Pilotes de la semaine : Manhattan Love Story, Selfie, Stalker, Happy Land, Bad Judge, Gracepoint, Scrotal Recall, Detectorists, A to Z, Survivor’s Remorse, Mulaney, Grantchester, The Affair, Strange Empire

manhattan love story

mini feu rouge 2Manhattan Love Story (USA, ABC) J’étais prêt à pardonner beaucoup de choses à cette nouvelle comédie romantique. Mais les auteurs ont choisi de nous faire rire avec les pensées des personnes. Et c’est une très grave erreur. En nous montrant exactement ce que notre futur couple pense, on enlève toute ambiguïté, et on passe directement au jugement de caractère. Et là, désolé, mais le charme est vite rompu. Un gars qui reluque obstinément la poitrine de son invitée n’est pas digne d’avoir une seconde chance. Oui, on se retrouve encore avec le cliché du gars lourdingue, playboy, qui fait la liste de ses futures conquêtes dans la rue. Et de l’autre côté la fille naïve, maladroite et superficielle. On ne passe aucun moment à comprendre ce qui peut les rassembler. Yeurk !

selfie

mini feu orange 2Selfie (USA, ABC) La nouvelle comédie d’ABC tenait pourtant la tendance du moment, mais elle la met beaucoup trop en avant, ne laissant que peu de place à l’essentiel. Eh oui, faire une comédie romantique avec John Cho et Gill suppose aussi de leur donner du caractère. Or on se retrouve avec des personnages unidimensionnels, versant beaucoup trop dans la caricature. Notre héroïne narcissique, avide de social-médias est tellement antipathique (indifférente au sort des autres, larmoyant son existence faite d’apparence), qu’on a même pas envie pas envie de la voir s’améliorer. Vous ajoutez à ça mon agacement devant l’avalanche de répliques « tendances » (la série semble vouloir démontrer à chaque seconde qu’elle capte l’air de son temps). Alors y a-t-il de l’espoir ? Un peu tout de même, car les acteurs semblent vraiment à l’aise, et le rythme de l’ensemble empêche tout bâillement. Mais le concept semble extrêmement limité et je garde en mémoire la déception de la dernière création d’Emily Kapnek (Suburgatory). Bref, c’est une question de dosage.

Stalker

mini feu rouge 2Stalker (USA, CBS) Pas de surprise, Kevin Williamson exploite son unique filon, celui des tueurs psychopathes qui apparaissent dans le dos de leurs victimes. La thématique du stalker ne sert pas à grand chose, on recourt aux mêmes artifices. Le passé de nos protagonistes n’est pas des plus excitants non plus. Transformer en stalker un père qui veut voir son fils, et jouer là-dessus, c’est carrément limite, et pas crédible en plus, avec Dylan Mc Dermott larmoyant. Dommage pour Maggie Q, elle aurait pu faire un meilleur choix de carrière.

happy land

mini feu rouge 2Happy Land (USA, MTV) Vous cherchez une série pour ados intelligente, humaine, émouvante ? Happy Land en est l’opposé. En gros, ce sont des mannequins plongés dans des histoires de romance de seconde zone. Déjà, placer l’univers de la série dans un parc d’attraction part d’une très mauvaise idée, mais si vous ajoutez à cela : « la drogue c’est rigolo, » « ton petit copain c’est ton frère », ‘ton père est le président du parc », « on s’engueule mais on s’embrasse sans raison », vous atteignez un nouveau record de médiocrité. Fuyez !

bad judge

mini feu rouge 2Bad Judge (USA, NBC) Voilà un feu rouge bien mérité. L’idée de suivre la vie soi-disant dissolue d’un juge peut être amusante sur le papier, mais à l’écran c’est un raccourci de scènes toutes les plus pathétiques les unes que les autres. Les gags tombent systématiquement à côté, l’histoire n’a aucun intérêt, on a vraiment l’impression de voir une série amateur réalisée par des lycéens. Fuyez, là aussi !

gracepoint

mini feu orange 2Gracepoint (USA, FOX) On se pose toujours la question de l’utilité de faire un remake de Broadchurch. Le pilote reprend fidèlement l’enchaînement des évènements et la présentation des personnages. Tennant a repris son rôle. Reste à espérer que les auteurs vont vraiment trouver une autre résolution pour leur énigme. C’est dommage que la série n’a pas trouvé son public, car en dehors du fait que ce soit un remake inutile, ça reste efficace et pour une fois toute l’émotion soulevée par un crime est bien là. Malheureusement ça reste du temps de perdu quand on a vu Broadchurch.

scrotal recall

mini feu vert 2Scrotal Recall (UK, Channel 4) C’est fou de se dire que les USA échouent à diffuser de bonnes comédies romantiques, tandis que les britanniques sortent une nouvelle pépite. C’est drôle, avec une pincée de romantisme et j’aime beaucoup l’idée moderne d’un type atteint de MST qui doit rappeler toutes ses ex, et ce faisant fait le point avec ses relations. A voir absolument malgré son titre racoleur.

