on ne cherche pas à tirer sur la corde. D’un coup, l’horrible vérité apparaît alors que Norman sombre définitivement dans la folie. Parfait. Pourvu qu’on ait droit à une quatrième saison qui s’occupe de son demi-frère et de sa meilleure amie…En tous cas tout est en place.

Elementary 3.24 season finale Euh. L’intrigue policière directive et plate ne sert qu’à cette scène finale annonçant un changement pour Sherlock et l’arrivée de son père. J’espérais mieux. L’émotion n’est jamais venue alors que la thématique de la drogue était intéressante.

Game of Thrones 5.05 Pas grand chose à se mettre sous la dent, sinon de comprendre que Tyrion est loin de rencontrer Daenerys, qui reste condamnée à apprendre seule son statut de Reine. Une déception, donc. En revanche, j’attends beaucoup de la bataille entre les Boltons et Stannis Baratheon. Et j’espère que Sansa va bientôt allumer son cierge ! Toujours pas de nouvelles d’Arya…

Grey’s Anatomy 11.24 season finale j’ai roulé des yeux et sauté plus d’une fois devant les incohérences du scénario. Les auteurs voulaient un happy ending pour effacer la disparition de Mc Dreamy. Pourquoi pas mais c’était écrit de manière lourdingue. D’ailleurs en faisant le résumé des différents couples l’épisode m’a une fois de plus démontré qu’aucun n’arrivait à m’émouvoir. Quelle perspective pour la saison prochaine ? J’ai du mal à m’enthousiasmer. A part peut-être pour Bailey qui va devoir batailler pour son poste. C’est dire.

izombie 1e09

iZombie 1.09 La série décolle enfin. J’avais peur que la série vire au triangle amoureux pour ados. Cet épisode me prouve qu’ elle sait parfaitement lier comédie et drame. Cerise sur le gâteau, elle laisse de plus en plus de temps au fil rouge, et David Anders gagne encore en charisme en amateur de Nirvana. Pourvu que ça dure !

jane the virgin 1e22

Jane The Virgin 1.22 season finale Très joli. On passe peut-être beaucoup de temps sur Jane, mais l’émotion est vraiment là, et au bon moment. C’est suffisamment rare à la télé pour le signaler. J’aime aussi l’idée que Jane n’a pas réellement choisi son prince charmant, laissant toute la place à l’évènement de la saison. Quant à la suite, je trouve ça bien vu de faire intervenir Sin Rostro. Mais évidemment ce qui excite l’imagination c’est de savoir ce que Petra peut faire de son cadeau du ciel… Il y a de quoi entamer la seconde saison sur les chapeaux de roue ! Bravo. Malgré quelques égarements en deuxième partie de saison, la faute à un recentrage sur les affaires de cœur de Jane et son envie d’écrire, et dont le rendu n’est pas forcément intéressant devant le petit écran, Jane the virgin est bien la meilleure nouveauté de la saison. Haut.la.main. Oui. Cette main, là.

marvels agents of SHIELD 2e22

Marvel’s Agents of SHIELD 2.21-2.22 season finale Sans être excellent, ce final apporte exactement ce qu’on attend : de l’action bien filmée, des rebondissements, la fin d’un arc pourri (les inhumains et le pathétique Cal) et une ouverture pour la suite, avec Jemma prise au piège et Ward qui reprend Hydra (enfin !). Ce faisant, on se débarrasse de plusieurs personnages. En revanche j’aurai préféré voir débarquer Hunter et Bobbi dans un spin-off, histoire de recentrer la série sur un nombre plus limité de membres du SHIELD. J’avoue ne jamais avoir réussi à les intégrer, contrairement à certains commentateurs. Du coup je regarderai peut-être quand même le début de la saison prochaine, histoire de voir si les scénaristes corrigent enfin le tir.

nashville 3e22

Nashville 3.22 season finale Joli. On commence à avoir l’habitude de ces season finale overzetop, et on devine déjà l’entourloupe avec Deacon. Mais cet épisode n’était pas non plus dénué d’émotion, du côté d’Avery voire même Scarlet/Gunnar (je me fais souvent piéger avec leurs duos). Ils ont su rester sobre avec Will, même si c’était cousu de fil blanc, et on ne peut s’empêcher d’être heureux pour ce type qui a traversé tant d’épreuves jusque là. Bref, un solide épisode, d’autant plus sympathique que les auteurs rendent l’arrestation du Maire anecdotique. Vivement la saison prochaine…

