Bilan de semaine 32

Awake 1.09 Une fois encore l’épisode ne travaille pas le concept de la série, et se contente de deux enquêtes profondément ennuyeuses, suivies de quelques scènes plus intéressantes sur ces deux mondes alternatifs. C’est dommage de voir que la série n’ira pas au bout de son idée en séparant les lieux, comme annoncée plus tôt, même si le stratagème utilisé est plutôt malin et émouvant. Bref, je finis par être déçu par la série.

Best Friends Forever 1.04 La série reste sympathique à mes yeux grâce aux actrices qui en font des tonnes, et malgré un pitch et des situations vues et revues. Néanmoins la deuxième partie de l’épisode perd un peu en efficacité, et on sent que la série risque de tourner en rond rapidement si on ne sort pas du schéma de la fraiche divorcée qui essaye de se remettre sur le marché. Il devient nécessaire de développer davantage le caractère des personnages.

Don’t trust the bitch in apartment 23 1.03 La série conserve son mordant et son délire, mais elle suit un schéma un peu trop établi, où notre colocataire découvre qu’elle a été manipulée, et où tout rentre dans l’ordre à la fin de l’épisode, en essayant d’esquiver le happy ending. Cela dit ça reste agréable à suivre, du fait de son rythme, et de quelques jolis gags. Quant à Liza, il faut que je me fasse une raison…

Fairly Legal 2.07 Je sais bien que ce n’est que partie remise, mais ça fait du bien de ne plus avoir de conflits entre Kate et l’insupportable nouveau partenaire, qui se contente d’une intrigue ridicule. L’épisode nous propose à la place une jolie évolution dans le couple Kate/Lauren, leur alchimie et leur complicité font plaisir à voir. Pour autant, l’intrigue n’était pas des plus passionnantes, et j’espère que la série saura faire mieux.

Game of Thrones 2.04 Le premier épisode qui m’a vraiment convaincu depuis le lancement de la seconde saison. Joffrey continue d’être un monarque aux pulsions sadiques, ce qui rend les scènes d’autant plus impressionnantes. On vibre également pour Arya, qui échappe de peu à un destin tragique (la torture utilisée n’est pas sans rappeler l’enfant qui cachait un renard sous ses habits et qui servit de modèle à l’éducation spartiate). Tyrion est toujours mon personnage préféré (et je suppose que je ne dois pas être le seul). La proposition malhonnête de Lord Baelish a quant à elle fait son effet, je suis curieux de voir ce que ça peut donner. Je suis également ravi d’avoir des nouvelles de Daenerys, et j’espère la voir passer à l’action rapidement. J’ai en revanche toujours un peu plus de mal à intégrer les nouveaux venus, mais la scène de l’accouchement final est estomaquante.  Plus les intrigues étaient morcelées, moins on n’avait le temps de réellement avancer, et il a fallu 4 épisodes pour que l’histoire redevienne passionnante. J’ai hâte de voir la suite.

Girls 1.02 Je suis toujours frappé de lire des critiques qui pensent que ces personnages féminins sont « intelligents ». Qu’ils soient un reflet de la jeunesse contemporaine, je ne saurai dire, mais de là à dire que ces jeunes filles sont malines, hum. C’est justement cette immaturité de l’esprit qui me frappe, cette absence de recul sur les relations sexuelles et l’incompréhension réciproque du fantasme ou du désir du partenaire, sans compter des questions d’éducations sexuelles non résolues à cet âge (!). Plus que jamais, l’héroïne est tendrement tête-à-claques. Je me répète, mais on a qu’une envie, c’est de l’aider à lui ouvrir les yeux. Mais peut-être aussi est-ce parce qu’inconsciemment je me positionne déjà comme un père. La série, en tous cas, a le mérite de faire réfléchir.

Grey’s Anatomy 8.20 Enfin un bon épisode. Certes, l’épisode ne fait pas dans la subtilité avec cette histoire d’enfant kidnappée, et Bailey en fait des tonnes, mais j’ai aimé les connections avec les personnages, j’ai retrouvé la force de Christina, les ambitions de chacun, et comme souvent j’ai été touché par les histoires d’Alzheimer, malheureusement on ne peut plus vraies. Et puis l’épisode avait curieusement un esprit « fin de saga », ce qui n’est pas pour me déplaire, car la lassitude s’est emparé de moi il y a bien trop longtemps.

House 8.18 Joli épisode, encore une fois, même si je ne suis pas sûr d’aimer l’absence de réponse scientifique claire au cas médical présenté, qui va à l’encontre des thématiques de la série. En revanche, j’ai bien accroché aux intrigues des personnages, le rapprochement Park/Chase est de plus en plus « malin », House qui perd une belle chance de refaire sa vie, et puis patatras, la révélation choc. Je dois dire que je ne m’y attendais pas, et je n’ai pas encore d’opinion arrêtée à ce sujet. Vu la fin de série, j’espère qu’ils vont nous surprendre et ne pas sombrer dans le mélo.

