Bilan des semaines 14-15

Broadchurch 2.01 Je ne suis pas sûr d’aimer l’éparpillement de cette seconde saison, avec le procès du tueur de Danny, un pseudo-tueur à la recherche d’un témoin, et l’enquête non résolue de la précédente affaire d’Hardy. Je me console en me disant qu’une simple nouvelle affaire risquait d’user prématurément les mécanismes de la série. Mais tout de même, on finit l’épisode avec l’impression de ne pas retrouver ce qui faisait la force de Broadchurch, que j’estimais déjà pour ma part un peu surestimée.

call the midwife 3e09

Call The Midwife special 3.09 Superbe épisode de Noël, qui montre plusieurs facettes de la naissance : une nouvelle vie pour l’une de nos héroïnes, une adoption pour le bien de l’enfant, et l’acceptation. Les auteurs ont surtout eu le bon goût de ne pas trop en rajouter dans le mauvais traitement des mères célibataires, et ont préféré vite redonner la parole à ces autres héroïnes du jour. Le tout parfaitement mis en scène, avec Vanessa Redgrave en bonus. Magique.

downton abbey 5sp

Downton Abbey 5.sp Christmas Special L’épisode est astucieusement conçu en deux parties (un voyage chez Lord Sinderby et l’infâme Stowell histoire de s’amuser et de se dépayser, avant de lancer la résolution des arcs de la saison, entremêlant le destin des personnages avec un rythme soutenu et beaucoup d’émotion, même pour Carson. De quoi mieux faire passer certaines pilules, comme les difficultés Bates/Anna qui auront bien plombé la saison.

Elementary 3.09 Un épisode plutôt dense, qui une fois de plus court-circuite la chasse aux preuves et aux indices pour s’en tenir au raisonnement et aux nombreux rebondissements. Ça me va, à condition d’avoir une conclusion satisfaisante, mais la fin de l’intrigue est un rien précipitée, gâchant un peu ce sentiment d’avoir assisté une belle enquête.

Gotham 1.11 Plutôt content. Sans être extraordinaire, le show continue à montrer qu’il peut être bien plus qu’un simple whodunnit dans le décor de Batman. Je reste tout de même dubitatif sur l’intérêt de quelques personnages, à commencer par Barbara. Si seulement le show arrivait plus souvent à me surprendre, ça serait déjà pas mal.

Homeland 4.10 season finale : Worst season ending ever. L’épisode développe toutes les mini-intrigues complètement dispensables, ne donne aucune rétribution à ce qui s’est passé, et préfère jouer Saul en pseudo-traître avide de pouvoir. Voilà comment saborder tout l’intérêt de la saison, et cracher à la figure des spectateurs.

miranda 3e08

Miranda 3.07-3.08 Serie Finale Un peu déçu par la première partie, qui monte en épingle un drame histoire de retarder l’issue que tout le monde voulait. C’est d’autant plus dommage que les flashbacks pullulent pour nous rappeler le bon temps. Bref, j’ai largement senti l’usure de la série, à mon grand regret car le grain de folie de Miranda va beaucoup me manquer. Ce spectacle improbable, enfantin était unique à la télévision, et les larmes de Miranda Hart me sont allées droit au cœur.

mom 2e09

Mom 2.09 Un épisode qui vaut le visionnage surtout pour la prestation de Colin Hanks, absolument irrésistible. Avec une bonne tenue des répliques, la sitcom fait une bonne rentrée.

parenthood 6e10

Parenthood 6.10 Je m’attendais à plus dramatique, vu la fin de série, et au lieu de ça, l’épisode en rajoute dans l’émotion. On a frôlé le trop plein, mais comme toujours la série pointe du doigt les détails, filme les expressions avec une grande sensibilité. Même Hank a su me toucher, même s’il fait tout à l’envers. Bravo. Plus que 3. Comment se préparer au vide qui s’annonce ?

Resurrection 2.10 Plutôt déçu par la résolution des évènements, un peu comme si la montagne avait accouché d’une souris. Pas de grosse révélation, ni d’émotion, mais juste une issue un rien précipitée histoire d’en terminer avec cet arc et en faire venir un second. D’ailleurs cette histoire de prêtre ne me dit rien qui vaille. Les scénaristes savent faire monter la sauce, mais le plat qui suit est rarement goûteux.

Scorpion 1.13 Bof. La série se limite vraiment au minimum pour retenir l’attention, et cette histoire de jeu vidéo où se trouvent les planques de la CIA est beaucoup trop tirée par les cheveux pour ressentir la moindre tension. C’est pas ça qui va donner envie de continuer.

the affair 1e10

The Affair 1.10 season finale Un peu déçu que l’enquête policière ne nous emmène pas dans la recherche de la vérité en faisant la contradiction entre nos deux différents témoignages. La scène finale était sans doute trop attendue, et elle laisse sur ma faim. En revanche, j’ai beaucoup aimé tout le reste, où nos acteurs se sont réellement surpassés. Il faut prendre son temps pour digérer l’acte final de chaque souvenir (celui de Noah, centré sur l’altercation avec Scotty, et celui sur Alison, centré sur le sauvetage de Noah). Je comprends l’idée de l’auteur, à savoir que la façon dont on se remémore des choses est loin de la vérité, et révèle notre personnalité, notre inconscient. Par là, il faut comprendre les intentions respectives des personnages dans ces scènes là. Il suffit de se poser la question pourquoi Alison peut-elle (inconsciemment ou non) occulter ce qui s’est passé entre Noah et Scotty. A quelques endroits du show j’étais déçu de ne pas voir la même histoire racontée sous deux points de vue différents, mais le procédé est toujours là, sous-jacent, et avec le recul on en perçoit la maitrise. Une série intelligente et émouvante.

the big bang theory 8e12

The Big Bang Theory 8.12 Très bon épisode. Il était temps de reparler de la situation Sheldon, et de l’art des « compromis », sans le rendre horripilant. J’ai même aimé la façon dont la série utilise les clichés racistes (merci Raj’ !). On sent un certain recul sur les propos tenus, et ça fait du bien.

the good wife 6e11

The Good Wife 6.11 Wow. On en aura pourtant vu, des épisodes où tout se joue à la dernière minute, mais sincèrement je ne pensais pas qu’il réussirait à me faire autant vibrer avec Cary. Le plus beau, évidemment est de voir comment ils ont pu impliquer Kalinda. Un épisode intense donc, où l’entraînement au débat d’Alicia est finalement presque anecdotique. Quelle saison de folie !

the wrong mans 2e02

The Wrong Mans 2.01-2.04 season finale Plus courte, moins rythmée, beaucoup moins surprenante et moins drôle, le show de notre duo britannique préféré reste heureusement un spectacle haut en couleurs, passant les clichés des films d’action à la moulinette. J’aurai juste voulu un peu plus d’inventivité. Mais j’étais trop content de les revoir pour m’offusquer de ces épisodes en demi-teinte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s