Star Crossed [Pilote]

star crossed

Y a-t-il vraiment encore quelque chose à espérer du côté de CW ? Les productions de cette année ont été particulièrement désespérantes, et ce qui m’inquiète au fond, c’est l’uniformisation des scripts pour ados.

Star Crossed emprunte malheureusement à toutes ces tendances avec une pincée de Romeo et Juliette dans une louche d’univers lycéen fantastique… Ainsi notre héroïne, humaine, fait la rencontre d’un extra-terrestre qui est obligé de s’intégrer manu militari dans son lycée. Du côté des humains, rares sont ceux qui veulent vraiment accueillir ces étrangers, et du côté des extra-terrestres, la révolte gronde devant tant d’oppression et de racisme.

star crossed matt lanter

Pour une question de budget, ces aliens ont la morphologie humaine avec un simple tatouage dans le cou. Je pensais avoir trouvé le pire question maquillage avec Beauty and The Beast, mais j’avais tort. CW oblige, ces aliens qui vivent dans des favelas surveillées par des militaires humains ont tout de même réussi à se procurer des habits ultra cool top tendance. Et si vous êtes vraiment lents d’esprit, les ralentis sont là pour le prouver.

On devra donc fermer les yeux sur la galerie de personnages unidimensionnels, entre les bas-du-front (des deux côtés, sinon ça serait pas drôle), les filles à papa et l’ami black qui fait figuration. Pour incarner le duo principal d’adolescents de 16 ans, les producteurs ont fait appel à une actrice de Friday Night Lights de 24 ans, Aimee Teegarden (aaaah ?) et un acteur de 90210 (Matt Lanter, 30 ans, ohhh….). Mais vu la pauvreté du script, de toute façon, vous ne vous apercevrez de rien.

star crossed matt lanter aimee teegarden

Les enjeux répondent donc à la logique basique énoncée plus haut : une histoire d’amour impossible – en 3 échanges de 10 secondes les protagonistes ont envie de s’embrasser – pourquoi perdre du temps ? D’ailleurs si vous n’étiez pas convaincus, ça remonte à l’enfance : à 6 ans elle lui faisait des spaghettis sauce tomate pendant qu’il fuyait les méchants humains. Et contre ça, voyez-vous, on ne peut pas lutter.

A la toute fin de l’épisode, les antagonismes humains-aliens vont se creuser grâce aux pères respectifs de nos héros, tandis que notre alien démontrera l’étendue de son pouvoir… en confirmant toutes les rumeurs dont on vous rebat les oreilles régulièrement. Pour la surprise, ou la subtilité il faudra voir ailleurs…

En bref, difficile d’avoir envie de s’impliquer dans cette énième série formatée, prévisible, et sans âme…

feu-rouge4

Publicités

2 réflexions sur “Star Crossed [Pilote]

  1. Je n’ai pas vu l’épisode en entier mais j’aime beaucoup le trailer : on tire d’abord et on pose les questions ensuite (ou pas…), effectivement ce sera un « je passe » pour moi aussi !

  2. Et bien moi je me suis lancée et je continue ! Pas parce que j’aime bien – franchement, je crois que toutes les deux secondes, j’ai envie de rigoler. C’est d’uuun cliché ! Les conversations qui se répètent, les « je veux te protéger », les sentiments volatiles et futiles (sérieusement, je m’inquiète pour les américains. Si la nouvelle vision des relations amoureuses c’est : je rencontre un mec, je sors avec. Oh, tiens, j’en rencontre un autre ! On s’embrasse en secret, je largue l’autre, et je sors avec le nouveau ! OOH ! Un nouveau ! Et bien je recommence !
    J’aime beaucoup Teen Wolf pour ça. Cette série n’arrête pas de surprendre. Elle est en crescendo depuis le départ. On part d’une saison 1 un peu clichée à l’ambiance quand même pas trop mauvaise mais aux effets spéciaux loups-garous pourris, à une seconde… un peu moins clichée, même si on y reste un peu… à une troisième absolument géniale, malgré une seconde partie un peu trop plein d’intrigues. Et surtout, il y a une cohérence là dedans. Des gens qui ont des vraies relations, que ce soit en amitié, en haine, en amour ou en famille. Ca fait plaisir quoi. J’avais l’impression que ça avait disparu des show pour ados. Surtout ceux axés vampires/loups-garous et toutes ces créatures underworld. Parce que j’aime bien mes shows pour ados ! S’ils finissent tous comme star-crossed, y a du souci à se faire)

    Je pourrais parler de Star-crossed (j’en suis à l’épisode 7) et le comparer à The Secret Circle, qui était je crois la saison la plus pourrie que j’ai jamais vue depuis longtemps (allelujah ils l’ont annulé d’ailleurs). On a un peu le même schéma de « je débarque, on tombe amoureux en deux secondes, et c’est le grand amour de ouf alors qu’on s’est parlé environ 10 minutes…  » j’ai adoré ta remarque sur les spaghettis. C’était trop ça dans le pilote XD Ou les fringues, bon sang ça me perturbe ^^ Ou les marques, elles font tellement feutre… et ces ralentis…). Je pourrai parler de Star-crossed et rire d’à quel point tout le monde est beau, d’à quel point les trois tiers du castings ont des rôles tellement stéréotypés que les acteurs ne peuvent même pas les jouer correctement, on pourrait rire du côté surnaturel absolument cliché, où tout est réduit à noir et blanc, où en gros c’est « soit je suis un méchant qui veut tout détruire » soit « je suis le gentil qui veut que tout le monde fasse la paix »…. au secours. A la limite le héros n’est pas trop ennuyeux (il a ses moments contrairement aux autres. Disons qu’il est un peu plus en demi-teinte… parfois. Mais alors dès qu’on parle de Emery j’ai envie de le taper), parce qu’elle par contre, elle est à baîlloner. Elle me fait beaucoup penser à Sookie dans True Blood, ou PIRE, Bella dans Twilight. Ou toutes les filles dans 90210. Ou Pretty Little Liars. Bref, toutes les héroïnes agaçantes des séries de ces dernières années. Enfin d’une manière générale, la petite héroïne parfaite américaine : anorexique, au grand coeur, toujours à se mêler de tout et à dire aux autres qu’elle est en droit de le faire ce que bien évidemment tout le monde lui concède. Bien sûr, le meilleur ami black qui fait de la figuration et la meilleure amie asiatique surexcitée et fascinée par les gentils aliens ! Ou alors l’alien bodybuildé qui couche juste parce qu’il y a une fille nue dans la pièce (bah oui, on se pose pas plus de questions dans la vie…), ou l’ex du héros, l’horrible pouf qui met des bâtons dans les roues de tout le monde… ou la méchante qui rit comme une démente, qui regarde avec un air méchant et qui parle tout le temps pour ne rien dire.
    C’est un tel amas de clichés à tous les coins de la série que je regarde ça juste pour la culture. Et franchement, c’est enrichissant. C’est vraiment la représentation ultime de la tendance américaine que ce soit au cinéma ou ailleurs : plus de créativité, ou trop peu. A quoi bon quand toutes les bonnes recettes fonctionnent à chaque fois ? Soit on reprend un bon vieux classique et on le réadapte dans un monde moderne, soit on adapte un bouquin, soit on écrit un bon vieux truc comme tout le monde… et voilà. Faisons de l’argent !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s