Miss Korea [Pilote – Corée]

Miss Korea

C’est un peu la période des bons dramas en ce moment. Après Prime Minister and I, You from another star, voici un 3è drama qui tire son épingle du jeu.

Le concept avait tout pour se casser la figure. Pensez donc : l’ascension d’une fille au rang de Miss Korea, c’était pas franchement l’assurance de dépasser les clichés véhiculés par le défilés de jeunes demoiselles en petite tenue.

Et pourtant, à y regarder de plus près, Miss Korea évoque avec suffisamment de finesse le statut de la femme-objet et le comportement masculin. Et ce, tout en plongeant le téléspectateur en 1997.

miss korea lee sun kyun

Kim Hyung Joon (Lee Sun Kyun, Pasta, Coffee Prince) est un scientifique désespéré. Sa boîte de cosmétique est en train de couler alors qu’il est sur le point de lancer LE produit-phare des décennies à venir, la fameuse BB Cream. Mais à cette époque, personne n’y croit, et il n’arrive pas à trouver un investisseur (même en faisant jouer ses relations). Il se retrouve obligé de rembourser de l’argent auprès d’usuriers mafieux. Pour sauver son entreprise (et se débarrasser d’un voyou tenace), il n’a alors pas d’autre choix que de faire connaître ses produits à travers LE modèle féminin par excellence : Miss Korea. Mais encore faut-il trouver la perle rare capable de l’incarner.

miss korea lee yeon hee

Cette perle rare, c’est évidemment notre héroïne Oh Ji Young (Lee Yeon Hee, Ghost). Après avoir fait tourner la tête des garçons pendant sa jeunesse, elle se retrouve dans une bien mauvaise situation. Elle a choisi de faire la fête, de ne pas étudier, et finit employée en tant qu’hôtesse d’ascenseur dans un grand magasin. Concrètement son job consiste à rester debout toute la journée, à sourire et à appuyer sur le bouton de l’étage correspondant. Elle est ainsi considérée comme un objet par son supérieur, le parfait olibrius qui harcèle moralement et sexuellement ses employées (il palpe leurs derrières, s’incruste à chaque déshabillage, les empêche de manger pendant leur travail…).

miss korea lee yeon hee lee sun kyun

Autant dire que les dérives du comportement masculin sont dénoncées avec vigueur, et je ne m’attendais pas à une telle représentation de la société coréenne. Et la tension sexuelle homme-femme est suffisamment évoquée pour ne tromper personne. (On évoquera la fameuse saucisse en lieu et place de la cigarette, même si la scène est largement escamotée).

miss korea lee sun kyun lee yeon hee

Et notre héros a également ses tares. Au lycée, il s’est rapproché d’Oh Ji Young , mais a fini par la traiter de vilaine allumeuse dans son dos (parce qu’elle ne répondait pas à ses avances ?). Un comportement immature qu’il va garder toutes ses années, puisqu’en la croisant à nouveau à l’âge adulte, il va s’empresser de vouloir l’impressionner, lui qui était si apeuré et timide quand il était jeune. Complexé un jour, complexé toujours.

lee yeon hee miss korea

Mais notre héroïne n’est pas une femme qui se laisse faire. Nous la verrons dans une scène assez jubilatoire balancer un mannequin en plastique sur son patron, afin de lui montrer que ces statues en plastique sont davantage susceptibles de lui plaire. Batailleuse, elle risque de perdre son travail alors qu’elle sauve ses collègues des griffes d’hommes entreprenants. Et elle ressent le besoin d’évacuer son mal-être sur la piste de danse, où elle continue d’attirer tous les regards (et d’en jouer).

lee yeon hee miss korea complex

La caractérisation du personnage aurait pu se terminer là, mais les auteurs ont choisi de lui adjoindre un point faible : le manque de confiance en elle. Si elle suscite le désir partout où elle passe, elle cache également un complexe, commun à de nombreuses femmes : la petite taille de sa poitrine, qu’elle masque avec les objets adéquats. La voilà donc qui pense devoir subir une opération de chirurgie esthétique afin de compenser les diplômes qu’elle n’a pas obtenu. Et je suis d’ailleurs curieux de voir comment le drama va continuer d’aborder cette question, vu les records de chirurgie esthétique en Corée.

Pour notre héroïne, participer au défilé de Miss Korea, ça ne va pas être simple ! Elle refuse d’aider Kim Hyung Joon vu son comportement. Elle hésite à rejoindre l’une des « faiseuses de Miss » à cause de son manque de confiance en elle. Va-t-elle être obligée de se lancer dans la compétition pour des raisons financières ?

En tous cas le drama promet des étincelles, et il est plutôt étrange de voir un rôle féminin qui lutte contre la domination masculine tout en devenant Miss Korea. L’explication nous est donnée par cette faiseuse de miss : celle qui réussira aura les hommes à ses pieds. Nous n’argumenterons pas ici, la prise de recul sur la question est plaisante.

