Bilan de semaine 15

En raison de la pause des fêtes de fin d’année, cette critique recense les séries diffusées du 23 décembre 2012 au 12 Janvier 2013.

bunheads 111

Bunheads 1.11 Quelle joie de retrouver la série, avec son grain de folie si caractéristique et ses dialogues survitaminés. En plus, on explore un peu plus la famille de nos jeunes danseuses, en même temps qu’on nous rappelle à quel point le lien « familial » entre Michelle et Fanny est important. Kudos à Sutton Foster pour sa prestation (et les danses joliment chorégraphiées).

Downton Abbey christmas special 3.00 Je m’attendais à détester la tournure des évènements (malheureusement logique vu les annonces de casting), et pourtant je me suis surpris à aimer l’épisode malgré tout. C’était une belle idée de montrer en miroir la relation des Crawley, le parcours qu’ils ont eu malgré les obstacles, malgré l’Histoire. Et puis quels paysages dans les Highlands ! Il y avait là une sorte de conclusion bien mieux amenée je trouve, sur la situation de chacun (surtout sur Branson, qui continue son ascension pour mon plus grand plaisir). Cependant, je ne suis pas sûr d’apprécier la fausse Sybil 2.0, bien moins mâture et intelligente. Quant au twist final tant redouté, il ne me fait finalement pas grand chose, puisque je n’ai jamais été un vrai fan du couple (Il a eu ses moments, mais j’ai toujours préféré la série pour son casting d’ensemble). Il va falloir bien redémarrer après tout ça, et je redoute vraiment cette 4ème saison, mais non, vraiment, je ne vais pas me mettre à cracher sur la série alors que j’aime encore ses personnages.

elementary 112

Elementary 1.11-1.12 Le premier épisode tente vraiment de nous surprendre. D’une part avec une intrigue un peu trop rocambolesque à mon goût (j’aurai préféré que la série reste sur sa thématique policière stricto sensus et ne s’aventure pas sur d’autres terrains). D’autre part avec l’annonce de Watson. Évidemment on sait bien qu’elle va rester, mais j’espère que son obstination va amener de belles choses, et peut-être servir de détonateur pour que notre Sherlock fasse une avancée – à sa façon, bien sûr. Enfin, le second épisode délivre enfin ce que j’attendais de la série, à savoir la reconnaissance du lien Watson/Sherlock, et surtout l’arrivée de Moriarty, dont on ne voit pas encore sa partie d’échecs, mais qui en impose déjà au-dessus de la cheminée. Et puis c’était intéressant de voir Sherlock succomber à son côté obscur. Très bonne performance de l’acteur.

Go On 1.12 J’ai beau avoir été un peu dur avec la série lors de mon bilan annuel, je dois dire que j’ai plutôt aimé l’épisode. Le temps de parole réservé aux « amis » de Ryan s’est nettement accru, rééquilibrant un peu la tonalité de l’ensemble. Reste la question des gags toujours aussi peu recherchés… et l’histoire qui n’avance pas. Je crois que j’aurai aimé que l’histoire se feuilletonne, nous permettant de nous impliquer davantage pour les drames de ces personnages.

Grey’s Anatomy 9.10 C’est vraiment dommage que les intrigues sentimentales soient à ce point prévisibles et sans imagination (avant même d’avoir une personnalité, les petits nouveaux sont définis par la relation qu’ils entretiennent avec leurs aînés et ça c’est pas vraiment bon signe). L’épisode était pourtant bien équilibré point de vue humour et émotion. Et je suis plutôt content de l’issue tragique trouvée pour Adèle et Christina.

Last Resort 1.11 On sent enfin la manière dont la série va se boucler, et même si cela n’a rien de surprenant (les twists perdent en efficacité car les personnages n’ont malgré leurs discours jamais eu un comportement cohérent), je suis soulagé d’arriver à la fin. C’est un peu comme si peu à peu on vous retirait le clou du pied… Deux épisodes, c’est encore long cela dit.

nashville 109

Nashville 1.09 J’ai bien aimé. Même si la toute dernière seconde était prévisible. La partie politique est mise en retrait, on parle davantage des relations familiales de nos héroïnes, et les séquences musicales étaient très sympathiques. La série continue de grandir.

Once upon a time 2.10 Tout le long de l’épisode, j’ai prié pour que les auteurs ne nous refassent pas le coup de l’innocente accusée à tort pour un faux meurtre, comme en première saison. Et malheureusement c’est exactement ce qui s’est produit. La différence, c’est que cela va de pair avec la rédemption de Régina, donc cela rend les choses un peu plus intéressantes. Et puis il était intéressant de voir le flashback de ce qui se produit juste avant le début de la série. Mais bon, j’ai vraiment l’impression que la série ne sait plus quoi raconter et au lieu d’étoffer ses histoires, elle se contente de les répéter en élargissant son bestiaire.

