Le bloc-notes asiatique 1

bloc note asiatique 1

J’inaugure aujourd’hui une nouvelle rubrique, qui se veut le pendant du bilan hebdomadaire des séries occidentales. Mon visionnage de séries asiatiques ne suivant pas le même rythme, j’avais longtemps hésité sur la manière d’en parler. Il y a plus de 3 ans quand j’ai commencé ce blog j’avais opté pour un bilan en fin de série, avant de me lancer dans la critique des deux premiers épisodes et de faire un bilan annuel. Mais il me manquait toujours un moyen pour vous communiquer mon engouement ou ma déception pour les dramas au cours de leur diffusion. J’avais tenté à une époque de les intégrer dans mon bilan hebdomadaire avant de m’apercevoir que cela ne fonctionnait pas. Mon but ici a toujours été de faire venir des seriephiles vers les dramas (et inversement), et je pensais qu’en mixant les critiques dans un même article cela mixerait aussi les communautés. Cela n’a pas été le cas, j’ai plutôt eu l’impression d’avoir des critiques de dramas diluées dans la masse des séries occidentales.

Alors voilà, je me lance donc dans la critique de mes visionnages de dramas avec ce bloc-note asiatique, recensant mes impressions sur le vif, mes coups de cœur sur les dramas que je suis (rappel : pour la plupart ce sont des séries dont la critique des deux premiers épisodes s’est soldée par un « feu vert »). Ce n’est donc pas forcément très construit, et parfois en « mille-feuilles », mais c’est du à ce type d’exercice.

J’émets tout de même un bémol, de taille : je ne suis pas encore très régulier dans mes visionnages de dramas, préférant me concentrer sur l’actualité des nouvelles séries. Donc je suis bien incapable de vous dire à quelle périodicité ce type d’articles pourra voir le jour. J’espère en faire un au moins tous les mois, mais je ne peux m’imposer davantage de contraintes vu tout ce que je regarde.

N’hésitez surtout pas à échanger vos impressions, en évitant les spoilers si possible. Vous pouvez retrouver la critique des deux premiers épisodes de chaque série en cliquant sur leurs titres.

that winter the wind blows 12

♥♥♥♥♥ That winter the wind blows (12/16); l’épisode 5 a pour moi été un tournant dans la série. Absolument stupéfiant. On avait déjà des indices sur l’ambiguïté des héros, mais là on passe un excellent moment à comprendre les tourments qui les agitent. Non l’histoire ne se résume pas à des gentils contre des méchants. Tout comme Padam Padam, notre héros a un lourd passif. Et notre héroïne a du mal à digérer non seulement son handicap, mais sa « belle-mère », laquelle également semble bien loin de l’image d’une prédatrice présentée initialement. En plus de ça la romance entre les deux prend son temps (ça change des autres dramas), pour nous proposer en plus de magnifiques scènes d’une sensibilité rare, ainsi que des paysages superbes. Wow. Et puis le show s’embourbe un peu, à trop vouloir mettre en danger notre héros avec des cliffhangers résolus de manière trop simple l’épisode suivant. Cela dit ça fonctionne tout de même très bien, parce qu’on se pose toujours la question de la malveillance de l’entourage de notre aveugle. On a donc d’un côté quelques découvertes sur cet entourage tandis que ce dernier fait son enquête sur notre héros. Quelles vérités connaissent nos personnages ? Cette ambiguïté au début très attractive m’a parfois lassé. Le show rebondit de scène en scène, alternant entre des échanges d’une intensité magnifique, et d’autres où on ne se laisse pas autant prendre au jeu. Mais ce qui me plait le plus dans ce drama, c’est vraiment la relation entre nos deux héros. Et la façon dont est décrit le caractère de notre jeune femme aveugle, paralysée entre la déception, la dépression, et l’envie de se battre, de croire en ce frère sauveur. Si elle flirte avec un côté suicidaire, cela ne m’a pas dérangé, car beaucoup invoquent la mort pour mieux la combattre. C’est une sorte de moyen de protection, vouloir prendre les choses en main jusqu’au bout car elle ne veut plus être à la merci des autres. C’est vraiment bien vu, troublant, émouvant, et parfaitement joué. Et puis la relation entre nos deux personnages est intelligemment mise en scène (et expliquée) pour ne pas trop flirter avec le sentiment d’inceste. Plus que jamais notre héros – qui devait être son bourreau- devient son protecteur, et beaucoup de scènes sont très touchantes, et m’ont ému aux larmes. Arrivé au dernier quart du drama, je reste sur ces impressions. That Winter the wind blows a réussi à manœuvrer dans un espace étroit, jusqu’aux très attendues révélations. En tous cas ça faisait longtemps qu’un drama ne m’avait pas remué à ce point là. Celui là ira dans le top 2013 à moins de complètement louper son final.

childless comfort 6

♥♥♥ Childless Comfort 6/39 Il règne dans ce drama familial une ambiance toute particulière, où la place de chacun est au cœur du débat. Les grands parents, dont on craint l’autorité et le conservatisme, les parents inquiets du qu’en diras-t-on, et les enfants, qui ont une vision nettement plus libérale de la vie. C’est évidemment particulièrement criant avec ce qui arrive à la fille qui veut assumer pleinement son statut de mère célibataire, tandis que tout le monde complote dans son dos pour faire adopter le petit, « parce qu’ici c’est pas comme les USA ». En dehors de cette trame principale, j’avoue, j’aime beaucoup les réactions et interactions de chacun au sien de la famille, qui exacerbe les défauts de chacun. On prend le temps de s’attacher aux personnages, et c’est très bien ainsi.