Once upon a time 4.22-4.23 season finale Pendant le premier quart d’heure j’ai failli m’enthousiasmer sur les possibilités scénaristiques d’inversion des rôles. Et puis j’ai compris. C’est tellement mal écrit qu’il est impossible de ressentir quoi que ce soit. Enfin la saison se finit en réalisant le fantasme primaire des scénaristes (inverser ad vitam eternam les rôles des personnages d’une saga que tout le monde connaît par cœur, comme si c’était la seule voie possible). Voilà. On fait donc de l’héroïne la vilaine majeure de la prochaine saison. Ben désolé, mais ça ne suffira pas. Je me suis bien trop ennuyé cette année. Sauf season première réellement enthousiasmant, comptez pas sur moi.

Silicon Valley 2.05 Aie. La comédie revient raser la moquette, empruntant tous ses gags en dessous de la ceinture. A oublier très vite.

The Flash 1.22 Yeurk. Tout cela pue la présentation pour spin-off, et le cross-over avec Arrow. La leçon, au lieu de spécifier que Barry est un héros qui connaît la différence entre le Bien et le Mal, c’est que son univers sert de promotion à d’autres. Et je commence à en avoir plus qu’assez de ces pratiques qui plombent les scenarii (oui je parle aussi à toi Marvel’s agents of SHIELD). Avant de vendre d’autres séries, commencez par écrire des épisodes où le comportement des personnages n’est pas idiot, et ne vous reposez pas sur les effets visuels. La façon dont le grand méchant est abattu est risible. Sans compter l’autre partie du scénario où Captain Cold surjoue à en vomir. Bon, au moins le final ne peut pas être pire que ce… truc.

The Good Wife 6.22 season finale Très déçu. Par quasiment toutes les intrigues. Peter n’obtient pas l’accord d’Alicia pour se lancer dans la campagne de vice-président parce qu’elle veut protéger ses enfants (alors qu’elle sort juste d’une campagne justement !), Kalinda sort du jeu, multipliant les scènes sans intérêt (y compris la scène au bar où on ne dit … rien !), et l’ultime twist sur le nouveau partenaire d’Alicia sent fortement le rance (encore une guerre entre cabinets ?). Bref, on vire des personnages, et on tourne en rond. Ça sent pas bon pour la septième saison.

the odd couple 1e12

The Odd Couple 1.12 season finale L’episode compense son script classique et quelques faibles dialogues par la sympathie que génère nos deux couples. Je suis un peu déçu que les auteurs n’aient pas tiré sur la corde plus longtemps pour notre serveuse, façon Frasier mais le show n’etait pas sûr d’être renouvelé. Dans l’ensemble la série a encore des progrès pour être plus constante et trouver des scénarii plus ébouriffants mais j’aime vraiment ce côté rétro assumé. Je m’oppose vraiment a certaines critiques. Ce type de show manquait à la télé. Il y a suffisamment d’autres comédies et d’autres choix possibles, laissez nous dans notre bulle nostalgique. Et Perry a fait des progrès par rapport à son partenaire. Je suis vraiment content de savoir qu’il y aura une suite.

 

Bilan de semaine 32

american crime 1e10

American Crime 1.10 Wow. J’apprécie vraiment ce dernier tournant dans l’évolution des personnages. Ils apparaissent tous résolus, certains d’avoir fait le meilleur choix possible, et l’émotion est à son comble. Forcément on attend beaucoup de la vérité, mais je ne suis même pas sûr qu’on nous la donne dans le season finale, même si c’est une série anthologique. Vivement.

Arrow 3.22 Houlà. C’est dommage que la fin d’épisode soit aussi emphatique, avec tous les acteurs qui jouent très très mal la perte de conscience. On saluera aussi le parallèle lourdingue avec le mariage et cette pauvre, pauvre, pauvre, pauvre Felicity. Sinon, l’épisode a le mérite d’avoir deux bons points. D’abord de donner une issue à Maseo – il était temps qu’on règle son couple. Et surtout, Théa, enfin, qui peut enfin devenir le personnage comic que j’attendais depuis le début de la série. ENFIN. Sinon, évidemment je suis plus que réservé pour le final, qui risque d’être trop prévisible.

bates motel 3e09

Bates Motel 3.09 J’aime vraiment la façon dont la série joue à frôler le danger, à titiller nos frayeurs, ou même à évoquer l’amour entre deux personnages. L’épisode est rempli de très jolies scènes, où on sent que tout peut déraper. C’est exactement ce que j’attendais de la série, et cette troisième saison est un régal, la meilleure à ce jour. Pourvu que le final soit à la hauteur !