Parenthood 4.12-4.13 Le premier épisode était assez peu engageant. Il n’y a que moi qui tique sur les difficultés financières que devait avoir le Luncheonette ? Subitement Crosby peut verser de l’argent à sa belle-mère et Adam et Kristina se payer un luxueux hôtel et une limousine sur un coup de tête ?( J’avoue que moi j’aurai bien voulu pouvoir payer la même chose à ma femme depuis notre drame). Et puis j’ai moins été ému par l’histoire de Kristina, trop démonstrative, et assez peu subtile pour pouvoir jouer la carte de l’émotion aussi brillamment que dans les autres épisodes. Quant à Sarah, je ne sais pas trop quoi penser de son nouveau couple (je pense que quelque part je lui en veux encore). Enfin, il serait temps que cela bouge du côté des parents de Victor, et j’espère que la thématique qui se profile nous donnera de beaux moments, car elle est très intéressante (il arrive un moment dans l’adoption où l’on se décourage car le lien tant attendu ne se fait pas comme ça)…. Le deuxième épisode a été une légère déception pour ma part. J’ai aimé l’intrigue de Drew, mais j’en attendais trop sans doute, la faute aux trailers trop révélateurs. Cela dit ce qui arrive à Max était très drôle, et j’ai beaucoup aimé le renoncement de Julia, probablement l’une des meilleures thématiques de la série, même si son traitement n’est pas des plus passionnants.

raising hope 311

Raising Hope 3.11 Excellent. Celui-là va dans le top de la saison. Je dois dire que l’hommage à Back to the Future était magnifique et la conclusion était extrêmement drôle (et quel plaisir de revoir Christopher Llloyd). En plus, l’épisode se paye le luxe d’en rajouter une couche sur le système américain qui endette des millions de familles pour soutenir la consommation. A voir et à revoir.

The big bang theory 6.12-6.13 Il n’était pas facile d’explorer un peu plus l’inadéquation sociale de nos geeks sans déformer les personnages, et j’ai vraiment aimé comment le sujet du harcèlement sexuel a été amené. C’était drôle, et la pirouette de Sheldon en guise de conclusion était peut-être la seule voie possible ! Quant au second épisode, même s’il met encore en scène le ridicule de nos amateurs de comics, il avait quelques bonnes réparties et surtout la bonne idée d’impliquer les personnages féminins dans les débats. On atteint même la limite du pathétique, lorsque Sheldon réalise qu’on le croit stupide à cause de son accoutrement. Joli.

good wife 411

the Good Wife 4.11 Wow. Cet épisode met le paquet sur les obstacles. Entre Wendy Scott-Carr, l’administrateur, le nouvel équipier d’Eli Gold (hello TR Knight !!), et le nouveau financier du cabinet, l’intrigue judiciaire a servi de liant. un peu dommage que l’issue ressemble davantage à du chantage qu’à une victoire du droit. Mais peut-être est-ce le but des auteurs, nous montrer un peu plus le côté sombre de la firme (comme le suggère un des dialogues avec la médiatrice)… En tous cas la reprise est très bonne, et ce n’est pas plus mal au fond, que de se demander si Kalinda l’a « fait » ou non (en réponse au cliffhanger de l’année dernière).

The Mentalist 5.11 Je ne suis pas sûr que l’arc sur Tommy Volker soit le moyen de retrouver de l’audience. Tout cela manque d’imagination, d’envergure, de charisme pour en faire un bad guy impérissable. Quant à l’intrigue policière, malgré le twist sur la journaliste, elle n’avait rien de haletante elle non plus. Je résiste à l’envie d’abandonner la série, mais pour combien de temps encore ?

the Mindy Project 1.10 Déçu. J’étais plutôt content de retrouver la bande, mais j’espérais mieux qu’un spectacle de rap pour faire rire… (Pourquoi la plupart des comiques américains se sentent obligés de faire des sketchs de rap pour être « cools » et populaires ?)

Underemployed 1.09-1.11 Contrairement à ce que je pensais, les auteurs ont mieux pris le tournant des tromperies. Ils n’en font pas un plat, se contentent de piques, mais nos personnages sont tellement optimistes qu’ils continuent d’avancer dans leurs vies. Parfois cet optimisme exacerbé fait un peu grincer des dents (ça va vite, trop vite), mais dans l’ensemble ça fonctionne plutôt bien, nos personnages restent sympathiques, naïfs et bien trop fêtards (à croire qu’ils n’ont que ce mot à la bouche). Bon, et sinon, si un jour je publie mon premier livre (écrit en un mois à peine), je doute qu’une salle entière d’inconnus l’ait lu en un jour. J’aime bien l’obstination de ces underachievers, mais il y a des limites à la fiction, quand même. Bon, maintenant, j’attends le season finale…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s