Bilan de semaine 16

Arrow 1.10 Quelle médiocre reprise ! Scénario insipide, situation prévisible, développement sur l’île réduit à sa plus simple expression. Bref, un bouche-trou même pas digne de Charmed.

bunheads 112 boo

Bunheads 1.12 Que voulez-vous que je vous dise ? J’adore cette série, qui s’est encore améliorée depuis la pause. Car l’entourage familial est enfin exploré, complétant parfaitement ce petit monde. Et par dessus tout, j’ai adoré le fait qu’on ne voit pas le blind date de Michelle. Ainsi le show n’est pas centré sur elle, et à l’instar de Maris (Frasier) et Vera (Cheers), c’est toujours bien plus drôle d’imaginer les caractéristiques physiques d’une personne impossible à décrire !. Enfin, quel plaisir de voir Liza Weil de Gilmore Girls (j’espère qu’elle reviendra bientôt !!). Bref, c’était drôle, émouvant (Boo et son boyfriend), créatif, virevoltant. En un mot ? Parfait.

Girls 2.01 Un démarrage en douceur qui m’a plutôt ennuyé. J’ai trouvé les dialogues et les situations bien moins percutantes. Non pas que j’attende des scènes provocantes, mais c’était bien trop creux. Quant au gay qui se découvre bisexuel en quelques secondes, je me demande vraiment l’intérêt de cette scène accélérée. En réaction aux critiques sur la non représentativité de sa série, Lena Dunham veut désormais avoir des personnages réguliers gays et blacks. J’espère sincèrement que ces nouveaux venus (dont le sympathique Glover) apporteront quelque chose. Pour l’instant j’en doute fortement.

Go On 1.13 Il était temps ! Enfin Allison Miller a un peu plus de scènes. C’est moins sympa de la faire craquer pour Matthew Perry (quoique une histoire d’amour c’est toujours bon à prendre si on recherche comme moi du feuilletonnant). A part ça, Shaun White n’avait pas trop d’intérêt.

Grey’s Anatomy 9.11 J’ai toujours du mal avec les petits nouveaux qui subitement se retrouvent meilleurs amis du casting original, d’autant que leurs rôles sont loin d’être passionnants. Mais j’ai beaucoup aimé toute la pseudo-conclusion autour de l’accident d’avion. Je me serai passé du dernier twist, aux conséquences prévisibles (on parie combien que nos médecins vont racheter l’hôpital ?).

Last Resort 1.12 Je m’attendais à ressentir une certaine tension au fur et à mesure des dialogues échangés, rappelant les enjeux et l’ambivalence de chacun. Mais je suis passé complètement à côté. C’est un peu comme si tout le monde n’arrêtait pas de prévenir, ad nauseam : « attention, hein, je vais peut-être changer d’avis le moment venu ! », tout ça pour préparer le dernier épisode. Qu’on en finisse, pleaaaaaaaase !

Nashville 1.10 L’histoire avance toujours très lentement. Et comme je l’ai déjà dit, ça ne me pose pas de problèmes. J’aime également les orientations prises, exceptées évidemment celles concernant le nouveau Maire. Mais au moins résiste-t-il encore à cette attraction. J’ai beaucoup aimé le rapprochement entre Avery et Cy, sur ces personnes qui se croient tout permis une fois le succès arrivé. C’était une thématique quasi-obligatoire, et même si elle aurait pu être mieux traitée, les auteurs n’ont pas versé dans l’excès de démonstration, comme dans tant d’autres séries. Malgré ses histoires pas toujours passionnantes, la série continue d’avoir ce petit plus qui donne envie de continuer.

nikita 307

Nikita 3.07 Très bon épisode, bourré de tension (Amanda oblige). Deux petites erreurs néanmoins : y avait-il besoin d’annoncer à deux reprises qu’il allait se passer quelque chose d’important pour un personnage régulier ? Même si la surprise n’était pas aussi grande qu’espérée, l’épisode m’a tenu en haleine, car j’ai vraiment cru que tout pouvait arriver. En tous cas la reprise est efficace, sans même compter le fan-service.

Once upon a time 2.11 Content de voir que la série n’a pas mis des plombes à dévoiler la supercherie sur la disparition d’Archie. Et puis j’ai aimé revoir Belle, même si pour ça il a fallu la transformer en fille intrépide. Il fallait un moyen de casser son couple avec Rumpletiltskin, et c’est au moins cohérent avec tout ce qu’on sait jusque là sur les limites de Storybrooke (ouf, pas de nouveau sortilège). Quant à l’arrivée surprise d’un personnage, elle me laisse de marbre, il aurait mieux valu ne pas terminer sur cette ultime scène un peu ridicule.