Nikita 2.20 Superbe épisode, rempli d’action et d’humour, qui réunit toute la bande et constitue une parfaite démonstration du charme de la série. En bonus, Birkhoff continue d’incarner un excellent geek, et son hésitation à tuer – encore – était bien trouvée. Quant à Percy qui devient blanc d’un coup, ce fut un joli spectacle.

Once upon a time 1.19 Il était temps de revenir vers Rumplestiltskin et d’en savoir un peu plus sur Booth. J’ai bien aimé le fait de nous emmener vers une fausse piste. Je suis également content que l’épisode fasse une mise au point sur des thématiques essentielles : les écoutes du sheriff, la malédiction du couple Snow White/Charming, la responsabilité dans la disparition de Princess Abigail, sans compter la bataille entre Regina et Emma Swan qui devrait prendre un nouveau tournant. C’était dense, et captivant.

Smash 1.12 J’ai adoré cet épisode qui frappe très fort, avec de jolis numéros. Moi qui n’aime pas les remakes j’ai été agréablement surpris par la fantastique version de Run par McPhee, plus pop et aérienne, sans compter la version bollywood bien que plus réussie visuellement que musicalement, et bien sûr le numéro d’Ivy et son double niveau de lecture. L’épisode apporte une configuration plus intéressante encore pour les personnages, que ce soit le match Ivy/Karen ou la présence d’Uma Thurman qui apporte son lot de problèmes. Seul point noir, le fiston qui fait sa fugue, impossible d’être ému même si les acteurs se donnent du mal, mais le reste est suffisamment bon pour passer l’éponge.

The Big Bang Theory 5.22 Très sympathique car davantage porté sur l’émotion et la galerie de personnages que sur les gags qui étaient plutôt moyens. et manquaient de créativité. L’alchimie fonctionne parfaitement, et cet épisode a l’avantage de donner envie de voir le mariage Rostenkowski-Wolowitz. (Au fait suis-je le seul à voir si le nom de domaine était effectivement réservé ? ^^)

The Good Wife 3.21 Je voulais revoir Kalinda, et bien que je sois déçu par son énième scène lesbienne (à croire que c’est devenu un passage obligé dès qu’il s’agit de donner du temps d’antenne au personnage), je suis ravi de la revoir à nouveau en danger. Il était temps. L’intrigue judiciaire valait davantage pour sa conclusion (même un juge peut déformer la vérité pour s’en sortir) que pour ses rebondissements. Je suis plutôt content de revoir Cary à sa place originelle et la réconciliation avec Alicia tout ce qu’il y a de plus symbolique.

The Mentalist 4.21 J’ai beaucoup aimé l’épisode car l’intrigue policière était plus travaillée que d’ordinaire, multipliant les pistes, avec une issue imprévisible et émouvante. Notre héros délaisse temporairement la manipulation pour l’enquête, et ça fait du bien. Quant à Cho et son histoire d’amour, elle commence à me plaire de plus en plus, Samaire Armstrong sait décidément bien jouer de son charme.

Touch 1.07 Un épisode non seulement décevant mais inquiétant car il constitue un vrai dérapage avec l’esprit de la série : au lieu d’histoires touchantes, on se retrouve avec une histoire cousue de fil blanc et niaise, bien que les scénaristes s’en défendent. On peut jouer sur la naïveté de la jeune fille qui tient un videoblog, mais pas nous tromper sur sa sincérité. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Quarterlife, en comparaison, et j’ai ressenti un profond malaise tout le long. Et puis, surtout, l’histoire de notre héros tombe dans la facilité en s’engageant dans les thématiques de jeu d’argent et de hasard. Tout son propos s’envole, et il ne reste que la mythologie de la série, qui là aussi me paraît bien trop simplifiée. Un très, très mauvais virage.

Les bilans de semaine commencent à devenir de plus en plus dense du fait des nouveautés, je ne vais donc pas rajouter encore mes impressions sur mes visionnages coréens en cours, et sur The Wire que j’ai enfin recommencé après de multiples interruptions (C’est pas ma faute si j’ai jamais pu terminer la série, je vous le jure !). Je vais donc probablement attendre que ça se calme un peu…Ah, et puis si les sous-titres de The Marriage Plot pouvaient venir plus vite, ça m’arrangerait, parce que je vais finir par faire une critique en VI (Version imaginée) si ça continue. (Oui c’est un cri du coeur !)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s