Pilotes de la semaine : The Last Man on Earth, Secrets and Lies, Battle Creek, Indian Summers (UK), Gangland Undercover

last man on earth

mini feu vert 2The Last Man on Earth (USA, FOX) Énorme coup de cœur pour cette comédie au pitch original : Un virus ayant décimé l’humanité toute entière (comprendre : les USA), notre héros survit tant bien que mal. Il a accès à toute la richesse du monde, mais il finit par comprendre que rien ne remplace les relations humaines (comprendre : sexe). Il demande alors à Dieu de lui envoyer une femme. Seulement voilà, lorsque son vœu se réalise, il finit par le regretter. Sous ses airs post-apocalyptiques se cache une fait une vraie comédie romantique, façon guerre des sexes. Alors oui, j’ai eu beaucoup de mal à passer à travers les caractéristiques lourdingues du moment (l’homme des cavernes tombe amoureux de la fille casse-pieds). Mais le show se rattrape largement niveau humour, entre les références inévitables au film Seul au monde (avec Tom Hanks), les gags visuels, et surtout la liberté qu’offre le concept. Ainsi, difficile de résister lorsque notre héros est contraint de faire des efforts pour « la dernière femme du monde » qui est plutôt rigide concernant le respect de la loi. J’avais peur que le concept tourne rapidement en rond, mais en transformant les délires d’un homme isolé en comédie romantique, le show a les capacités d’être un futur classique. Ne le manquez surtout pas !

secrets and lies

mini feu orange 2Secrets and Lies (USA, ABC) Le remake de la série australienne du même nom a un peu de mal à se distinguer des autres productions. Seul son statut de série anthologique peut donner envie au téléspectateur d’avoir la solution à cet énième whodunnit. Les acteurs ne sont pas en cause : Ryan Philippe s’en sort mieux que prévu dans le rôle de ce père de famille progressivement accusé du meurtre d’un enfant. Mais malgré ses rebondissements le show peine à étonner, son rythme plutôt lent n’est pas du tout mis en valeur par une réalisation médiocre, et l’émotion arrive péniblement à faire son chemin. Sans doute trop formatée, elle reste efficace mais elle aura bien du mal à obtenir une place dans un programme de visionnage déjà rempli.

BC_People_FullPageAd_FM1.indd

mini feu rouge 2Battle Creek (USA, CBS) Avec David Shore (House) et Vince Gilligan (Breaking Bad) aux commandes de ce show policier, on s’attendait à quelque chose qui dépasse le cadre routinier du genre. Hélas, la recette basique est suivie à la lettre, avec un énième duo aux méthodes opposées. Ça ne veut pas dire que le show n’est pas drôle (il l’est, même s’il force un peu trop sa démonstration), mais l’enquête de police est tellement mal fagotée qu’on a bien du mal à se passionner. Générique, un brin formaté, le show s’enferme dans un carcan simpliste et éculé. Tant pis.

INDIAN SUMMERS

mini feu vert 2Indian Summers (UK, Channel 4) En racontant les dernières années de l’empire colonial britannique en Inde, Indian Summers captive assez vite le téléspectateur. D’abord, parce que le dépaysement est assuré. Avec un budget plus que conséquent, les paysages et la reconstitution sont tout simplement magnifiques. Sans abuser sur les contrastes, le réalisateur utilise la profondeur de son champ visuel et développe ainsi une réjouissante palette de couleurs. Ensuite, les questions politiques sont abordées sur deux angles : la romance et le mystère. On nous parlera du système de castes, bien sûr, de la division qui règne au sein du peuple indien, mais aussi du désir croissant d’indépendance, de la contestation au terrorisme. Et puis bien sûr, du côté britannique, l’envie de ne pas lâcher son emprise sur un peuple asservi et déconsidéré. Ces deux réalités sont incarnées par de multiples personnages, au positionnement moral encore un peu flou à la fin du pilote. D’autres secrets viendront compléter le tableau. Le principal reproche qu’on pourrait faire à ce stade, est que les choses se mettent tranquillement en place. Si le rythme est acceptable, que la réalisation suit et que le contexte est intéressant, l’épisode tarde à dévoiler ce qu’il a envie de faire avec ses personnages. Mon autre grief est que le traitement laisse encore trop peu de place à l’émotion. Un peu dommage, mais la preview donne suffisamment envie. Il va falloir rattraper mon petit retard…

gangland undercover

mini feu rouge 2Gangland Undercover (USA, History channel) Forcément une série qui raconte l’infiltration d’un gang de bikers, ça ne peut que donner des comparaisons avec Sons of Anarchy. La chaîne croit s’en tirer en jouant la carte de l’histoire vraie, mais ça n’en rend pas le visionnage meilleur. Le show est linéaire, bourré de mauvais effets de ralentis et accompagnés d’une très mauvaise musique emphatique. Pire, il n’y a pas beaucoup de suspense… On va en rester là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s