cruel palace 3

♥♥♥♥ Cruel Palace – War of Flowers (3/50) Je suis un peu plus refroidi par certains aspects de la série mais toujours très emballé par son acuité. Elle accuse vraiment ses longueurs, et le roi Injo en fait des tonnes en allongeant excessivement son phrasé. Mais l’intrigue avance considérablement dans le troisième épisode, l’échiquier étant désormais prévisible. J’aime toujours autant ce mélange de vraies intrigues politiques, de positionnement des femmes dans une société ébranlée, qui fait passer la romance au second plan. Ainsi, beaucoup de thématiques sont traitées avec une âpreté qui fait plaisir à voir, tant cela détonne dans le paysage télévisuel coréen : l’hypocrisie généralisée du milieu où chacun espère duper l’autre, la domination patriarcale où les filles sont éduquées en tant qu’instrument de plaisir, la lutte pour la survie d’une nation qui va beaucoup apprendre de son voisin envahisseur, …

itsuka hi no ataru basho 5

♥♥♥ Itsuka Hi No Ataru Basho de 5/10 J’ai toujours apprécié les human drama japonais, parce qu’ils laissent le temps au téléspectateur comme moi de faire vagabonder leur esprit et leur faire réfléchir sur beaucoup d’aspects de leurs vies. Ce drama ne déroge pas à la règle, et je ressens parfaitement ce mélange de tristesse, d’humilité, de simplicité de ces personnages très attachants. Certes, certains épisodes sont plus longs que d’autres (et c’est le grand défaut de la série), mais cette chaleur humaine reste bien longtemps après l’extinction du téléviseur. J’aime le fait que notre héroïne n’arrive pas à se faire pardonner, et que le récit ne cherche pas à la prendre en pitié, mais juste à la rendre humaine. Cet effacement, cette peur d’aller de l’avant, de ne pas mériter l’amour de l’autre, c’est très touchant, mais ce n’est jamais larmoyant.

shotenin michiru no mi no uebanashi 5

Shotenin Michiru no Mi no Uebanashi 5/10 J’ai finalement décidé de continuer l’aventure, et pour l’instant bien mal m’en a pris. L’intrigue avance beaucoup trop lentement, et chaque épisode se termine  par une annonce du style « attendez, il s’est rien passé ce coup-ci, mais juré, craché, la prochaine fois on va enfin aborder notre sujet. Eh Bien il faudra attendre le 4è épisode pour voir notre héroïne enfin bouger, juste avant que l’intrigue ne tourne au n’importe quoi. J’aurai du rester sur mes premières impressions.

saikou no rikon 5

♥♥♥♥ Saikou no Rikon 5/11 Vraiment emballé par la série. J’aime particulièrement les aveux, les disputes, qui sont particulièrement touchants. J’aime aussi le fait que chacun a sa part de responsabilité dans un couple qui se déchire, même si l’accent est mis sur l’homme. Dans ces échanges, forcément, il y a toujours une dose de véracité, et c’est ce qui fait l’essentiel du charme du show. Eita en fait parfois un peu trop dans la gaucherie, mais dans l’ensemble c’est vraiment bien joué, et ça se dévore avec beaucoup de plaisir. Le ton aide beaucoup, c’est drôle, sans en faire des tonnes et chaque scène peut prendre un tournant dramatique. Et j’adore le clip final. J’espère juste qu’ils vont nous amener la solution de la bonne façon, car le changement (des caractères de chacun) prend du temps. Seul léger « défaut », il aura quand même fallu attendre le 4è épisode pour qu’il y ait un peu plus d’intensité.

Publicités

4 réflexions sur “Le bloc-notes asiatique 1

  1. Juste un petit mot pour dire que je trouve l’idée géniale!
    J’ai toujours beaucoup aimé tes bilans hebdomadaires des séries américaines et je me suis toujours demandée pourquoi tu ne faisais pas pareil avec les séries asiatiques. Mais entre le temps passé à regarder lesdites séries et celui à devoir écrire dessus après, je m’étais vite fait une raison!
    Bref, je suis contente qu’on ait droit désormais à ce bloc-notes asiatiques! Même si ce n’est « que » (ce qui est déjà énorme!) mensuel, je suis déjà impatiente de lire tes commentaires « en cours de visionnage »!
    Et je m’en vais de ce pas chercher les épisodes de « saikou no rikon »… j’avais déjà lu quelques commentaires positifs dessus par-ci par-là et le tien vient de définitivement me convaincre!
    Merci pour tout ce temps que tu passes à écrire pour ce site. Je commente rarement mais je lis avec attention et plaisir chacun de tes articles! Encore merci!

    • Merci pour ton commentaire. Je me demandais vraiment si ce genre d’article pouvait plaire.
      Oui, écrire, visionner, c’est chronophage, mais avec ce genre de commentaires, on repart de plus belle !
      (Et je suis content d’avoir bouclé Gu Family Book pour demain, ouf !)

  2. Salut! c’est mon premier commentaire sur ce blog mais j’ai vraiment eu envie de t’encourager pour ce bloc-notes) Etant une vraie série-maniaque, ton blog m’a vraiment aidée dans les choix des nouveautés. Parmi mes derniers coups de cœurs on peut nommer Saikou no Rikon ( qui devrait être plus connu), une fabuleuse Utopia et mon cher Grand Hotel dans lequel j’aime pratiquement tous les personnages) Merci encore pour les découvertes) Je pense aussi commencer « Itsuka Hi No Ataru Basho de » dont le sujet ne m’a pas trop attiré aux premiers abords. Quant à TWTB je suis pas très emballée) il y a tout ce que j’aime et pourtant je n’arrive pas à m’attacher aux personnages malgré mes chouchous) Bonne continuation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s