Pilotes des dernières semaines : The Librarians, Marco Polo, Ascension

The Librarians

mini feu rouge 2The Librarians (USA, TNT) Je ne connaissais pas les téléfilms originaux avec Noah Wyle, mais j’attendais sans doute quelque chose d’un peu plus passionnant qu’une succession de mauvais effets spéciaux et de personnages creux. On a vraiment l’impression de voir une série B fauchée, oscillant entre Doctor Who, Indiana Jones et Sliders. Mais le pire est l’insupportable musique symphonique qui surjoue à mort les instants d’émotion déjà peu crédibles. Je veux bien d’une série légère, mais à condition d’avoir un minimum de finesse. Bref, c’est bourrin au lieu d’être fun. Non merci.

marco polo

mini feu orange 2Marco Polo (USA, Netflix) la nouvelle série de Netflix au budget surdimensionné est-elle réellement à la hauteur de ses ambitions ? Difficile d’acquiescer au vu du pilote. Pourtant, explorer l’Asie part d’un bon sentiment vu leur absence sur les écrans américains. Mais on ne sent guère de souffle épique, encore moins de conspiration, de stratégie… Un problème lié à une présentation qui se contente d’accumuler les décors ? Peut-être. En tous cas pour les amateurs de dramas coréens (et de sageuks en particulier), comment ne pas penser qu’avec un budget largement inférieur, il est possible de faire beaucoup plus passionnant. Du temps de Goryeo, les invasions des mongols qui menacèrent jusqu’au Japon ne donnent lieu à aucune scène d’action d’ampleur. Même Cruel Palace – War of Flowers, (qui racontait les déboires du roi Injo en prise avec la future Mandchourie 400 ans plus tard après Marco Polo) veut en mettre plein la vue dès les premières minutes expliquant l’humiliation, la stratégie mise en place, les échanges culturels qui vont suivre, et la place de la femme dans le cercle du pouvoir. Ici, la femme sert à rincer les yeux du spectateur, avec des scènes gratuites, et rien ne permet de deviner en quoi l’équilibre géopolitique est bouleversé. Bref, c’est plutôt creux, sans tension, et la réalisation certes correcte ne suffit pas à rendre l’épisode passionnant.

ascension

mini feu orange 2Ascension (USA, SyFy) Le temps que je tape mes impressions sur le pilote, j’ai déjà achevé la mini-série qui accumule beaucoup de belles idées, tout en s’éparpillant avec un casting élargi qui n’apporte pas grand chose (nous fallait-il vraiment de pseudo-romances pour ados ?). J’ai en tous cas beaucoup aimé le fait que la série réponde à la dernière minute à la question que tout le monde se pose : « What is (the purpose of) Ascension ? ». 600 personnes vivent cloitrés dans une fusée, avec pour but la recolonisation d’une planète et la survie de l’espèce. C’est un projet pharaonique lancé par Kennedy dans les années 60, et la vie à bord s’écoule paisiblement de génération en génération, jusqu’à ce qu’une jeune femme soit tuée. Progressivement les auteurs lèvent le voile non seulement sur le but du projet, mais aussi sur les règles de vie qui ont perduré pendant des décennies (un système hiérarchisé, des mariages et une procréation arrangée selon la génétique, une prostitution clinquante…). Mieux encore, la série multiplie les twists et les révélations en restant crédible, même si certains d’entre eux sont prévisibles. Une bonne découverte, donc, même si elle n’est pas sans défauts : elle contracte un peu rapidement certaines surprises pour étirer en longueur quelques intrigues sans intérêt.  Autre déception : des scènes érotiques manquant de finesse, à destination des fans de Tricia Helfer sans doute.

Publicités

2 réflexions sur “Pilotes des dernières semaines : The Librarians, Marco Polo, Ascension

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s