Dig 1.10 season finale Ce minimalisme à tout va et les multiples incohérences auront finalement eu raison de la série. On s’attend à l’intrusion du fantastique, ou un cataclysme, on assiste à une simple diversion. Le bon point, c’est qu’au moins la saison se suffit à elle-même. Bref, Dig a tout d’une série estivale, sans prise de tête, mais guère plus. Tant pis.

Elementary 3.23 C’était une bonne idée d’exploiter la passion de Sherlock (les abeilles), mais l’intrigue policière n’est clairement pas à la hauteur : une fois de plus très directive et sans raisonnement éblouissant. Quant au capitaine, c’est bien de lui laisser un peu plus de temps d’antenne mais il n’y a pas de quoi se relever la nuit avec sa promotion cachée… J’espère au moins un bon final parce que cette seconde moitié de saison est assez morose.

Gotham 1.22 season finale Un final à la hauteur de la saison. Brouillon, prévisible, sans tension, aux scènes d’action ratées, se bornant à exploiter le décor et ses acteurs. La fin de certains personnages est en plus ridicule. Sans un changement de pool des scénaristes, je ne regarderai pas de seconde saison.

Grey’s Anatomy 11.24 Forcément ça fait un moment que la série ne surprend plus. Mais quand elle répond un tant soit peu à vos souhaits (« ben, il suffit de le ramener dans la voiture ! »), ça fait plaisir. D’autant plus quand ça permet à Kepner de s’affirmer encore davantage. A côté de ça, les petits nouveaux sont encore plus affligeants, et l’interne venu de la CW fait immédiatement penser à un certain remplacement…

izombie1e08

iZombie 1.08 De mieux en mieux. Je commence à accrocher. Il me fallait autre chose qu’une intrigue policière, et on commence enfin à développer l’univers (ses codes), et ses personnages. La cerise sur le gâteau, c’est que les dialogues eux aussi montent en puissance. Il est vrai que la thématique se prêtait à des échanges plus incisifs. Bref, on est sur la bonne voie.

Jane The Virgin 1.21 Le fabuleux E.G.O.T. (Emmy Grammy Oscar Tony) devenu E.G.O après la victoire d’un Tony restera un joli fou rire cette saison. Pour cette fin de saison en revanche, les auteurs reviennent un peu trop lourdement à leur carré amoureux. Un peu dommage…

Marvel’s Agents of SHIELD 2.20 J’ai vraiment du mal à me motiver pour regarder cette fin de saison. Tant la forme que le fond reste médiocre. La forme d’abord, avec des twists multiples qui confirment l’incohérence de certains personnages (le père de Skye qui propose de se livrer !). Et le fond surtout, avec cette fuite en avant vers une guerre avec des Inhumains. Même l’intervention de Ward me laisse froid. Tout ça parce que depuis le début de cette saison, je me contrefous du sort de ces personnages, dont on peine à deviner leurs intérêts. Quand on voit que le secret de Coulson ne servait qu’à faire la promo d’Avengers, on comprend comment les scenarii sont écrits. J’attends le final et j’arrêterai certainement là la série.

Nashville 3.21 Toujours content de voir Juliette péter un boulon, et encore déçu par la nouvelle prise d’antenne du maire. Mais il y a pire : le contrat de Layla qui annonce à l’avance ses difficultés, le sauvetage de Deacon comme un cheveu sur la soupe (tout ça pour ça), et le duo « business rien que du business » entre Gunnar et Scarlett qui ne trompe personne. Bref, les rebondissements à venir ne me disent rien qui vaillent…

Once Upon a Time 4.21 Si les intrigues n’étaient pas aussi éclatées entre les différents personnages et leur positionnement bien/mal, j’aurai presque pu prendre du plaisir à revoir une fois encore Regina et sa quête de Happy Ending. J’appréhende la fin de saison.

silicon valley 2e04

Silicon Valley 2.04 Adoré, une fois de plus. Je pourrai faire la même remarque que la semaine dernière : le show exploite bien mieux ses thèmes au lieu de tomber dans les blagues faciles. Le regard porté sur cette silicon valley vaut (enfin) son pesant de cacahuètes. Et j’ai beaucoup aimé comment ce milieu à haute teneur en testostérone a bien du mal à faire de la place aux femmes. On navigue entre politiquement correct, hypocrisie, maladresse, et sexisme… Succulent.

big bang theory 8e24

The Big Bang Theory 8.24 season finale Beaucoup aimé. La série a déjà prouvé qu’elle peut s’engager sur le terrain de l’émotion. Et ce final est riche en bonnes idées. Il était temps de faire un vrai point sur toutes les relations en cours, un travail d’équilibriste pour trouver le ton juste. Drôle, touchant. Mieux encore, c’est la première fois qu’on assiste à de multiples cliffhangers. De quoi donner envie de voir la suite.

