Catastrophe

Catastrophe

Décidément les britanniques ont le chic pour réussir leurs comédies romantiques. Catastrophe, série de Channel 4, va bien plus loin que son simple pitch : un américain de 38 ans et une londonienne de 40 ans ont une semaine torride, et découvrent les joies d’une grossesse non désirée.

Le show aurait pu tomber dans la méchanceté gratuite, dans le cynique, il aurait pu dévier vers You’re The Worst, et détourner les codes de la comédie romantique. Il aurait aussi pu rester dans sa thématique du shotgun mariage, et nous livrer une prestation exagérément fleur bleue.

Catastrophe a choisi la voie la plus difficile, celle de donner aux moments de couples ordinaires un regard plein d’humour. Et si on peut pester devant des grossièretés un rien forcées, on sent très vite que la série va développer une vraie alchimie, une vraie complicité. La série ne contient quasiment pas de scènes de disputes, de confrontations inutiles, elle essaye de nous montrer que la vie elle-même, malgré ses obstacles, est parfois incroyable…

catastrophe 1

Et en matière d’obstacles, la série ne s’appelle pas Catastrophe pour rien. La grossesse inattendue n’est qu’une partie de l’iceberg, et la série joue intelligemment sur les angoisses du téléspectateur. Le couple a beau avoir un regard sans concessions sur le monde qui l’entoure, il n’est pas rebelle, juste angoissé (dans quel monde va vivre cet enfant ?), il n’est pas méchant juste piquant, et on s’attache énormément à lui, en un rien de temps. Nos deux personnages principaux savent ce qu’ils veulent, ont les pieds sur terre, sont matures. Ils veulent avoir la bonne réaction, être responsables, alors que leur environnement est tout sauf stable. Bref, le sexe ne domine pas la tendresse. Ce qui n’empêche pas nos personnages d’avoir plein de défauts, et d’être avant tout humains. Mieux, les scénaristes ne perdent pas leur temps à créer de toutes pièces des évènements pour séparer le couple, tout est soigneusement dynamité.

Le show s’amuse, joue avec les clichés de la rom-com de manière enfantine, voire même trash (la scène de la demande en mariage est irrésistible). Les épisodes sont outrageusement drôles, grâce à d’excellentes lignes de dialogue (voilà une vraie écriture !) et le reste du casting vaut son pesant d’or. La série ose la transgression sans jamais rebuter le téléspectateur.

catastrophe 2

En 6 petits épisodes Sharon Horgan et Rob Delaney ont réussi à nous émouvoir, à nous faire rire, à se moquer de la réalité pour mieux l’accepter. La série a déjà été renouvelée et est à voir d’urgence, comme le veut l’expression du moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s