Parenthood 4.14 Et Max remporte la palme de l’histoire la plus ridicule de la saison. Déjà que l’idée du distributeur de bonbons était stupide, mais choisir cette victoire pour clôturer l’épisode, non je n’en reviens toujours pas. Étrange sensation aussi, que celle d’une histoire inachevée en ce qui concerne le conflit entre Crosby et sa belle-mère. Seul bon point : Jason Ritter qui annonce à son rival qu’il va se battre pour récupérer l’élue de son cœur. Enfin. J’ai hâte de voir le finale.

Raising Hope 3.12 Sympathique. Tout ce va-et-vient autour du Mont-de-piété était très drôle. Moins créatif que les épisodes précédents mais toujours aussi bien rythmé. Et puis Sabrina n’en finit plus d’avoir des vices cachés, ça finit par devenir un gag récurrent…

Smash 2.01 J’ai craqué. Impossible de résister. Dans l’ensemble, plutôt content de revoir la troupe malgré un redémarrage des intrigues assez poussif. Je m’attendais également à de bien meilleurs numéros musicaux. Oui les performances vocales sont là, mais les chorégraphies ne sont pas dignes de la première saison, où il y avait une vraie interaction avec les danseurs et leur environnement. Là on a juste des danseurs en arrière plan, comme dans n’importe quel concert basique. Bof. Autre grief : si la venue de Jennifer Hudson se justifie pleinement, que dire du barman/chanteur dont le charisme est pour le moment on ne peut plus limité. J’espère que ça s’arrangera. Enfin, faire de Frank un salopard en une ou deux scènes  pour se débarrasser de lui n’est pas un procédé très honorable (on nous avait déjà fait le coup avec Dev). Mais bon il fallait bien clôturer les intrigues de la saison passée. En revanche j’ai beaucoup apprécié la relation Karen/Ivy, même si leurs scènes étaient trop courtes. Allez, je croise les doigts pour la suite.

The Good Wife 4.12 J’ai toujours considéré la série comme une des plus brillantes sur le network, mais je dois dire que j’ai détesté l’épisode cette semaine, en partie pour son sous-texte un rien anti-français. Ainsi, on apprendra dans l’épisode qu’on peut reprocher aux français … de parler français ( car tous les américains savent bien que c’est une perte de temps de l’enseigner à l’école !), mais aussi de juger un cas sportif de façon partiale (merci l’allusion au dopage de Lance Armstrong, sans doute victime des médias), en favorisant les français (qui sinon ne gagneraient pas, hein !) sans compter les insultes nazies des français donneur de leçons. Je me suis toujours amusé des clichés français dans les séries américaines, mais à ce point l’humour a eu un peu de mal à passer. C’est d’autant plus dommage que j’avais bien aimé le retour de Tascioni (et j’espère que cela va amener de belles choses avec Eli). Mais l’intrigue judiciaire était vraiment trop faible pour être passionnante.

The Mentalist 5.12 Pour une fois, voilà un épisode mené tambour battant, basé sur la logique, la déduction et non sur la manipulation (exceptés les raccourcis qu’utilise Lisbon). L’issue est prévisible (bon débarras Volker, tu n’as jamais été un méchant charismatique de toute façon), mais ça fait plaisir d’avoir enfin un scénario policier, aussi peu original soit-il.

the Mindy Project 1.11 Un épisode qui est sur la bonne voie. Plus équilibré, avec Mindy qui n’est plus au centre de l’attention et surtout qui se révèle enfin moins excentrique (ouf !). Sans compter que Danny a plus de temps d’antenne.Ce dernier prouve une fois de plus qu’il est le meilleur personnage de la série, un vrai mâle avec ses contradictions, digne héritier de Billy Crystal dans Quand Harry rencontre Sally. Allez, encore un effort sur les gags et sur la tendresse de l’ensemble, on y est presque.

Two Broke Girls 2.13 Ça manquait de réparties et de piquant. J’ai un sentiment mitigé sur la rupture. D’un côté je suis content de voir que notre héroïne est si ambitieuse qu’elle en oublie les autres, car ça lui donne un caractère moins lisse. De l’autre j’aurai bien voulu que Ryan Hansen continue cette relation…

Underemployed 1.12 finale il n’y aura probablement pas de 2nde saison vu les audiences catastrophiques. J’espérais mieux que les ultimes retournements de veste, prévisibles, et peu défendables si ce n’est l’envie de boucler la série de façon relativement optimiste. Et j’ai presque envie de refaire le commentaire de la semaine passée. Chaque fois qu’il se passe quelque chose dans leurs vies, le premier truc qui leur vient à l’esprit c’est d’organiser une fête. C’est usant, et même plus drôle. Je regretterais quand même la série car elle avait un ton, une dynamique qui rendait les personnages très sympathiques.

Dans la critique de la semaine prochaine : retour de Call The Midwife (can’t wait !) et fin de Last Resort (ouf !).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s