The Flash 1.21 Quel épisode médiocre ! La manière dont Iris surprend Barry est ridicule et aurait pu arriver cent fois. Grodd résiste à un coup de poing supersonique mais se prend un train quarante mille fois plus lent… Surtout, on a vraiment l’impression de remplissage au lieu de faire monter la pression pour le final.

the good wife 6e21

The Good Wife 6.21 Je sais que l’idée ne plaira pas à tout le monde, mais j’aime cette idée d’une héroïne qui confrontée à l’échec de sa carrière, décide de revenir sur son passé pour retrouver une forme d’idéalisme. On se retrouve forcément dans ce genre d’histoire quand on a 40 ans. En revanche, l’intrigue judiciaire teintée de nostalgie était un peu faiblarde (un juge qui accepte une information non vérifiée, dont l’origine est également invérifiable). J’aurai aussi aimé quelques mots supplémentaires sur Kalinda, une forme d’hommage…

The Last Man On Earth 1.13 season finale Ma plus grosse déception de la saison aura donc un final catastrophique, où le comportement des personnages est encore plus imbuvable. Si l’objectif était de faire une comédie romantique, alors il fallait autre chose que trois mots alignés par notre héros pour nous prouver qu’il y avait effectivement une histoire d’amour là dessous.  Quant à notre héroïne qui choisit finalement Phil parce que ce n’est pas un assassin mais juste un assassin potentiel, euh comment dire…  Yeurk. Je me suis forcé pour aller au bout, mais au moins je sais que je ne regarderai pas une seconde saison. No Way. Never.

The Odd Couple 1.10-1.11 J’aurai préféré que les auteurs se focalisent sur une seule histoire intégrant nos deux personnages principaux. Certes la thématique les regroupe, mais le danger est de voir très vite les faiblesses de chacune des parties en présence. Heureusement, quelques bonnes lignes de dialogue et une certaine dynamique empêchent d’être pessimistes. Cela étant j’espère qu’Emily va vite évoluer, parce que son personnage vire un peu trop à la cruche qui pardonne trop facilement. Un peu de piquant, s’il vous plaît !

Bilan de semaine 31

American Crime 1.09 Je ne peux m’empêcher de penser que le show tire sur la corde depuis qu’on nous a promis – à tort – des clashs violents. Nous en sommes au 9è épisode et la procédure juridique commence à peine à prendre forme. Il en est de même pour chaque histoire familiale (le père latino qui veut sauver son fils, le père absent qui explique ses erreurs, le couple de drogués qui finit par se séparer, etc…). Je réclamais davantage d’intensité, quelque chose de plus percutant comme les débuts de la série qui tirait un portrait d’une Amérique éclatée. Je ne m’ennuie pas encore mais je m’inquiète.

Arrow 3.21 Ok, on l’a compris, pas la peine de nous le répéter tout l’épisode. Oliver est mort, vive Al-machin-chose. Entre la démonstration forcée d’un héros qui devient obscur, et les énièmes lamentations sur le sort de celui-ci (c’est pas comme si on nous avait pas déjà fait le coup cette saison), on finit par trouver le temps long. J’ai espéré, en vain, un réveil chez Théa, qui lui donnerait enfin un peu plus de carrure. Autant dire que le visionnage fut douloureux… Vous rajoutez à cela un mariage-gag et une menace biologique tout aussi ridicule et cette fin de saison s’annonce catastrophique.

Bates Motel 3.08 Pas mal. On attendait tous que Norma fasse un mauvais choix à propos de son fils, ou qu’elle nierait les faits, mais de là à à accepter un message aussi incestueux…  Je suis en revanche davantage déçu par ce qui arrive à Dylan. Depuis le début cette histoire sentait mauvais, et n’est qu’une énième variation de ce qui lui est déjà arrivé. Dommage ,j’aurai préféré le voir plus intégré à l’arc principal.

