Bilan des semaines 12 à 14

Arrow 2.09 On pourra critiquer l’arrivée du bad guy, mais pour moi cela reste un point positif de connecter les flashbacks de l’île avec ce qui se passe dans la ville. La série a trop souffert en première saison de ces histoires inutiles, il était temps que la série grandisse en donnant de l’importance aux personnages secondaires. Maintenant il est vrai que je reste réfractaire à l’idée de donner des super-pouvoirs…

Betrayal 1.09 – 1.10 Le 9è épisode sert principalement de transition pour annoncer la trahison de Karsten, avec quelques jolies scènes de couple. Je reste attaché aux personnages, même si pour le coup on reste sur notre faim. Le 10è épisode fait mieux, en essayant d’instiller le doute sur un personnage, mais sans jamais y parvenir.

call the midwife christmas special

Call The Midwife Christmas Special Je reste émerveillé par la capacité des auteurs à nous émouvoir sans en faire de trop. Et puis évidemment, j’ai bien aimé cette pointe de modernité avec les papas qui restent auprès de leurs femmes pendant l’accouchement. Comme souvent, donc, la série fait mouche, et j’ai hâte de voir cette future saison !

Downton Abbey Christmas Special Un peu déçu par cet épisode spécial, qui se contente de tourner en rond, rappelant les problématiques de chacun. Pour le coup l’épisode apparaît franchement dispensable, même si on appréciera une nouvelle fois quelques joutes verbales féroces entre l’ancien et le nouveau monde. Dommage.

Elementary 2.11 Un épisode en retrait avec les points développés dans l’épisode précédent. Bien que ficelée avec attention, la solution apparaît un peu trop facilement. Et la « conversion » de Sherlock est moins excitante que prévue. J’espère que cela nous réserve tout de même quelques belles surprises pour la suite.

getting on 1e04

Getting On 1.03 à 1.05 La série continue à être une gigantesque dénonciation de l’hypocrisie du modèle, du personnel, et même du politiquement correct. Jouissif de bout en bout. Et puis c’est une des rares fois où l’homophobie latente prend des détours savoureux, qui n’épargne personne, y compris la victime ! Les épisodes suivants entament une légère dérive vers un modèle mockumentary en délaissant les thématiques propres au service et en se concentrant sur les personnages. Mais quand le modèle est taclé, il l’est toujours avec énormément de doigté. Prodigieux.

Ground Floor 1.05 à 1.07  La dynamique des personnages me plait beaucoup, le cast devient de plus en plus sympathique, il n’y a guère que le niveau des gags pour gâcher un peu la fête. La série reste un divertissement mineur, honnête, capable de quelques fulgurances surtout au 6è épisode avec enfin l’implication de la bourse dans le scénario. Hélas le 7è épisode fait un peu peur avec un scénario minimaliste, convenu, remplies de séquences karaoké à l’intérêt moindre.

Homeland 3.11 -3.12 season finale il fallait bien recentrer l’action sur le contre-terrorisme pour permettre à la saison de relever un peu son niveau. Enfin la série nous vend un peu de tension et d’émotion. Et ce qui arrive à Brody secoue suffisamment le téléspectateur. Mais quelle déplorable fin, où on aborde même pas certaines questions. En tous cas on a eu la preuve que tous les éléments rajoutés à ce 24 n’avaient strictement aucun intérêt (la famille de Brody, l’histoire d’amour qui laisse de marbre ou presque l’ambitieuse Carrie, ainsi que tout son background médical éclipsé d’un seul coup…et je n’ose même pas parler de la femme de Saul ! Il va falloir un flopée de nouveaux scénaristes en saison 4 !

Kirstie 1.03 à 1.05 Mon enthousiasme retombe un peu. C’était inévitable. Les répliques sont moins féroces et les numéros visuels de Michael Richards sont bien trop limités pour décrocher le sourire. L’ensemble demeure néanmoins très sympathique, surtout grâce à un 4è épisode bien mieux écrit que les autres, et qui bénéficie de la présence de l’épatante Maw Maw de Raising Hope.

Marvel’s Agents of SHIELD 1.10 La bonne nouvelle c’est que la série nous reparle enfin de sa mythologie et d’éléments du tout premier épisode (on y croyait plus !). La mauvaise c’est que même avec le twist final on arrive pas à se passionner pour ces enjeux. Quand on s’aperçoit qu’on se fiche du sort réservé aux héros alors qu’une musique dramatique retentit c’est que la série a loupé le coche…

masters of sex 1e12

Masters of Sex 1.11 – 1.12 season finale Dommage. je trouve un peu facile de donner à Libby toutes les cartes pour découvrir la liaison de son mari, elle qui s’était jusque là maintenue à l’écart de sa vie professionnelle. L’épisode jouait peut-être davantage la carte de l’émotion, avec l’aveu surprenant de la chercheuse. Mais je me pose des questions sur l’attitude de plus en plus « parfaite » de Virginia. J’aurai apprécié un constat plus nuancé du personnage, à l’instar des autres rôles masculins (excepté Ethan, lui aussi de plus en plus détestable en chevalier blanc. Le personnage a beaucoup perdu depuis le pilote !) Le dernier épisode de la saison continue d’étonner par son progressisme, et qu’importe si les idées véhiculées sont en avance sur leur temps, puisque la série nous parle d’une époque pionnière. Ça passe d’autant mieux que l’on reste très attaché aux problématiques des personnages. De loin la meilleure série de ces derniers mois, capable de lancer de très beaux débats…

mom 1e12

Mom 1.12 Un épisode taillé sur mesure pour Allison Janney. Ce fut une très bonne idée de raconter l’une de ses escapades sexuelles tout en permettant d’inclure enfin des personnages secondaires restés dans l’ombre du restaurant.