detectorists

mini feu orange 2Detectorists (UK, BBC Four) Cette comédie britannique vise l’étrangeté de certains hobbys avec un trait féroce mais plein d’humanité.  Ces hommes qui utilisent leurs détecteurs de métaux se veulent chercheurs de trésors et ne trouvent que des déchets. Passionnés ils se mentent à eux-mêmes, sur la vie pitoyable qu’ils mènent. On entre dans la description sociétale, avec beaucoup d’humour mais sans que les propos moqueurs soient blessants. Ces « loosers » savent se rendre touchants dans leur vie quotidienne. Une curiosité qui manque de rythme.

a to z

mini feu vert 2A to Z (USA, NBC) C’est décidément la mode des comédies romantiques (et je ne vais certainement pas m’en plaindre, mais il y a encore trop de ratés). A to Z en revanche, a très bien assimilé le concept : suivre la vie amoureuse d’un couple, du début à sa fin (mais y a-t-il vraiment une fin ?). On retrouve donc les fameux contraires qui s’attirent (lui est un romantique rêveur qui croit au destin, elle est l’inverse de lui). La série doit beaucoup au charme de ses interprètes et leur alchimie crève l’écran. Hélas, ils nous refont le coup des amis respectifs déjantés. Après Mixology, il faut croire que les barbus lourdingues sont tendances. Un joli coup de cœur, même si j’ai peur que la série ne sache pas aborder les virages suivants : il faut en effet beaucoup d’habileté et de sensibilité pour parler d’autre chose que d’une simple rencontre amoureuse.

Survivors Remorse

mini feu rouge 2Survivor’s Remorse (USA, Starz) Ça partait pourtant d’une bonne idée : raconter comment un afro-américain gère son succès auprès des siens. Ça tourne malheureusement bien vite en rond, presque à la caricature. Ce manque de finesse se remarque aussi dans la réalisation, avec des split-screen totalement inutiles. Bref, c’est pas pour moi.

mulaney

Mmini feu rouge 2ulaney Forcément, en fan de Seinfeld, j’avais très envie de voir la série qui s’en inspire, avec un comédien qui essaye de vivre de son art (le stand-up). Hélas, si on peut accorder à Mulaney quelques rares observations du quotidien, le reste est d’une médiocrité absolue, avec des thématiques un rien douteuses sur les femmes et les homosexuels, le tout noyé par des répliques sans grande imagination. Et qu’on ne me dise pas que le 1er épisode de Seinfeld était pas terrible lui aussi, on pouvait déjà y voir le potentiel. Là, on voit surtout un acteur rigide, inexpressif, entouré d’un casting inefficace. A oublier très vite.

grantchester

mini feu rouge 2Grantchester (UK, ITV) Je pensais avoir droit à quelque chose de plus sophistiqué qu’un simple whodunnit. James Norton, après être un tueur dans Happy Valley devient donc prêtre… et enquête sur des crimes avec son nouvel ami policier, parce que sa vie l’embête, et que sa chère amie dont il est amoureux va se marier avec quelqu’un d’autre. Si encore l’intrigue policière était intéressante. Mais on voit tout venir à des kilomètres. C’est sans réelle émotion, c’est pas forcément très fin, et parfois peu crédible. Bref, très facilement oubliable.

the affair

mini feu vert 2The Affair (USA, Showtime) Avec un casting triple A, et une solide réalisation, il était évident que j’allais accrocher sur cette histoire d’adultère. L’originalité de la série tient au fait que chacun des protagonistes la raconte. Ainsi, on voit le point de vue de l’homme marié, qui affirme qu’on l’a titillé, qu’elle est venue vers elle, et qu’il est un père et un mari exceptionnel. Et juste après on voit le point de vue de la femme, et on s’aperçoit que le rapprochement s’est fait de manière opposé. Le téléspectateur doit ainsi choisir sa vérité, et si le concept n’est pas nouveau j’aime le fait que tous ces « détails » dans une relation poussent à la réflexion. Hélas, le pilote est aussi longuet, peine à donner une ambiance bien définie, et il faut vraiment bien s’accrocher, d’autant qu’on ne sait même pas à la fin du pilote pourquoi nos personnages racontent leur rencontre. Que s’est-il passé ? Et j’espère que les prochains épisodes seront un peu plus émouvants, parce qu’on a quand même passé pas mal de temps à filmer des ébats…

Strange Empire

mini feu rouge 2Strange Empire (Canada, CBC) Un western où les femmes, veuves ou orphelines, s’organisent pour survivre. Le schéma simpliste est là, et ça m’agace prodigieusement. Tous les personnages masculins encore vivants (ou presque) sont des pourritures. Si encore il y avait un certain sens du suspense. Mais non, après une demi-heure d’exposition remplie de dialogues inutiles, on comprend vite que le scénario va pas chercher bien loin son inspiration. Profondément ennuyeux.

Publicités

2 réflexions sur “Pilotes de la semaine : Manhattan Love Story, Selfie, Stalker, Happy Land, Bad Judge, Gracepoint, Scrotal Recall, Detectorists, A to Z, Survivor’s Remorse, Mulaney, Grantchester, The Affair, Strange Empire

  1. Pour Selfie j’ai beaucoup aimé le pilot mais un peu moins le deuxième épisode, j’espère que le niveau des épisodes remontera vite! Stalker je n’ai pas encore regardé le pilot, je compte le regarder ce weekend! J’ai adoré aussi A to Z, moi aussi l’ami de Andrew m’a fait pensé au barbu de Mixology xD Les personnages de A to Z sont super attachants je trouve 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s