Dig 1.09 Dommage. Le récit en arrive au twist pour le twist, au mépris de la cohérence d’un quelconque plan, sans aucun respect pour la temporalité. Seul bon point, le fait que la série n’hésite pas à fermer la porte de manière brutal à certains personnages. Maintenant je reste quand même curieux de voir la fin.

Elementary 3.22 Bof. C’est bien de vouloir développer la vie affective des personnages secondaires, mais on a quand même l’impression d’une intrigue bouche-trou alors qu’on arrive à la fin de la saison. Quant à l’intrigue policière, elle est peut-être un peu trop conventionnelle pour la série, même si on apprécie ses rebondissements et sa logique. Bref, un épisode en panne d’idées.

Finding Carter 2.05 Mis à part le speech du père à sa fille sur ses erreurs passées (et qui reflètent son comportement), tout est à jeter à la poubelle. Les ados sont devenus des vraies tête-à-claques, incapables de faire leur auto-critique. Et pas un seul épisode sans une fête. Comme si le seul moyen de faire parler des personnages ados étaient de les montrer jaloux ou bourrés. En évoquant le déchirement entre deux familles, ses petits secrets, la série avait du potentiel, mais il ne reste plus rien aujourd’hui. Et difficile d’avaler l’énième histoire de drogue de Crash…

Gotham 1.21 Tout ça pour ça. Cette intrigue de l’Ogre était épouvantable, et n’a pas vraiment servi à relancer le personnage de Barbara qui cumule les intrigues insipides (coucherie lesbienne, victime d’un serial killer…) Du côté de Wayne Enterprise, là aussi la révélation n’a rien de choquant et c’est tout le problème d’un univers qui a déjà ses codes trop établis. On aurait aussi pu se réjouir de la folie de Nygma, mais il manque encore son intégration aux autres intrigues pour se satisfaire de l’évolution de son personnage. Enfin, heureusement il reste Pingouin, et ses coups tordus. Mais il était un peu trop facile de deviner l’issue. Pourquoi faire appel à une arme planquée alors qu’il y avait des milliers de moyens de tuer Maroni ? Bref, je suis dans l’ensemble toujours déçu par les scénaristes qui n’arrivent pas vraiment à faire autre chose qu’établir un joli décor…

Grey’s Anatomy 11.22 Ce double épisode est plombé par deux gros défauts de mise en scène. D’abord, ces flashbacks pour épileptiques, grossiers, redondants, sans émotion. Ok, on avait compris que Meredith ramenait tout, tout, absolument tout à sa mère. Pas besoin de se passer en boucle les mêmes scènes en accéléré. Ce n’est pas de l’évocation, c’est du remplissage. Ce qui me ramène aux longueurs de certains échanges. C’est bien d’amener la sœur de Derek devant la réalité d’une perte, c’est mieux d’arriver à le faire de façon émouvante. Plus l’échange s’allonge, plus l’artificiel saute aux yeux, quand bien même les acteurs s’en sortent bien. Enfin, on aurait au moins pu avoir une tentative d’échange avec Christina, même si l’actrice n’était pas disponible. Dur de digérer qu’on la raye de la carte de cette manière… Pour le reste, c’était une bonne idée d’avancer dans le temps afin de nous préparer à la surprise du bébé. Mais les histoires racontées sont ridicules (le désaccord de Bailey sur la réanimation ne débouche sur rien d’autre que…. « profitons du moment présent » (!), et la demande en mariage inversée est en désaccord complet avec ce que voulait exprimer Webber (à savoir, ça lui fait du bien d’exprimer ses sentiments de façon romantique). Webber ne demandait pas à sa promise de changer, d’être romantique alors qu’elle est cartésienne, il voulait juste qu’elle accepte ce qu’il est. Alors c’est quoi cette dernière scène ?

iZombie 1.07 C’est bien mieux. L’épisode ne se contente pas d’une intrigue policière poussive (et cliché – vive l’instinct maternel, l’instinct paternel ça n’existe pas). Il y a tout d’abord un grand nombre de répliques qui élèvent un peu le niveau, couplé à un peu d’humour (le cerveau gay). Et puis surtout, une jolie surprise nous attend côté zombi. De quoi être un peu plus optimiste. Si seulement les intrigues policières étaient plus travaillées, là j’aurai mieux senti l’esprit Veronica Mars. Je croise les doigts, on peut y arriver.

jane the virgin 1e20

Jane The Virgin 1.20 Beaucoup aimé. D’une part parce que Petra revient enfin – et en plein forme. D’autre part parce que les auteurs se lâchent à nouveau que ce soit avec le combat de catch et la mise en scène des oppositions façon jeu vidéo, et aussi grâce à l’exploitation de l’univers de la télénovela, délaissé trop longtemps. Bref, la série reprend son grain de folie, et ça fait du bien, surtout après avoir passé autant de temps dans l’exploration des sentiments de couple et les envies d’écriture de notre héroïne… Ouf !

