Bilan de semaine 11

arrow 2e08

Arrow 2.08 Un épisode solide. C’était une bonne idée d’élargir le nombre de personnages pour donner de nouvelles dynamiques. Je suis moins alléché par l’idée de super-pouvoirs qui donnent certes une orientation plus comic mais qui enlève un peu le charme de premiers épisodes. On passe quand même d’un gars torturé qui a souffert et qui tue à un héros qui combat des gens surpuissants sans tuer…

Brooklyn Nine-Nine 1.11 J’ai tenté de m’accrocher. J’ai vraiment tenté. Mais Andy Samberg est insupportable, avec ses gags que renierait un enfant de 6 ans. A trop vouloir tomber dans ce registre, la série s’est perdue, accumulant les scènes médiocres. Je ne reprendrai pas après la pause de Noël.

elementary 2e10

Elementary 2.10 Un épisode moins évolué sur le plan de l’intrigue policière proprement dite, mais beaucoup plus intéressant pour Sherlock Holmes, confronté aux limites de sa personnalité. Sa conclusion plus noire que prévue n’en est que plus belle.

getting on 1e02

Getting On 1.02 La série n’est pas à mettre entre toutes les mains, mais je suis son public-cible. L’acuité des situations, la vision malheureusement réaliste de tous les dysfonctionnements d’un service qui s’adresse aux personnes âgées, la lourde prise en charge de patients qui ont résisté à l’évolution des moeurs (homophobie, racisme), le discours pompeux d’une évaluation qui s’oppose au pragmatisme des infirmières, la maltraitance physique qui reste dans tous les esprits alors qu’on oublie la maltraitance psychologique… Bref, un vrai sujet de thèse, un point de départ fabuleux pour avancer sur ces thématiques, sur le ressenti de chacun. Getting On est peut-être la série la plus « intellectuelle » du moment. Mais à milles lieux d’un divertissement populaire.

Ground Floor 1.04 Même si elle manque encore sérieusement de rythme et de densité, la série arrive à maintenir son potentiel de sympathie avec ses personnages (une riche idée que les « super-pouvoirs » du boss) et quelques gags de bon niveau.

Homeland 3.10 Un épisode centré sur les agissements de Brody à la frontière iranienne, qui manquait de rebondissements pour vraiment susciter une certaine tension. Et puis c’est pas comme si on avait deviné depuis le début que Brody se retrouverait tout seul, hein… Bref, pas vraiment passionnant mais c’est déjà mieux que la plupart des épisodes de cette saison.

Masters of Sex 1.10 L’épisode met beaucoup de soin à nous situer le contexte de la guerre froide, heureusement sans perdre de vue les personnages qui doivent maintenant avancer. Pour ma part j’aime bien le traitement réservé à Bill, jusque là assez énigmatique, renfermé, qui est capable de laisser éclater sa colère. Avec la scène finale de la semaine dernière, on comprend qu’on est loin du chevalier blanc scientifique.

Mom 1.11 Je comprends pourquoi les audiences ne décollent pas. Le sujet reste sérieux, malgré toutes les envolées des comédiennes. On attend pas forcément d’une sitcom qu’elle se termine de façon aussi abrupte. Mais pour ma part, la mayonnaise a pris. C’est juste qu’elle n’est pas assez relevée pour le moment.

Nashville 2.09 Un épisode creux. Le carré amoureux est prévisible à souhait, le conflit des deux pères devient lourdingue, et même la guérilla de Juliette m’a laissé froid. A oublier.

once upon a time 3e09

Once Upon a Time 3.09 Beaucoup aimé, même s’il y a d’énormes facilités dans le dénouement. Il était vraiment intéressant de se pencher sur l’adoption d’Henry, au cœur de la mythologie de la série. Par contre le twist final laisse craindre le pire connaissant son jeu d’acteur plutôt médiocre. Juste au moment où j’étais enfin convaincu par l’acteur qui interprète Peter Pan, c’est ballot…

Once Upon a time in Wonderland 1.07 J’aime beaucoup l’idée de placer en parallèle l’héroïne et le méchant en quête d’un père qui les renie. Mais de là à en faire le but final de Jafar, c’est déjà plus difficile à faire avaler. Difficile de comprendre comment le retournement des lois de la magie sera le moyen d’y parvenir. Tout cela reste encore pour le moins confus et maladroit. (Pour Jafar, il suffisait depuis le départ de kidnapper le père d’Alice, pourquoi se faire passer pour lui ?).

The big Bang Theory 7.10 Houlà. Le sketch sur l’erreur scientifique de Sheldon était lourdingue, et la plupart des gags d’un très faible niveau (le train, le yodel). Reste la bonne idée de donner à Raj’ le rôle de médiateur de couples, mais malheureusement ça tourne court bien trop rapidement. Un épisode à oublier.

the blacklist 1e10

The Blacklist 1.10 Très content de cet épisode. Même s’il est conventionnel au niveau de sa structure, il permet surtout de s’échapper aux routines du procedural et de relancer la mythologie, tout en préservant ses mystères. Dommage que la bande son ne soit pas à la hauteur pour soutenir l’émotion ou l’action.

The Good Wife 5.10 Ce 100è épisode n’était certes pas l’un des meilleurs de la série, mais il a le bon goût de nous rappeler pratiquement ce qui lui a servi de buzz médiatique, de l’histoire d’amour entre Will et Diana aux escapades lesbiennes de Kalinda, en passant par l’infidélité de Peter (la dernière scène étant à mourir de rire). Ce qui est dommage, malheureusement pour moi, c’est que je n’ai jamais été un fan de la relation Will/Alicia. Quand bien même la relation au tribunal était intéressante, il n’y a jamais eu ce facteur émotionnel supplémentaire.

The Mentalist 6.09 Le show doit rebooter, et passe par un changement de décor et une tonalité plus légère. C’est finalement très agréable, d’autant que l’épisode ne répond pas à toutes les questions et qu’on se doute que notre héros a d’autres atouts dans sa poche. En plus, j’ai vraiment bien aimé certaines scènes de retrouvailles. Ça n’efface pas mon contentieux avec la paresse des résolutions d’intrigue, mais pour le moment ça me va.

the walking dead 4e08

The Walking Dead 4.08 Excellent épisode, qui rentre dans le top 5 de la série. Pas à cause du nombre de morts, mais bien parce qu’il y a un jeu constant avec les personnages : qui va mourir ? Il y a un vrai suspense tout le long, et il est amusant de voir comment chacun se sort (ou pas) de ses duels (Tyreese, le Gouverneur…). Il y a une vraie symbolique sur chacun des tirs, tout en restant complètement imprévisible. Il m’a fallu plusieurs minutes pour m’en remettre. Chapeau bas.

2 broke girls 3e11

2 Broke Girls 3.11 Bien aimé. Les tirades étaient percutantes, et c’est toujours bien de rappeler l’origine du personnage de Caroline. Et puis Mary Lynn Rajskub est bien plus à l’aise dans cette comédie.

Annonce importante :

Bilan de semaine écourté (je n’ai pas eu le temps de voir Grey’s Antomy, Raising Hope et Nikita) puisque notre fils est venu au monde ce samedi 7 décembre. Me voilà officiellement Papa, et accessoirement l’homme le plus comblé sur terre.

Évidemment un tel bouleversement ne sera pas sans conséquences sur ce blog, mais j’ai déjà prévu quelques articles le temps que notre toute nouvelle famille s’adapte. En revanche, les bilans hebdomadaires ne reprendront probablement pas avant la pause de Noël.

Publicités

Une réflexion sur “Bilan de semaine 11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s