Bilan de semaine 2

Boss 2.07 Avec cette nouvelle dynamique entre le maire et sa femme, je m’interroge. La première partie de la saison servait à ramener des nouveaux personnages au premier plan, et les voilà en retrait. D’un côté on sent bien qu’il y a un retour aux sources de prévu, et l’ancien maire va peut-être servir de déclic. La série reste extrêmement prenante avec ses multiples intrigues et ses tables qui tournent, et c’est tant mieux, même s’il est parfois déconcertant de voir ces nouvelles alliances. Un bon épisode, donc, même si je trouve que sur cet épisode la série a perdu un peu de sa « grandiloquence » et de sa symabolique, notamment dans la mise en scène.

Downton Abbey 3.02 : Il se peut que ce soit ma mémoire qui défaille mais je ne me souviens pas que la série manœuvrait avec autant d’intrigues à la fois. Je suis d’ailleurs assez surpris de voir réapparaître l’histoire de la servante et de son bébé. En revanche j’ai adoré tout le discours sur les traditions de Downton et la nécessité d’évoluer avec son temps. Cette opposition entre les américains et les anglais était pertinente et la mise en scène du dîner très bien vue. Bref je n’ai pas vu le temps passer.

Go On 1.04 Miraculeux. J’ai réussi à faire mon deuil de la partie dramatique et à apprécier la partie comique. Je n’y croyais plus. Il y a enfin quelques bonnes répliques, et quelques situations qui peuvent faire sourire. Le casting autour de Matthew Perry est toujours sous-exploité, mais il devient sympathique, et ça c’est primordial. Du coup je continue.

Grey’s Anatomy 9.01 Étrange début de saison, avec l’impression bizarre de ne pas retrouver la série. Trop de changements ? Les flashbacks n’aident pas non plus, et j’ai plutôt eu tendance à me détacher de l’épisode que de m’y investir émotionnellement. J’ai l’impression de me retrouver après la tuerie de l’hôpital où pendant une moitié de saison les épisodes étaient devenu mortellement soporifiques à force de casser les personnages et de les rendre déprimés (et déprimants !). Ce genre d’épisodes ne donne pas du tout envie de connaître la suite….

Parenthood 4.03 J’avais très peur pour le traitement de l’intrigue de Kristina, et je suis content de voir que le drame donne des répercussions sur la famille et que l’on ne joue pas uniquement avec la question « va-t-elle s’en sortir ? ». Et puis j’ai beaucoup aimé le discours sur les qualités que l’on demande à un médecin. On souhaite tous avoir un médecin qui prend le temps de nous expliquer, de nous faire digérer les nouvelles, mais un médecin à l’écoute n’est pas forcément un médecin compétent, et c’est important de le signaler. L’histoire du permis aurait pu être intéressante mais les scénaristes ont choisi de conserver un patriarche omnipotent, c’est dommage car on sait comment la perte d’un permis peut affecter des personnes âgées. Mais l’intrigue la plus mauvaise est celle de Max, à nouveau insupportable. Tout au plus pourrait-on penser à un rapprochement avec Amber, mais de toute façon cette dernière a l’air d’être encore une fois laissée sur la touche. Par contre j’ai été bluffé une fois de plus par Ray Romano, qui arrive très bien à jouer son personnage asocial. Mais c’est pas pour autant que Sarah doit tomber dans ses bras ! Bref, la série frôle les sujets casse-gueules et s’en sort avec de jolis numéros d’acteurs et une sensibilité à fleur de peau.

The Big Bang Theory 6.01 La série redémarre avec d’excellentes répliques, malheureusement un peu cachées par des scènes plutôt moyennes. Mais ce qui fait plaisir, c’est de voir que l’on aborde d’entrée les difficultés de nos personnages : Howard, coincé dans sa nouvelle vie (et dans l’espace), Leonard et Penny qui n’arrivent pas à mettre les choses à plat, Sheldon et Amy et leur anniversaire (!), avec Raj’ en électron libre, seul et malheureux. On fait d’ailleurs beaucoup parler ce dernier, ce qui donne un léger sentiment de malaise, comme si on découvrait un autre personnage.  Est-ce une fausse impression ou une clé pour la saison ? Bref, ça aurait pu être mieux, mais ça reste tout de même un très bon épisode.

2 Broke Girls 2.01 : la sitcom reste fidèle à son ton avec des répliques overzetop, et malgré mon appréhension initiale, je suis content de revoir le duo. Et puis Steven Weber (Once and Again) en papa de Caroline, ça a plutôt bien fonctionné. C’est juste dommage que l’épisode ne se termine pas sans coup d’éclat, sans gag particulier, ça laisse un gout amer.

Publicités

Une réflexion sur “Bilan de semaine 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s