Nashville 2.10 Lentement mais sûrement la série préfère utiliser les rebondissements tapageurs du soap plutôt que de respecter la psychologie de ses personnages. Hélas, ce choix à l’opposé de la première saison cherche à agripper de manière un peu trop désespérée le téléspectateur. Cette accumulation de scènes choc en tant que cliffhanger laisse un goût un peu amer, même si j’ai été sensible à la détresse de Juliette…

nikita 4e06

Nikita 4.03 à 4.06 serie finale Il était un peu dommage d’avoir un 3è épisode qui ralentit la progression de l’intrigue, préférant nous parler de la généalogie de Birkhoff. Du coup, les autres épisodes sont tellement accélérés qu’ils en deviennent difficilement crédibles. Pour preuve, le finale est d’une telle facilité qu’il laisse un léger goût amer dans la bouche. Dans le même temps, je vois difficilement comment ils auraient pu faire mieux avec 6 pauvres épisodes pour clore la saga. Un peu déçu, donc, que le finale n’est pas à la hauteur des superbes retournements de situations, de la tension générée, des enjeux des précédentes saisons. Mais Nikita restera dans mon cœur comme l’une des meilleures séries d’action. Après Chuck et Nikita, il ne reste plus rien dans ce genre à la télévision américaine et c’est bien triste !

Once upon a time 3.10 Passées les retrouvailles et la loooongue découverte de la supercherie de Pan, on s’ennuie ferme dans le 10è épisode. De plus,  le flashback était totalement inutile sur Medusa. Heureusement le vent va tourner rapidement parce que l’acteur qui joue Henry a eu bien du mal à convaincre. Dans le 11è épisode, je suis bien moins convaincu par le sacrifice des « méchants » afin de contrer Pan, avec des règles qui sortent de nulle part (une constante, cette saison). Reste le reboot, qui intrigue mais ne passionne guère. J’espère que les auteurs savent où ils vont car le sentiment de déjà vu est là et ce nouveau départ ne ranime pas beaucoup l’intérêt du show.

once upon a time in wonderland 1e08

Once upon a time in Wonderland 1.08 Beaucoup aimé. La manière dont le show a utilisé sa mythologie des vœux d’un génie était surprenante, et efficace. Espérons que cet ultime twist rebatte les cartes sans tout détruire, car je ne suis pas totalement attaché aux personnages pour le moment.

Parenthood 5.10 Un fois encore les amours de Sarah ne me passionnent pas, tandis que les scénaristes tirent en longueur sur le voyage politique de Kristina, sans jamais nous convaincre de son intérêt. C’est bien plus sur la partie dramatique que le show tire son épingle du jeu. Avec le dérapage de Julia, bien sûr mais aussi le couple Ryan-Amber qui se déchire. On a beau s’y attendre, ça reste douloureux. Mais le plus beau cadeau, au fond, c’est de voir que Drew va enfin pouvoir revenir à ses anciennes amours (Amy interprétée par la jolie Skyler Day), au lieu de persister avec une fille qui se joue de lui. Ouf !

raising hope 4e08

Raising Hope 4.07 à 4.10 Le premier épisode s’amuse avec Hitchcock mais sans parvenir à être suffisamment drôle. Le second épisode était une belle idée, certes plus classique, mais c’est toujours intéressant d’explorer les dynamiques de couples maintenant entre Sabrina et Jimmy. Et puis ça fait la deuxième fois que les auteurs nous font le coup de Sabrina qui échafaude des plans, et ça, vraiment ça fait plaisir ! Le 9è épisode détourne de façon sympathique la magie de Noël, là encore sans être irrésistible, mais en restant créatif. Quant au 10è, basé sur un scénario plus conventionnel, il lui manquait cette petite pincée de fantaisie supplémentaire pour réellement décoller. Dans l’ensemble la série est toujours drôle mais un cran en dessous de la saison précédente. L’usure…

Sherlock 3.00 Ce teaser de quelques minutes n’a pas pour autre objet que d’être amusant, mais il est hélas un brin trop conventionnel pour susciter l’engouement. Bon, maintenant, place aux choses sérieuses !

Sleepy Hollow 1.10 Houlà l’épisode essaie de jouer la carte de l’émotion entre Ichabod rongé par la culpabilité et cette histoire ridicule de Golem. Et on a bien du mal à ne pas rire devant la repentance de notre héros au moment où ce dernier passe l’arme à gauche. Le show termine maladroitement en nous sortant une nouvelle menace de Moloch, et du coup on se dit que les scénaristes ne savent vraiment pas où ils vont. Dommage. Je commençais juste à y croire.

the big bang theory 7e11

The Big Bang Theory 7.11 Évidemment on ne pourra s’empêcher de faire la comparaison avec l’épisode de Friends, mais ce « what if » était drôle, bien rythmé, et révèle vraiment à quel point ces personnages nous sont devenus attachants. Bien joué !

2 Broke Girls 3.12 Je comprends l’envie d’élargir le cercle des personnages, mais Deke est tout simplement insupportable. Et je ne suis pas sûr d’aimer la nouvelle liaison adultère de Caroline, puisque le chef manque encore de personnalité…

A noter : Grey’s Anatomy passe en hiatus. La reprise de la série n’a lieu qu’en février, ce qui me laisse du temps pour rattraper les épisodes 11 et 12 d’ici là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s