Bilan de semaine 8

Arrow 3.06 Bof. Je suis évidemment déçu par ce qu’on apprend sur Roy (il y avait moyen de rendre la chose tragique), mais je suis surtout effaré par le manque de charisme du précédent « vigilante ». Sans compter un énième flashback complètement inutile. Quant à la scène finale, elle manque d’envergure. Bref, c’est la douche froide.

Benched 1.03 C’est évidemment mieux que l’épisode catastrophique de la semaine dernière. On a eu droit à une petite séquence où les gags s’enchaînent, mais l’ensemble reste quand même désespérément vide, d’autant que les intrigues sont archi-conventionnelles. Quelle déception, quel gâchis.

downton abbey 5e08

Downton Abbey 5.08 Joli. Cette fin de saison est très satisfaisante, parce qu’elle clôt de manière émouvante la plupart des intrigues. Et puis, les auteurs ont même réussi à m’intéresser au sort du mariage de Rose, ce qui n’est pas une mince affaire. J’ai surtout beaucoup aimé la réaction de notre patriarche quand il comprend qui est Marigold. Pas besoin d’en faire des tonnes, quelques mots suffisent pour comprendre qu’on s’attache vite ! Je suis évidemment plus réservé pour le couple maudit Bates/Anna. Mêmes les dialogues n’évitent pas cet horrible sentiment de redite (ou d’acharnement, c’est selon). J’espère qu’on va vite sortir de cette spirale…

Elementary 3.03 Je suis toujours autant déconcerté par la petite nouvelle, même si je comprends l’intention des auteurs (donner une progéniture au couple Sherlock/Watson). Mais j’avoue que son passé a bien du mal à me convaincre. Heureusement, l’intrigue policière est un vrai régal grâce à son enchaînement de raisonnements.

Getting On 2.01 Très content de retrouver l’une des meilleurs séries de la saison passée. Le mordant est toujours là, mais la description sans concession du milieu est moins mise en avant, au profit de la ridiculisation et des gags en dessous de la ceinture. J’en attendais peut-être un peu trop.

Gotham 1.08 Il y a du mieux. L’intrigue policière est mise de côté et on prend davantage de plaisir à explorer l’univers et ses personnages récurrents. Ça donne enfin un show beaucoup plus équilibré et digeste. Il faut toujours virer le responsable des cascades, par contre….

Grey’s Anatomy 11.07 A chaque épisode je me dis que la série a touché le fond, mais elle trouve encore le moyen de creuser. Les justifications de séparations/disputes deviennent de plus en plus rocambolesques (quand elles ne donnent pas mal à la tête, merci les flashbacks pour épileptiques). J’ose même pas parler du fait qu’un médecin toxicomane ne devrait jamais retrouver son travail, en tant que prescripteur !

Homeland 4.07 Bof. Que ce soit du côté de Saul captif ou de Carrie en énième crise, pas grand chose à se mettre sous la dent. A moins qu’on considère que le discours sur la religion chrétienne ou l’apparition surprise mais pas crédible d’un guest suffise au bonheur du téléspectateur. Année après année, les astuces scénaristiques autant que le contenu en terme de discussion sont de plus en plus faibles. A ce rythme là on pourra résumer la saison entière en moins d’une minute.

Jane The Virgin 1.05 Content de voir que le personnage de Petra prend des virages de plus en plus jouissifs. Ça rattrape un peu l’épisode plombé par notre héroïne qui navigue le cœur brisé entre sa mère, son père et son petit ami. Ça fait beaucoup à supporter.

