Pilotes de la semaine : The Mysteries of Laura, Red Band Society, Madame Secretary, Gotham, Forever, Scorpion

The Mysteries of Laura

mini feu rouge 2The Mysteries of Laura (USA, NBC) : Je trouve les critiques un peu dures avec cet énième whodunnit familial. Certes, comme prévu c’est mauvais, et je vais m’en expliquer juste après, mais de là à la qualifier de « pire nouvelle série », il y a un pas que je me refuse à franchir (ou alors il faut croire que le niveau a exceptionnellement monté cette année). L’idée de base n’est pas très originale : une flic (divorcée) jongle avec son divorce et les enfants à charge, et le ton rappelle aisément USANetwork. Bref, ça manque d’ambition, et c’est trop paramétré. A force de jouer sur le décalage entre son métier de flic et son statut de mère, chaque scène devient extrêmement prévisible, et agaçante. Mais au moins les traits d’humour ont le mérite d’être présents, à défaut de rendre les dialogues plus fins. Hélas, beau nombre de répliques passent complètement à la trappe, et certains gags d’arrière plan cherchent trop le consensus. Et trop de consensus, tue le consensus ! Un peu de personnalité, que diable !

red band society

mini feu vert 2Red Band Society (USA, FOX) J’avais eu un gros coup de cœur pour la série lors de sa présentation il y a quelques mois, et si le pilote est loin d’être parfait, il emporte largement mon adhésion. C’est vraiment une riche idée que de parler des jeunes hospitalisés, sans tomber dans le larmoyant, en évoquant leurs problèmes et la façon dont la vie à l’hôpital va finalement les construire. Après tant de séries médicales, il était temps que l’on nous présente un établissement pour ce qu’il est : un lieu de vie. Je comprends mieux pourquoi Octavia Spencer n’est pas restée dans Mom. Elle est formidable en infirmière qui pose des limites à ces jeunes. Il est trop tôt pour savoir si le casting des patients est à la hauteur de la tâche, mais je reste optimiste. Surtout, on ne définit pas ces jeunes par leur maladie : on leur donne une identité, une personnalité. On ne les rend pas victimes, ou bien trop courageux, on les voit aussi user de leurs handicaps pour en faire des passe-droits. Et ça, ça fait rudement plaisir. L’handicapé ou le malade est une personne comme une autre. Et à ce titre, il peut être ignoble, mesquin, dangereux, égoïste, et j’en passe… (Ce qui m’amène à faire le rapprochement sur les rôles LGBT qui tendent à devenir des « modèles » pour donner du courage aux téléspectateurs). Il n’est pas facile d’évoquer la maladie sans effleurer le sentiment de pitié, et j’ai trouvé remarquable ces moments où le pilote reste sobre. A côté de ça malheureusement, il y a beaucoup de défauts : une voix off comateuse sans grand intérêt, le délire fantastique sur les dialogues entre gens dans le coma ou sous anesthésie, quelques scènes qui tombent à côté de la plaque, des dialogues manquant de finition… Mais une fois le décor planté, on a vraiment très envie de retourner dans ce remake d’une série catalane. Le souffle de la vie, partout, encore… Il n’y a rien de plus beau.

Madame secretary

mini feu orange 2Madam Secretary (USA,CBS) Téa Leoni incarne plutôt bien cette Secretary of State, ex-CIA qui ne se laisse pas compter. Sur le fond, on pourrait argumenter sur la vision très américaine imposée au reste du monde (c’est vraiment très limite parfois !). Mais sur la forme, le pilote est surtout très ennuyeux. Là où The West Wing arrivait à rendre les débats intéressants (et éthiques), on se projette ici sur sur des enjeux politiques et stratégiques sans envergure, et on sent que le tout est mal ficelé. Pire, on nous rajoute une couche de conspiration pour essayer de nous faire revenir. En s’éparpillant, le show devient moyen sur toutes ses thématiques, et s’essoufle rapidement. Je suis plus que dubitatif pour la suite.

gotham

mini feu orange 2Gotham (USA, FOX) Avec le créateur de Mentalist aux commandes, j’avais peur de voir un procédurier classique sous un habillage comic, et le résultat est vraiment mitigé. Si la perspective de voir les débuts des grandes figures des DC Comic est alléchante, on est vite déçu tant les scènes se réduisent à des clichés sans envergure. Le casting est également inhomogène : Bullock, le collègue de Ben Mc Kenzie surjoue à mort. D’ailleurs cela va de pair avec la musique emphatique qui accompagne une action molle et ralentie. Le pilote a aussi de gros problèmes de rythme, noyé par des dialogues sans intérêts. Bref, on veut nous vendre un projet ambitieux, mais le packaging ne suffit pas. Une deuxième chance ?

Forever

mini feu rouge 2Forever (USA, ABC) Un énième procédural avec un médecin-légiste, sauf que cette fois il est immortel en plus d’avoir un sens de l’observation prodigieux. Ça facilite la tâche des scénaristes, qui ne se sont pas trop fatigués à boucher les trous béants de leurs scripts :ainsi chaque fois que notre héros « meurt », il devrait laisser obligatoirement des traces de son passage, notre héros démontre au détour d’un raisonnement erroné son innocence, et il a le droit d’inspecter dans une affaire où il est le suspect. Bref, c’est sans grand intérêt, sans vision sur l’humanité, sans humour percutant. Et c’est pas le pseudo adversaire d’Ioan Gruffud qui va changer la donne. Pouah !

scorpion

mini feu orange 2Scorpion (USA, CBS) Je n’attendais rien d’un show comme Scorpion, qui me paraissait beaucoup trop basique pour moi : une équipe de génie, un temps limite, beaucoup d’esbroufe… Mais le pilote, à ma grande surprise, fonctionne un peu mieux que prévu. Oui, le scénario est rocambolesque et le concept irréaliste. Oui c’est macho (la pauvre Katherine McPhee sert à rien d’autre que d’appeau à geeks). Mais alors que tout est fait pour hurler à la crétinerie devant une série parlant de génies, on ferme vite les yeux sur l’énormité des propos pour se concentrer sur l’action. Et le leitmotiv des scénaristes c’est : « plus c’est gros, plus ça passe ». Résultat, c’est un des rares pilotes où on ne sent vraiment pas le temps passer. Alors évidemment, je ne suis pas dupe, on aura pas droit chaque semaine à des bolides hors de prix faisant des cascades avec un avion, mais j’espère que le show arrive à maintenir un certain sens du suspense, avec surtout une certaine originalité (pitié pas de conspiration ou d’équipe de hackers concurrents, pour une fois !). Je ne tiendrai pas une saison entière, mais pour quelques épisodes, ça pourrait suffire. Crétin, mais fun au second degré. Il enn faut aussi.

Publicités

Une réflexion sur “Pilotes de la semaine : The Mysteries of Laura, Red Band Society, Madame Secretary, Gotham, Forever, Scorpion

  1. J’adore Red Band Society, et j’ai déjà un coup de coeur pour cette série ^^
    Forever c’est pas mal je trouve 🙂 Et Scorpion il faut que j’essaie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s