Bilan de semaine 32

Cette semaine est l’une des dernières à être aussi chargée, puisqu’on arrive aux fins de saison. Beaucoup d’épisodes réussis, donc, destinés à prolonger notre addiction. Mais l’heure du bilan approche, tout comme les upfronts qui commenceront officiellement dans quelques heures. Rendez-vous est pris pour un aperçu de la saison prochaine aux USA.

A place to call home 1.02 Toujours aussi sympathique. La série se veut certes consensuelle, et plutôt lente dans son développement des intrigues, mais elle garde son charme, la romance occupant une place encore plus importante que je ne pensais au visionnage du pilote. Il manque juste un petit ingrédient supplémentaire pour la rendre addictive, car pour l’instant c’est assez prévisible.

arrow 122

Arrow 1.22 Wow. L’épisode regorge d’éléments attendus pendant toute la saison. Les face-à-face avec la mère du héros, avec Merlyn, le joli aveu de Felicity (vous aurez deviné que je suis moins fan du triangle amoureux, un rien poussif), et j’en oublie. Même les flashbacks sur l’île prennent enfin un tournant radical (décidément ce personnage asiatique va se faire basher sur le net). En tous cas je me suis régalé. Reste à croiser les doigts pour le final…

Bates Motel 1.08 C’est fou comme j’apprécie le virage dans la vie sentimentale de Norman. C’est vraiment du bon boulot pour parvenir à la fois à shipper un couple et en même temps avoir envie de dire à sa copine « fuit pendant qu’il est encore temps ! ». Le reste des intrigues policières est moins passionnant mais ça prend enfin une bonne tournure. En tous cas j’ai toujours un gros coup de cœur pour la série.

elementary 122

Elementay 1.22 Wow. En soi l’intrigue n’était pas aussi tarabiscotée qu’espérée (et même prévisible par moments), mais la dernière scène à elle seule vaut son pesant de cacahuètes. Voir Sherlock à ce point chamboulé, ça n’a pas de prix.

game of thrones 3e06

Game of Thrones 3.06 Ce que j’aimerais accrocher au couple Snow/Ygritte ! Malheureusement, je suis resté de marbre devant leurs échanges passionnés, une fois encore. En fait je m’aperçois que je suis plus attaché aux personnages de manière individuelle qu’aux couples qui se forment. Peut-être parce que j’apprécie trop la noirceur de la série pour lui permettre de s’immiscer dans d’autres registres qu’elle maîtrise moins. Et côté noirceur et manipulations et grandes déclarations j’ai eu mon compte. J’ai adoré la négociation sur la mariage, ça faisait du bien de voir quelqu’un qui tienne tête – au moins temporairement – à Tywin. Quant à Littlefinger, j’aimerai tant qu’il prenne enfin un peu plus de place ! En attendant je suis déjà en train de m’interroger sur la prophétie de la prêtresse à l’égard d’Arya Stark.

greys anatomy 09e23

Grey’s Anatomy 9.23 L’épisode détourne habilement tout ce qui paraissait inéluctable, de l’adoption à la colère de Karev, j’ai pour une fois été surpris par le scénario. Dommage qu’ils décident d’une apocalypse finale pour l’accouchement de Grey… Pour le reste, je crois que j’ai aimé la demande en mariage, même si ça n’était pas aussi joli à voir qu’espéré. Bref, un petit festival d’émotions, pas toujours bien géré, mais c’est déjà ça.

Hannibal 1.07 Je reste décontenancé par la série. Certes, c’était sympa de voir Hannibal à la cuisine, en train d’utiliser tout ce qu’il a récupéré de ses abominables crimes. Mais l’intrigue policière est une nouvelle fois absente. « Tiens j’ai trouvé une caméra, un GPS, voilà le coupable ». Mais au moins l’ambiance n’était pas aussi soporifique que les dernières fois. Reste le cas de Gillian Anderson, qui a du satisfaire tous les fans de X-Files de la belle époque (dont moi). Mais malgré toute mon envie d’aimer le show, c’est toujours largement insuffisant.

