Reign [Pilote]

reign cw

Cette année je ne me vois regarder aucune nouvelle série de la CW. Et oui, j’ai volontairement zappé le spin off de Vampire Diaries (The Originals) dans mes critiques de pilote (à quoi bon puisque je ne regardais déjà pas l’original ?).

Reign était pourtant sur le papier ce que la chaîne avait de plus original à nous proposer. Exit les adolescents aux super-pouvoirs pourchassés par de méchants adultes, place à une fiction historique. Hum, pardon, place à une fiction empruntant l’univers des princes et princesses.

Argh. Encore raté.

A vrai dire on se demande pourquoi Reign veut à tout prix essayer de réinventer l’histoire de Mary Stuart, future reine d’Écosse devant épouser le futur roi de France. Avec moins d’ambition historique, en cherchant simplement à se ré-approprier l’univers des cours du roi, il y avait de quoi passer un bon moment. Mais même là le show dérape.

reign castle

Le château du Roi de France est en fait irlandais au bord de l’eau. On utilise des feux d’artifices 100 ans trop tôt. On nous invente un triangle amoureux entre un bâtard du roi de France, le futur roi, et Mary Stuart. Et puis au lieu d’essayer de nous imprégner des codes et des étiquettes de l’époque, on nous montre des costumes ridicules (le futur roi de France est habillé comme un paysan lorsqu’il se présente à sa future épouse), et on change les règles du jeu en fonction de la pluie et du beau temps. Tout le monde rentre dans les pièces selon ses désirs, chacun se balade librement sans protection (alors que Mary Stuart échappe à une tentative de meurtre quelques semaines auparavant). Et puis surtout on invente aux jeunes femmes une liberté qu’elles n’ont jamais eu à cette époque : se maquiller seule avec un rouge à lèvre (on cherchait la blancheur du teint à cette époque!), faire la fête pieds nus… Bref, on adopte le comportement des adolescents dans les séries contemporaines. Alors qu’en fait, leurs journées ressemblaient à des discussions interminables entre deux broderies, et l’on perdait bien plus de temps à respecter (et apprendre) le protocole…

reign mary stuart and friends

Pire encore. Dans Reign, on peut voir une adolescente émoustillée par un accouplement nuptial au point d’avoir envie de se satisfaire toute seule dans un couloir, avant que le roi ne la rejoigne plein de désir. On peut aussi voir – brièvement – une tête tranchée. A se demander si les auteurs n’avaient pas trop regardé Game Of Thrones.

Difficile donc de garder une certaine cohérence ou une ligne directrice dans cette fiction où tout peut arriver à n’importe quel moment. Pour la tension, on repassera. Dès les premières scènes au château on devine l’origine du complot contre Mary Stuart et le triangle amoureux. On nous annonce bien avant sa venue en France que Mary Stuart pourrait croiser un fantôme.

reign francis

Bref le show repose essentiellement sur la « beauté » des acteurs adultes jouant des rôles d’ados. Rappelons que Adelaide Kane joue une Mary Stuart de moins de 16 ans (l’actrice en a 23) et que Francis avait 14 ans à son mariage (l’acteur en 22 et a déjà une belle barbe et une sexualité bien active). Et pour bien nous montrer qu’il y a de l’amour entre ces deux là, on nous montre sans cesse leurs regards qui se croisent (sous une pluie de plumes d’oie, comme c’est romantique). Pour la création des personnages, les auteurs ne sont pas allés bien loin non plus. A part les enjeux stratégiques qui séparent nos deux tourtereaux, et un Francis qui a déjà une maîtresse et qui ne veut pas se faire surprendre, difficile de caractériser leur état d’esprit. Ah si, Francis veut être forgeron. Voilà un truc qui va forcément rendre le personnage profond, charismatique, émouvant, attachant… Quant à Mary Stuart, à part son statut de victime qui est-elle vraiment ? A-t-elle des convictions ? Comment vit-elle son adolescence hors norme ? Eh bien, répond la série, elle aime chercher des petits cailloux dans le bassin…

Histoire d’enfoncer le clou, la série se gonfle d’une musique omniprésente, accentuant encore plus le malaise.

Prévisible, en complet décalage avec l’histoire mais aussi avec l’univers raconté, la série n’arrive donc pas émouvoir ou à se rendre attachante. Fuyez.

feu-rouge4

Publicités

Une réflexion sur “Reign [Pilote]

  1. Moi non plus je n’ai pas aimé cette série. Et franchement le feu d’artifice avec le prénom de la jeune fille faisait vraiment cucul^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s