Marvel’s Agents of SHIELD 2.07 Un peu dommage que l’épisode arrive à faire monter la pression sur la promesse de révélations, pour finir par nous balancer une information peu gratifiante (le plan en 3D) sans enjeux (l’objectif de Ward). Bref, la déception est de mise.

mom 2e03

Mom 2.03 Je le dis : Mom est devenue ma comédie la plus attendue cette saison. Il y a de gros efforts de fait pour donner aux épisodes une direction, et une conclusion, et surtout le show gagne en rythme, et en réparties. Très efficace. Surtout que je ne m’attendais pas du tout à la fin.

nashville 3e07

Nashville 3.07 Exceptée la scène finale ridicule (et toute l’histoire de Raina), j’ai vraiment bien aimé l’épisode. D’une part parce qu’il contient un grand nombre de chansons, et de duos intéressants. D’autre part, parce que c’était agréable de voir certains personnages enfin tourner la page. En premier lieu, évidemment il y a Avery, mais je pense aussi à Layla qui montre un tout autre potentiel.

olive kitteridge 1e03

Olive Kitteridge 1.02-1.04 Je suis très touché par cette histoire, parce qu’elle évoque plusieurs thématiques profondément humaines : l’imprévisibilité de la vie, la mort qu’on attend, et le karma (est ce qu’on mérite les choses qui nous arrivent ? est-on capable de reconnaître nos torts et d’aller de l’avant ?). Je suis d’ailleurs très content de la fin de la série, qui montre que rien n’est inéluctable. Olive est incroyable tout le long. Et elle va me manquer ! Cette mini-série d’HBO figurera dans le palmarès de l’année…

Once Upon a time 4.07 Vraiment dommage de voir que les auteurs tournent en rond avec leur mythologie Frozen. La transcription du modèle s’est bien passé, mais on a peut-être pas besoin de nous raconter la même histoire avec d’autres générations. Non, vraiment, il n’y a guère que Fantasia et Rumpletiltskin qui vaille le coup d’œil. Ce qui me fait dire que j’aimerai bien qu’on revienne aux basiques.

Parenthood 6.08 Un épisode qui traite plutôt efficacement des thématiques un peu bancales : la déception amoureuse de Max – un acharnement entre glauque et poignant, la dure réalité qui frappe Crosby – une redite qui ne perd pas en puissance, ou la paternité nouvellement assumée de Hank – qui aime bien châtie bien. Pas forcément inoubliable, à cause des enjeux, mais correct.

Red Band Society 1.07 Je sais que j’ai tendance à en demander un peu trop à la série, notamment en matière de discours/représentation d’un patient, alors quand arrive une ou deux lignes importantes sur l’anorexie, et en tout premier lieu son déni, j’ai presque envie d’applaudir. Il manquait juste un peu plus de finition au niveau des intrigues pour les rendre plus touchantes, comme lorsqu’on aborde la peur de l’opération, ou le passé de notre infirmière. Heureusement, l’épisode est suffisamment dense et l’humour mieux présent.

resurrection 2e07

Resurrection 2.07 Bien aimé une fois de plus. C’était vraiment une bonne idée cette histoire de meurtre à l’usine, et le virus qui gagne de l’ampleur rajoute dans l’imprévisible. Je suis content de savoir que tout peut arriver dans la série, on y gagne en tension, ce qui n’était pas le cas la saison dernière .En revanche, je suis un peu déçu de revoir la vindicte populaire à l’œuvre. On avait déjà eu les réactions hostiles des gens lors de la première saison, c’était peut-être pas la peine d’en rajouter une couche.

Scorpion 1.08 Toujours aussi légère (et dispensable), la série aborde désormais de front ses « couples ». Pas de quoi être convaincu par la stratégie de l’ensemble… Quant à l’intrigue du jour, elle s’écrit en deux lignes, mais a le mérite de se terminer différemment, pour une fois.

selfie 1e07

Selfie 1.07 C’est avec ce genre d’épisode moins versé sur la touche délirante et plus vers la romance, que je suis bien content d’être resté. Du coup j’en regrette presque l’annulation de la série, car ce ton était peut-être le bon, même si les intrigues ou les gags n’étaient pas toujours au niveau.

