Rake [Pilote]

rake

Gros coup de cœur pour la nouvelle fiction de la FOX, qui nous présente un avocat en pleine dérive. Il s’agit de l’adaptation de la fiction australienne du même nom. Avant de hurler au remake hollywoodien, prenons tout de même en compte le fait que son auteur s’est vraiment impliqué pour le diffuser sur le sol américain… et qu’il s’est associé à Peter Tolan (Rescue Me) pour en faire un show encore plus drôle.

Rake nous présente donc un avocat au net penchant pour l’alcool et les femmes. Ses mésaventures l’ont conduit à devoir rembourser une dette d’argent suffisamment importante pour qu’il soit obligé de prendre tous les risques. Keegan Deane ne défend que des criminels à la barre, et il ne se soucie que de l’argent que cela peut lui rapporter.

rake greg kinnear

Il aurait pu facilement être détestable si l’épisode ne passait pas son temps à lui en mettre plein la figure. Pour un peu on le prendrait presque en pitié. De fait les scènes sont très drôles. Et ça faisait longtemps qu’un show ne m’avait pas mis d’aussi bonne humeur. Greg Kinnear (Little Miss Sunshine) incarne à merveille ce séducteur narcissique qui s’enfonce lamentablement. Mais les autres personnages ne sont pas en reste, avec quelques répliques bien senties pour achever la situation.

rake greg kinnear couple

Notre héros dort chez un ami marié, dont la femme est procureur. Sa vie mouvementée cause bien des perturbations au couple et à leurs enfants. Mais s’il est un incorrigible homme à femme, ces dernières ne s’en laissent pas compter, à commencer par sa prostituée régulière et bien sûr son ex-femme (Miranda Otto). Beaucoup de situations tirent d’ailleurs parti de l’identité de ces dernières. Beaucoup de surprises et de révélations amusantes sont au programme.

rake greg kinnear case

Reste la partie la moins amusante du show : l’intrigue judiciaire. Ne vous attendez pas à des joutes verbales dignes de Good Wife. La série n’exploite ses affaires criminelles que pour mieux empêtrer notre héros auprès de la police et du Maire un brin rancuniers. On fermera d’autant mieux les yeux sur les raccourcis que la série ne pouvait décemment pas rivaliser sur ce plan là. L’intérêt est ailleurs. Et si beaucoup de critiques aiment rapprocher ce show de House, je trouve que la comparaison n’a pas lieu d’être. Notre héros n’est pas un génie, il n’est pas malin non plus.

Avec beaucoup de rythme, d’humour, de rebondissements, ce pilote est un vrai plaisir. Le genre de plaisir qui vous rassure un peu sur les nouvelles productions des networks. Espérons que la série trouve son public.

That’s my kind of show !

feu_vert3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s