Nashville 1.19 J’aime vraiment le fait que la série en rajoute dans les complications sans abuser des ficelles soap sur les tromperies, traîtrises, etc… Du coup, je ne m’attendais vraiment pas à ce dernier coup de poignard que reçoit Juliette, déjà très amochée. On sent que la fin approche.

nikita 03e21

Nikita 3.21 Décidément j’adore comment ils réussissent à faire d’Amanda la parfaite némésis de Nikita. On passera sur les incohérences, sur le fait d’avoir voulu accentuer une symbolique (notre héroïne à genou) pour se délecter de cet ultime ressort dramatique. L’enjeu, finalement n’est pas tant celui de sort de Michael (je ne suis pas assez shipper pour ça), que de réduire Nikita à celle qu’elle aurait du être. Bien joué.

once upon a time 02e21

Once upon a time 2.21 Beaucoup aimé. Même si à la base je n’étais pas du tout fan de l’histoire d’hommes ordinaires voulant se débarrasser de la magie, ils ont fini par trouver le bon angle pour les intégrer. Mais ce qui me plait, c’est d’avoir réussi à mieux centrer la série sur Bae/Emma. Ils auraient même du laisser quelques minutes de plus sur cette séparation, un peu trop rapide pour être vraiment déchirante. Mais il fallait une vraie tragédie pour une héroïne qui passait toujours au second plan. Enfin, et surtout, Peter Pan est complètement revisité, renversant certains rôles, et ça fait très plaisir de voir que la série est encore capable de développer son imaginaire.. et son puzzle. Bref, je suis ravi.

rectify 01e04

Rectify 1.04 Encore une fois, magnifique. Après avoir abordé l’enfance (jolie transition d’ailleurs sur les évolutions en matière de loisir multimédia), on aborde enfin celle de la maturation sexuelle d’un garçon qui a grandi entre les murs d’une prison. Troublant, et très émouvant. Pour l’instant, Rectify a tout du chef d’œuvre.

red widow 01e08

Red Widow 1.08 season finale La série n’est pas arrivée à se surpasser dans son final, mais elle délivre exactement ce que j’attendais d’elle : des twists à n’en plus finir, des révélations (dont une qui confirme ma théorie depuis le début), et surtout beaucoup d’émotions. J’aurai voulu une note plus noire et désespérée pour la fin, mais le contrat est rempli pour ma part. Contrairement à ce que je lis un peu partout, la série n’a pas démérité. Cela dit,  une seule (mini)saison, c’était peut-être suffisant.

Smash 2.14 Je ne comprends pas. Pourquoi avoir choisi de dédier un épisode entier à un personnage mineur, qui n’avait jamais réussi à susciter la moindre émotion. Tout apparaît fabriqué, des flashbacks aux réactions des personnages, pour le coup bien hypocrites. Vraiment, la série est écrite avec les pieds.

big bang theory 06e23

The big Bang Theory 6.23 J’aime comment les scénaristes jouent avec le feu, à savoir comment sexualiser Sheldon pour contenter les shipper du couple. J’aime comment ils réussissent le tour de force d’intégrer les filles au domaine jusqu’alors exclusif de ces garçons. J’aime comment ils parviennent à rendre le couple Raj’/Lucy aussi délicieusement maladroit. L’épisode est vraiment symbolique de l’orientation de la série : de cet univers geek répétitif, les auteurs sont parvenus à créer une série qui contente tout le monde, sans pour autant faire grincer les dents de leur public originel. C’est  toujours parfaitement écrit, et très drôle, même sans imitations de célébrités. Et puis maintenant ça devient touchant. Bravo.

The Mentalist 5.22 season finale L’intrigue policière est un véritable condensé des éternels tours de passe-passe de la série. Et au bout de 5 saisons, difficile de ne plus s’endormir devant. Même la perspective de resserrer l’étau sur Red John n’a pas su m’éveiller. Et j’avais raison. Tout ça pour une liste de 7 noms…

the Mindy Project 1.23 La série repart dans ses travers en se focalisant sur son héroïne et sur l’insupportable Morgan. Heureusement Mindy a quand même évolué par rapport à ses débuts. Moins irritante, elle arrive même parfois à se rendre sympathique. Quelques lignes de dialogue ont été mieux travaillées, et ça se ressent. On arrive au bout de la saison, et on est pas loin du miracle, à savoir rendre tout ce petit monde attachant. Malheureusement dès que j’apprécie un gag, son successeur se vautre lamentablement. Et j’aimerais bien que le vomi sur petit écran passe de mode. Merci.

The Village 1.06 season finale Il aura fallu attendre la fin de l’épisode pour avoir de très belles scènes poignantes. Gros coup de cœur pour la série en tous cas, même si elle veut parfois en faire de trop. Mais ce petit bond dans le futur (avec un Bert adolescent) est un vrai régal. C’est là qu’on se rend compte qu’on est vraiment attaché au devenir de ces personnages. Vivement l’année prochaine pour un voyage dans les années 20.

2 Broke girls 2.23 Nul. Certes, la série compte sur son humour trash pour se démarquer, mais elle n’est pas obligée de répéter ad nauseam sa « plaisanterie » sur la longueur de l’organe génital masculin. A croie qu’ils n’avaient aucun autre gag à nous proposer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s