The Affair 1.05 Cet épisode marque le renoncement à ce qui fait l’originalité de la série. Les histoires séparées ne sont plus la confrontation d’une vérité, et encore moins une vision équitable (Alison détenant cette fois-ci les deux tiers du temps). Donc forcément je suis déçu, mais heureusement l’atmosphère de la série, ses personnages gardent leur magie. Au chapitre des regrets, je ne sais pas vraiment où on va avec l’enquête (les questions sont ridicules), j’espère une bonne surprise mais j’émets quelques doutes. Et pour pinailler, la représentation de la maladie d’Alzheimer était en partie erronée, hélas. Bref, dans l’ensemble je suis un peu déçu.

The Big Bang theory 8.09 Il est dommage de voir le show répéter une énième dispute de couple sans arriver à dépasser le constat de l’éternelle hypocrisie des échanges. Et la nouvelle phobie de Sheldon était un peu trop pesante pour être amusante. Heureusement, la série conserve encore la dynamique de ses dialogues.

the fall 2e01

The Fall 2.01 Toujours conquis par la série. Je regrette toutefois une mise en scène un peu moins léchée (j’ai encore en mémoire ces plans fabuleux « aériens » qui donnaient le malaise). Mais le propos reste à la hauteur, avec une scène qui vous retourne l’estomac. Pas besoin d’effet gore pour ça, il suffit que notre tueur fasse une rencontre inattendue. Jamie Dornan est vraiment impeccable. Vivement la suite.

the Flash 1.05 Il fallait bien une vanne sur l’humour de Felicity, et quelques dialogues un peu mieux écrits pour me redonner un peu espoir. Hélas du côté du couple « vendeur », cela ne s’arrange pas, avec l’annonce bidon de la fin d’une amitié. Difficile de s’investir quand on ne croit pas aux personnages.

the Game 1.02 J’espère toujours me réveiller devant la série, mais l’épisode use des mêmes ficelles narratives (une planque qui tourne à la surprise) et je m’attendais à plus d’ingéniosité. Pire, je trouve que la série ne cherche pas à miser sur l’ambiguïté ou le mystère de ses personnages à travers ses dialogues, elle mise simplement sur une caractérisation minimaliste pour pouvoir surprendre le moment venu. Je suis frustré.

the good wife 6e08

The Good Wife 6.08 Excellent épisode, encore une fois. J’aime vraiment l’entrelacement des intrigues. Cette (ces) histoire(s) de viol(s) au campus méritait cependant d’aller plus loin, mais l’épisode se termine exactement comme cette autre histoire dans les premières saisons, où la victime fuit). Et puis il y a surtout les interrogations de nos personnages : Alicia, qui comprend définitivement le boulot d’Eli, Cary qui comprend qu’il doit laisser sa rage de côté,  Kalinda qui fait enfin des choix. J’ai moins aimé les rêveries d’Alicia sur la femme du panel, car jusqu’alors on avait bien vu que notre héroïne ne perdait pas le sommeil pour si peu. Mais la cerise sur le gâteau, c’est que les auteurs ont fini par rendre complètement accessoire d’autres fils rouges (comme un candidat qui jette l’éponge, ou le destin de Louis Canning). Chapeau bas.

the Missing 1.03 Je suis vraiment fatigué par le montage des épisodes avec ces incessants retours en arrière. Je suis irrité par l’enquête qui piétine pour la simple raison qu’il faut encore tenir plus longtemps. Et pour faire patienter le téléspectateur, on a recours aux mêmes artifices : un petit bout d’espoir en toute fin d’épisode. Bref, il va falloir changer le modus operandi pour la suite, sinon ça sera sans moi.

The Walking Dead 5.05 Déçu par la tournure des évènements. Non pas que j’y croyais, mais c’était tout de même rafraichissant d’avoir un but, au lieu de tourner en rond avec les inévitables accidents et pièges à zombies. Bon, maintenant, on fait quoi ? Parce que l’épisode démontre lui-même à quel point la série est usée par son concept.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s