Bilan de semaine 28

American Crime 1.06 Le show continue de dérouler de façon implacable sa démonstration, mais il en oublie de donner quelques rebondissements imprévisibles. La logique du show est un peu trop gravée dans le marbre. Dommage.

Bates Motel 3.05 Un peu déçu par la tournure des évènements. La négociation pour la clé usb tombe à plat, le frère de Norma se retrouve à nouveau isolé, et on en oublie de parler de l’essentiel : Norman !

Better Call Saul 1.10 J’aurai tant voulu aimer ce season finale, mais il n’apporte pas grand chose. Certes il boucle la présentation de notre héros dans le pilote (la fameuse arnaque du portefeuille dans l’allée), mais il n’arrive pas à nous vendre des histoires intéressantes, surprenantes, ou émouvantes. Même le revirement final parait difficile, tant il ouvre trop les possibilités. Il manque un univers, des enjeux, une tension. Ce n’est pas tout de nous rendre Slipping Jimmy attachant.

Dig 1.06 C’est mieux. On passera sur certaines invraisemblances scénaristiques (la clé cachée et confiée au héros sans vrai motif, le coup de téléphone au FBI) mais l’épisode réussit à surprendre. D’abord avec le comportement de l’Essen, ensuite avec ce que notre héros trouve dans sa chambre. J’espère que le show va continuer ainsi.

Elementary 3.19 Dommage que la résolution de l’enquête souffre d’un ultime twist gouvernemental un peu tiré par les cheveux. c4est un peu comme si les auteurs se sentaient obligés de lier « Hactivisme » avec conspiration. Mais c’est toujours sympathique de voir une enquête dans le milieu underground.

Finding Carter 2.02 Décidément les auteurs ont bien du mal à faire vivre leurs histoires. La rupture entre Max et la sœur de Carter est une fois de plus ridicule, en plus d’être répétitive. Et je n’ose même pas aborder la grosse ficelle pour faire revenir Crash dans la vie de l’héroïne. J’ai peur que cette seconde saison s’enfonce encore plus…

Fresh Off the Boat 1.11 Très sympa. J’aime quand les auteurs entremêlent leurs histoires, et la thématique de la superstition était bien amenée. Du bon boulot.

Grey’s Anatomy 11.19 Il faudrait que les auteurs se rendent comptent que les blagues sur les pénis (coupés ou non) ont leurs limites. Surtout quand on nous joue deux fois la même partition humoristique de la mutilation. Pour les autres intrigues, malheureusement, tout est annoncé sans finesse. Je crois que même un téléspectateur qui jouait sur sa tablette en buvant sa café et lisant son journal a compris au bout du huitième rappel. « Oui, chérie, je reviens de suite ».

Indian Summers 1.08 Moins emballé par l’épisode, car il repose vraiment trop sur le procès, et ses effets de manche étaient un peu trop disproportionnées pour être crédibles (on atteint certes pas le niveau de mauvaise foi de la saison 2 de Broadchurch).

iZombie 1.04 Décidément, le show n’arrive pas à décoller. Il était évident que notre flic était infiltré dans les visions de notre héroïne, ce qui gâche complètement la pseudo-enquête policière. De même, le monopole du zombie n’était pas prêt de tomber. Enfin, côté dialogues, le niveau retombe. Va falloir faire mieux très vite.

Jane The Virgin 1.17 C’est dans ce genre d’épisodes qu’on s’aperçoit qu’on aime davantage la série pour son côté overzetop et moins pour le développement de son héroïne. Après Jane écrivain (surtout ennuyeuse), c’était peut-être pas la peine de nous faire un épisode entier sur l’angoisse d’être mère, surtout si c’est pour reposer sur des clichés pareils de l’homme peu engagé qui travaille « trop » pour être là pour son enfant. Heureusement que l’annonce finale – tant espérée pour ma part – apporte un peu de piment.