Marvel’s Agents of SHIELD 2.19 Houlà. Je pensais qu’avec le retour de Ward et d’Hydra, la série allait retrouver un peu d’enjeux et de tension. Hélas, les auteurs n’arrivent pas à rendre crédible ce jeu des alliances qui se font et se défont. Il en résulte un spectacle creux, sans investissement… et, pire,  sans grande surprise. Reste la liaison avec le film Avengers, pour les amoureux de l’univers… Mais clairement, les priorités ont été inversées.

mom 2e22

Mom 2.22 Bien aimé. Le seul point qui me dérange, c’est qu’on avait la possibilité de parler famille, éducation des enfants, et qu’on retourne toujours vers l’antagonisme mère-fille. C’est compréhensible, mais frustrant. En revanche, l’épisode a de solides atouts niveau gags, et termine la saison avec émotion et rires. Bravo.

Nashville 3.20 J’y ai presque cru. Les auteurs allaient enfin nous débarrasser du maire et de ses histoires foireuses. Snif. Je suis également déçu qu’on nous remette le cas de la mère de Micah pour inventer une nouvelle dispute avec Scarlett. Tout comme je me demande vraiment quel a été l’intérêt d’avoir Aguilera jusque là. Bref, j’attends toujours des intrigues un peu plus passionnantes et émouvantes.

Once Upon a time 4.20 Le flashback sur le passé d’Emma était sans surprise, et on peine à percevoir son amitié avec Lilith. C’est dommage parce qu’il y avait moyen de rendre ce dernier personnage plus torturé et complexe. Quant à la révélation finale du côté de Robin Hood, elle fait vraiment sourire… Pas sûr que ce soit l’effet recherché.

silicon valley 2e03

Silicon Valley 2.03 Yes, yes, yes !! J’attendais vraiment que la série délaisse ses gags de troisième zone pour se concentrer sur son univers impitoyable, et j’adore vraiment ce qui arrive à notre fine équipe. Ça vise juste, ça surprend, et surtout ça se permet d’exploiter habilement un personnage laissé sur le carreau. Wow.

The Big Bang Theory 8.23 Encore une fois une bonne idée (mettre les mères de Leonard et Sheldon côte-à-côte) ne donne pas de développement savoureux. La plupart des scènes nage dans la médiocrité des échanges, et du côté de Bernadette c’est pas mieux non plus. Grosse fatigue ?

the Flash 1.20 Évidemment cet épisode clé délivre une bonne dose de tension maintenant que les cartes sont sur la table. Mais les auteurs jouent un peu trop avec le feu, à répéter les mêmes révélations, encore et encore, sans vraiment apporter une explication complémentaire. Cela étant, cette fin de saison n’a plus rien à voir avec les débuts calamiteux de la série. Ouf.

The Good Wife 6.20 Joli. D’un côté un malentendu qui déchire à nouveau la firme – et non sans humour. De l’autre côté Kalinda qui joue son dernier acte. L’équilibre était parfait entre la comédie, le drame et la tension. Il n’était pas facile après l’épisode précédent de relancer les choses, mais les auteurs s’en sortent bien. Et puis je suis vraiment content de voir Oliver Platt aussi joliment exploité.

the Last Man on Earth 1.12 Achevez-moi. C’est terrible de se dire à chaque épisode que les auteurs ne peuvent que changer de sujet. Mais non, la partition sexuelle est exactement la même. Sauf que maintenant, je n’en veux plus seulement à Phil, mais au cast entier. La série qui aura magnifiquement gâché son potentiel.

The Odd Couple 1.09 Du bon et du moins bon. J’aime toujours la gestuelle et la dynamique de la série, mais beaucoup de dialogues sonnent désespérément vides, surtout quand les auteurs insistent lourdement (la photo des fesses). Il y a encore du boulot…