Acteurs et actrices coréennes : Ha Ji Won

Ha Ji Won est une actrice prolifique qui aura su accumuler les succès populaires malgré – disons-le – quelques films très passables. Elle aura joué de multiples rôles dans autant de genres : histoire, action, horreur, romance, comédie, mélo, fantastique,…

Sa carrière mêle habilement séries et films. Elle commence par un petit rôle dans une longue série historique (Tears of the Dragon, 1996) avant d’enchainer séries et films.

En matières de séries, c’est principalement Damo qui l’a révélé en 2003.

Elle enchaine avec une romance What Happened in Bali en 2004 et à nouveau une fiction historique Hwang Jin Yi (laquelle fera l’objet d’un film avec Song Hye Kyo).

Hwang Jin Yi est une poète, musicienne et danseuse de l’ère Chosun, qui subira de plein fouet les différences de classes sociales. Ha Ji Won sera récompensée pour ce rôle.

Parmi sa longue filmographie on retiendra notamment son premier film Ditto (2000), un mix entre le film Frequency sorti la même année aux USA (l’histoire d’une radio qui fait le voyage dans le temps) et Il Mare sorti lui aussi en 2000 (pour l’histoire d’amour à travers le temps). Comme quoi les idées sortent toutes au même moment à travers les continents…

Puis Phone (2002), un film d’horreur comme en savent faire les coréens.

Sex is zero (2002) est la version coréenne d’American Pie (comprendre  sexy et trash). Le film fonctionne plutôt bien d’ailleurs, contrairement à ce qu’on aurait pu croire.

Viendront ensuite 3 comédies romantiques pas forcément indispensables : 100 days with mr arrogant (2004), love so divine (2004), daddy long legs (2005).

Le cas Duelist (2005) est plus intéressant. Un exceptionnel travail sur la forme (scènes d’action chorégraphiées), noyée dans une histoire langoureusement médiocre.

Miracle on 1st street (qui réunit le duo de Sex is Zero) est déjà plus sympa, pour une histoire autour de gens expulsés de leurs habitations (un thème assez fréquent dans les films coréens).

Après un petit caméo dans Sex is Zero 2, Ha Ji Won retrouve Cha Tae Hyun dans Ba:Bo (Miracle of a giving fool). Mais j’en ai déjà parlé lors de mon post sur l’acteur.

Ha Ji Won retrouve une place de premier choix avec Haeundae, un blockbuster racontant l’histoire d’un tsunami heurtant la plage de Haeundae, à la périphérie de la ville de Busan. Le film fait un record au box office mais objectivement souffre d’une trop grande emphase dans les effets spéciaux et les scènes dramatiques. Néanmoins il conserve quelques moments impressionnants qui justifient le détour.

La popularité de Ha Ji Won continuant de grimper, elle enchaine avec Closer to Heaven (My love by my side). L’histoire d’un homme atteint de la maladie de Charcot (c’est la maladie dont souffre le célèbre physicien  Stephen Hawking) C’est un mélodrame plus réaliste, c’est à dire que sa forme est plus proche des films de Hur Jin-Ho (April Snow, Christmas in August) ou Lee Chang Dok (my secret sunshine) que les les mélos populaires habituels en Corée).

Enfin elle vient de terminer le tournage d’un autre blockbuster, Sector 7, un film fantastique autour d’un monstre situé sur une plateforme pétrolière. Elle enchaîne désormais avec un retour à la télévision dans le drama de SBS Secret Garden (prévu pour septembre 2010).

C’est sûr, Ha Ji Won n’a pas joué dans les meilleurs films (ou séries) du pays du matin calme, mais sa diversité de jeu lui permet de conserver une excellente popularité.

Publicités

Acteurs et actrices coréennes : Cha Tae Hyun

Je continue mon petit tour des acteurs de séries coréennes, par Cha Tae Hyun, l’une des figures les plus connues. Et pour cause, Cha Tae Hyun est l’acteur qui donna la réplique à Jun Ji hyun dans le plus grand carton asiatique : le film My Sassy Girl. (Un autre film incontournable, si ce n’est LE film incontournable coréen, je vous en parlerai un jour, surtout ne regardez jamais l’immonde remake américain avec Elisha Cuthbert).

Jean-Pierre Dionnet qui en faisait la présentation dans le DVD (Collection asian star), le comparait à Jerry Lewis pour ses mimiques et son sens de la farce.Il faut dire qu’il réussit à merveille à incarner des personnages maladroits, naïfs ou malins.

Mais Cha Tae hyun, s’il excelle dans le comique visuel, est également très à l’aise dans des rôles plus dramatiques. On pourra par exemple citer Sad movie ou My girl and I (remake du film japonais Crying out love in the center of the world). Bon, Sad Movie, comme le titre l’indique, est trop peu subtile pour être vraiment incontournable. Tandis que My Girl and I, bien qu’efficace, et bénéficiant de Song Hye Hyo, ne vaudra jamais la fabuleuse fin de son original.

Citons aussi Ba:Bo (Miracle of a giving fool), où il incarne un jeune homme retardé mentalement. Une jolie prestation en compagnie d’Ha Ji Won.

L’acteur est un habitué du succès puisqu’outre la déferlante My Sassy girl (et son faux spin-of Windstruck dans lequel il fait un cameo – incontournable), il aura cartonné au box office avec Lover’s concerto et Speed Scandal.

Curieux parcours pour cet acteur talentueux qui aura d’abord été repéré comme chanteur (il a même sorti deux disques pendant sa carrière d’acteur).

Il aura joué avec les plus belles actrices coréennes : Jun Ji hyun, Son Ye Jin, Song Hye Kyo, Ha Ji Won, Moon Geun Young, Kang hye Jung et la regrettée Lee Eun-Ju…

Il aura joué aussi dans beaucoup de séries. Je retiendrai bien sûr l’exceptionnel Flowers for my life (dont ma critique se trouve ici), l’une des meilleures séries que j’aurai vu au pays du matin calme. Signalons aussi qu’avec Jun Ji Hyun, Lee Byung Hun, Kim Ha Neul, il aura joué dans la série Happy Together (quel casting fabuleux quand on y pense). Plus récemment, il aura joué dans General Hospital saison 2.

Un peu à l’image de l’affiche de Sad Movie, Cha Tae Hyun est un excellent acteur qui peut faire pleurer, rire, et souvent les deux à la fois…Son potentiel de sympathie est énorme, même si objectivement tous ses films ne sont pas réussites.