Marvel’s Agents of SHIELD 2.16 Je reste toujours indifférent devant l’orientation de la série. Les super-pouvoirs c’est bien beau, mais ce n’est pas qu’une course aux effets spéciaux « trop cool je lévite, trop cool je me téléporte ». Quant à l’astuce de Fitz elle se voit à des kilomètres. Et je ne suis toujours pas intéressé par cette histoire de SHIELD 2.0.

Mom 2.19 Plus équilibré que la semaine dernière. Je dois avouer que j’ai bien aimé la qualification d’oreiller pour un chat sous tranquillisants, et quelques autres gags ont réussi à faire mouche. Du côté dramatique, les auteurs ont manifestement l’envie de persévérer, et je suis curieux de voir où ça peut nous mener.

Nashville 3.17 Parfois la série plonge un peu trop dans les excès de ses personnages. De Gunnar jaloux au pétage de plomb de Juliette, en passant par l’attitude du maire, tout est fait pour créer un peu trop artificiellement des conflits. Heureusement, point de vue musique, le show est toujours aussi bon, mention spéciale à la « berceuse »… Et j’ai adoré l’idée tordue de faire un cliffhanger sur le prénom du bébé !

Ordinary Lies 1.04 Pas très convaincu par l’épisode qui se contente d’étirer un cliché, celui d’une relation avec une mineure. Excepté la scène finale, surprenante parce qu’elle s’oppose aux conclusions des épisodes précédents, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent.

Outlander 1.09 Je ne savais pas si je reprendrais la série. Cet épisode m’a encore moins convaincu. Il se complait dans un schéma stéréotypé du fantasme féminin (le macho asservi), à grand renforts d’ébats sexuels, de fessées, de gifles, d’engueulades, de couteaux pointés vers l’autre. L’aventure dans les Highlands devient presque secondaire, tout comme l’hypothétique voyage dans le temps. L’aspect politique se résume à des tractations au sein du clan, et à un méchant de plus en plus caricatural qu’on laisse en vie, bien sûr. Mais le plus déprimant, c’est que la série s’oriente vers une histoire de jalousie. J’en reviens à mes conclusions : les paysages sont magnifiques, j’adore la bande-son, mais c’est de moins en moins à mon goût.

The Big Bang Theory 8.20 Comme souvent, la série lance de bons sujets sans arriver à les exploiter : Penny qui gagne plus que Léonard, Howard qui apprend qu’il a un frère ou la première nuit Sheldon-Amy. Avouez qu’il y avait de quoi stimuler son imagination. Mais les gags sont vraiment trop faibles.

The Good Wife 6.18 Un épisode très didactique, tant sur la question de l’opposition au mariage gay dans lequel Diane se trouve mêlée, que sur la manière de tenir les médias à l’écart. Dans le même temps, l’étau se resserre pour Kalinda, de façon peut-être un peu trop simple pour être efficace. Maintenant, le twist qu’on a pas vu venir a intérêt à tenir ses promesses…

The Odd Couple 1.06 Pas aussi bien que la semaine dernière, mais j’aime ce concept rétro qui consiste à raconter une histoire du début à la fin en greffant les gags des personnages secondaires. On a un tout, et pas différentes histoires très souvent sans lien les unes avec les autres. Matthew Perry est encore un peu trop plat, mais il fait des progrès.

12 Monkeys 1.13 season finale C’était bien, très tendu par moments, et puis malheureusement l’histoire doit s’ouvrir sur de nouvelles questions, sans totalement boucler ce qu’on attendait. La simplification progressive des enjeux et des personnages – au fur et à mesure de leur révélation – laisse un goût un peu amer. C’est un peu le syndrome Lost en contraction. Cela dit j’ai vraiment hâte de voir la suite. Il était temps que la télévision américaine accouche d’une grande série de SF.

Younger 1.02 Certes, Sutton Foster est irrésistible, mais le show ne vole vraiment pas haut, entre la représentation de la jeunesse et la quasi exclusivité des gags se situant en dessous de la ceinture. Quant aux hommes ils ne servent qu’à « ça », ou presque. On va arrêter ici l’expérimentation, hein…

Pas d’illustrations cette semaine, et pour cause, je n’ai pas vraiment eu d’épisode marquant…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s