Bilan de semaine 1

C’est reparti ! Cette première semaine sera un peu particulière puisque j’ai attendu d’avoir suffisamment d’épisodes pour lancer la 3è saison de cette rubrique (Eh, oui, déjà !). Au programme, donc, voici des avis brefs sur les épisodes vus chaque semaine en suivant principalement l’actualité américaine (hors pilote puisqu’ils ont déjà leurs propres articles). Comme toujours, une photo devant un article signifie qu’il s’agit d’un bon épisode (c’est ce qui me permettra notamment de faire un bilan statistique au mois de mai).

Boss 2.01-2.06 Je dois donc tricher pour évoquer cette moitié de saison, qui a commencé bien plus tôt, mais je ne pouvais pas la passer sous silence. Quel début de saison. Je suis ravi des choix opérés.La série ne reste pas au statu quo, mais au contraire opère un virage à 180 degrés, bouleversant les relations du maire avec quasiment tous les personnages. La maladie est toujours là, et elle ne reste plus tapie, ce qui aurait été un signe d’enlisement du scénario. Seul bémol, encore et toujours ce journaliste bien trop incorruptible. Mis à part le 5ème épisode, plus mollasson, les 4 premiers épisodes sont un vrai régal. Le 6ème épisode nous propose enfin de vérifier ce que l’on suppose depuis le début concernant l’ancien maire, et j’avoue que la manière dont on l’apprend est vraiment surprenante et réjouissante. Malheureusement, les scènes hallucinatoires sur le passé de Kane ont pris un peu trop de place dans cet épisode, et ne montrent que ce que nous avions déjà deviné. 4 bons épisodes sur 6, c’est un ratio satisfaisant mais j’espère que les prochains épisodes seront encore meilleurs.

Downton Abbey 3.01 Dans la continuité du fameux épisode de Noël, la série franchit définitivement le rubicon, non sans avoir légèrement joué avec nos nerfs pendant quelques minutes, mais ce fut pour une très jolie scène romantique, alors on lui pardonne aisément. Bates est du coup au second plan, ce qui n’est pas plus mal puisque ses aventures ont fait chuter mon intérêt en seconde saison alors que j’étais fou du couple Anna-Bates. Mais la bonne surprise vient de la montée en grade de Tom Branson, qui permet un regard intéressant sur le « vrai » monde. En plus sa connivence avec Matthew permet une très belle intégration. J’attendais un peu plus de l’arrivée de Shirley MacLaine, bien moins décoiffante que prévue, avec une Maggie Smith peut-être un peu trop assagie également. Maintenant, c’est là que nous allons savoir si la série va pouvoir continuer son mélange d’épopée et de romance sans retomber dans les travers invraisemblables de la saison dernière. Je croise les doigts.

Go On 1.02-1.03 Le pilote m’avait en partie convaincu par son équilibre entre le ton de la comédie et celui du drame, ce ne fut pas le cas pour ce second épisode, bien plus poussif malgré l’énergie développée par Matthew Perry. C’est pas très drôle, c’est prévisible, ça manque d’originalité. Le troisième épisode fut également embarrassant, avec tous ces personnages qui gravitent et qui n’existent que pour Matthew Perry. Le ton dramatique se fait de plus en plus léger, ça joue la carte du décalé mais les gags tombent tous à plat. Les scénaristes ne sont pas assez payés, ils ont envie d’une Porsche, c’est le message que je retiens du dernier épisode. Je vais tenter un quatrième pour vraiment me donner bonne conscience mais je ne me fais guère d’illusions.

Parenthood 4.01 Quel plaisir de retrouver la famille Braverman ! On passera sur les changements de coupes, décidément une mode étrange, pour se concentrer sur les nouvelles intrigues. Mon coup de cœur va évidemment au traitement réservé à Haddie qui part à l’université. Pas besoin d’explications ou de grandes déclarations, même si la famille ne peut s’empêcher de faire une fête. L’important, c’est ce qu’elle garde dans son cœur lorsqu’elle s’en va, et la scène finale m’a logiquement beaucoup ému. L’arrivée de Ray Romano me fait également grand plaisir, même si j’espère que ce n’est pas une grossière tentative pour séparer le couple Sarah-Mark. Quant au couple Crosby-Jasmine qui se demande comment initier leur fils à une certaine spiritualité, il devient définitivement attachant. On retrouve ainsi la thématique fondatrice de la série : la parentalité. Et j’espère que Mae Whitman aura une meilleure histoire cette saison entre deux changements de look.

Parenthood 4.02 Déçu. Si je suis content de revoir Drew, je n’aime pas trop qu’il serve à rapprocher sa mère et le photographe. D’autant que je l’aimais bien, Amy. Et quel est l’intérêt d’avoir rapporté Victor si c’est pour nous sortir les mêmes types d’intrigues que Sidney, la fille de Julia. Enfin, le plus décevant au final, c’est quand même ce qui arrive à Kristina. D’une part parce que j’entends déjà les allusions sur Brothers and Sisters, et d’autre part parce que ça éloigne la série de sa thématique principale. C’est exactement le genre d’intrigue que j’espérais ne jamais voir arriver dans Parenthood. Je croise les doigts pour que les conséquences familiales soient davantage explorées.

Touch 1.13 cet épisode retrouvé dans les cartons et indépendant du fil de la saison m’a surtout permis de retrouver l’atmosphère de la série. Mais je tique toujours devant le procédé : le jeune garçon autiste n’est plus le déclencheur/révélateur, on assiste à un enchaînement dont on ne perçoit pas très bien le mouvement initial, alors cette course à la correction des évènements du monde perd un peu de son impact. Heureusement l’humanité des personnages est toujours là, et ça fait du bien de voir une série prendre son temps pour appuyer les regards. Il va encore falloir attendre un bon mois pour voir cette seconde saison.

La semaine prochaine : retour probable (en test) de 2 broke girls (vu la médiocrité des nouvelles sitcoms), mais le vrai retour des séries ça sera pour début octobre, le calendrier s’affole déjà.

Publicités

2 réflexions sur “Bilan de semaine 1

  1. Attention, il s’agit de Bates et non pas de Carson. Pour ce qui est de ce season premiere, j’ai été enchantée que le couple « phare » de la série soit enfin réunie pour de bon, surtout qu’il s’en dégage une véritable alchimie. Pour ce qui est de la romanche, à mon avis, la saison 3 tournera autour d’Edith. Pour le reste, la crise au manoire, ainsi que la situation de Bates devraient être au centre de la série.

    • Oups ! J’arrive même pas à comprendre comment j’ai pu mettre Carson à la place de Bates et que je ne m’en suis pas aperçu en me relisant. Merci beaucoup, c’est corrigé !
      Pour ma part j’espère que ça ne tournera pas trop autour de Bates justement, et le deuxième épisode me rassure un peu vu la multiplication des intrigues (mais là je m’avance sur mon prochain billet).
      Merci pour ce commentaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s