D’ailleurs le drama emprunte une voie un peu plus réaliste que les autres, sans verser dans une dramaturgie excessive. Pas forcément facile de faire du léger avec du lourd. Et pourtant l’épisode laisse de la place au rire, l’émotion passe plutôt bien, grâce à des personnages plus humains qu’à première vue. Un vrai travail d’équilibriste qu’il convient de saluer.

Ça ne marche pas toujours : j’ai eu du mal avec le mafieux qui se met à « protéger » celui dont il veut soutirer de l’argent. Quelques raccourcis malvenus, mais rien qui n’entache le sentiment de voir un drama intéressant.

Les auteurs sont déjà responsables de Pasta, lequel avait déjà un héros misogyne comme point de départ d’une romance sans grands rebondissements. Au moins vous savez globalement à quoi vous attendre !

miss korea snow

Pour incarner ces personnages avec suffisamment de subtilité, Lee Sun Kyun était un choix évident, et la surprise vient plutôt de Lee Yeon Hee qui s’affirme assez facilement.

En résumé, Miss Korea s’avère une plutôt bonne surprise. Bien jouée, elle amène remarquablement son sujet tout en laissant suffisamment de place pour l’évolution de personnages bien dessinés, sans tomber dans les grosses ficelles. On reconnait là le cœur de toute comédie romantique : l’opposition, l’incompréhension entre un homme et une femme. En le plaçant dans l’univers de la beauté et des concours de miss, le pari est de taille. Et c’est sans doute pourquoi il me tarde de voir la suite.

feu_vert3

Publicités

5 réflexions sur “Miss Korea [Pilote – Corée]

  1. Hello Éclair!

    Je suis ravie que tu reprennes du service côté Kdramas et que tu aies aimé Miss Korea! =)
    Le drama ne m’a pas séduite tout de suite. En fait, je n’ai pas aimé le pilote et si le deuxième épisode m’a nettement moins dérangée, on était donc loin du coup de coeur que c’est devenu plus tard. La maturité avec laquelle les rapports homme/femme m’a prise par surprise parce que ce n’était en effet pas ce à quoi je m’attendais de la part d’un drama traitant des concours de beauté. Miss Korea a un discours nettement plus sombre et désabusé que la plupart des romcoms qu’on a l’habitude de voir et je trouve ça vraiment plaisant. Lee Yeon Hee m’a carrément bluffée. J’avais mes doutes dans les premiers épisodes, mais maintenant, je suis totalement sous le charme. J’ai hâte de savoir ce que tu vas penser de la suite en tout cas. Merci pour ton article!^^

  2. Nooooooooooooooooooooooon. Encore un ??? J’ai plus le temps d’en voir là ! I need romance 3 vaut aussi le détour. Je le recommande chaudement (léger, mâture, un duo qui démarre vite, bien, et avec une alchimie qui prend dès les premières secondes de rencontre). Donc Miss Korea… déjà que je pensais qu’on avait un trio gagnant… il paraît que Age of Feeling démarre bien malgré son casting… qui me laisse plus sceptique… trop d’un coup. On a rien eu quasiment en 2013 et là, on nous sort tout d’un coup début 2014 ? Pas stratégique !

  3. ah le trio gagnant de kdrama est le même partout en ce moment et je plussoie:) un très bon cru cet hiver 2014! je serais curieuse de connaitre ton avis sur « can we love » qui m’a bien touché pour le moment ainsi que « let’s eat » qui me donne faim a chaque fois!

    • J’ai déjà vu les deux premiers épisodes de Can We Love, et là encore beaucoup aimé puisqu’il s’adresse à un public un peu plus âgé, JTBC oblige. L’article déjà rédigé est prévu pour dans quelques jours. (Ça c’est du teasing !).
      Donc oui, effectivement, 2014 commence très bien, aux antipodes de l’année précédente.
      Merci à tous pour vos commentaires !

  4. merci d’avoir fait la critique de miss korea et je suis heureux de voir que les deux premiers épisode t’on plu. Tu verra le drama est meilleur a chaque épisode. Ca me désole de voir qu’un si grand drama passe presque inaperçu par les soi-disant fan de drama.

    Par exemple la team qui le traduit(la seul) pense a arrêter sa traduction en français parce qu’après trois épisode elle le trouve juste plaisant. Alors que nombre de drama pourri (oui heirs c’est toi que je regarde) ont plusieurs team qui les traduisent intégralement. Ou va le monde des dramas?
    En tout cas ne l’abandonne pas tu verra a quelle point c’est un drama qui risque d’entrer dans la liste des classique.

    je vous renvoie au blog de miss koala qui a dit a quel point ce drama est awesome (pour les anglophiles)
    https://koalasplayground.com/2014/01/12/lee-yeon-hee-is-breathtakingly-alive-as-miss-korea-soars-into-awesomeness/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s