Bilan de semaine 24

House 8.14 Je ne suis pas sûr d’apprécier cette intrigue overzetop sur l’identité du père de House. Tout comme j’ai eu du mal à sourire devant les hallucinations de Park. L’épisode a perdu le ton de la série,pour devenir une mauvaise farce. Heureusement, le cas médical était honorable. Mais j’ai vraiment peur pour la fin de la série.

Parenthood 3.18 Un peu déçu. Ok, il y a une faible chance que ce soit un serie finale, mais ce n’était pas une raison de « forcer » à ce point le happy end. J’avais déjà été déçu par le season finale de la première saison à cause de cela. Du coup, je n’ai pas été ému, même si j’ai ressenti une certaine fébrilité, une certaine attente devant les différents évènements. Comment ne pas réagir devant le côté artificiel des revirements de situation ? (Adam qui promet à sa fille de l’aider, avant de décider de renoncer pour être auprès de son frère, ou Sarah qui décide soudainement de rompre) C’est d’autant plus dommage que les acteurs ont plutôt bien joué, Lauren Graham, Mae Whitman en tête. Je suis également passé à côté de certaines scènes, comme celle de Drew, qui souffrait d’une approche peu originale. Et je ne sais pas quoi penser du dénouement du côté de Julia, le côté précipité, prêt à accepter n’importe quelle proposition suite à la déception de l’épisode précédent, ça manquait de scènes supplémentaires pour expliquer ce cheminement. Et puis l’arrivée de Victor, en une nuit, sans information, sans rien, ça semble si irréel… A se demander si c’est voulu ou simplement maladroit. Et au final, je suis un peu inquiet pour une éventuelle saison 4 concernant la participation de Jason Ritter vu qu’il devrait jouer dans une nouvelle série…Je n’ai pas ressenti cette cohésion, cette force émotionnelle, j’ai au contraire plutôt été agacé par la cascade d’évènements bien trop calculés.

Ringer 1.15 Petit problème pour le show. Plus on avance, plus les pièces du puzzle se rassemblent et moins on est surpris. Les twists sont devenus prévisibles. Et puis toute l’intrigue sur la mère de Juliet a pris des proportions beaucoup trop importantes par rapport au cœur du show, qui je le rappelle est l’histoire de sœurs jumelles qui masquent leurs identités. Le point intéressant de l’épisode est que finalement Siobhan veut que Bridget apprenne la vérité sur son « mari ». Une stratégie à long terme qui m’intrigue, c’est déjà ça.

Smash 1.04 Ça reste sympathique à suivre, même si certaines scènes musicales ne sont pas du tout passées chez moi, notamment celles de l’anniversaire de la star. Je n’aime pas les numéros improbables, où des gens qui n’y connaissent rien se mettent à chanter une chanson qu’ils découvrent, ou dansent de manière coordonnée etc… Montrez moi plutôt de l’improvisation, avec ses ratés, ses fous rires, au lieu de lisser le tout pour nous revendre une nouvelle chanson. Je veux de la spontanéité ! Quant aux numéros qui reprennent des chansons existantes, comme celle d’Adèle, j’ai toujours du mal à me faire aux voix (je suis trop puriste et attaché aux voix originales et c’est pour ça que je ne supporte aucune émission de télé-crochet, et encore moins Glee). Heureusement j’accroche vraiment aux deux stars du show, à leurs quêtes respectives, et à leur antagonisme. Plutôt bien vu, entre l’inexpérimentée qui doit apprendre à jouer son rôle de façon discrète et collective, et la star qui doit apprendre à assumer son nouveau statut.

Suburgatory 1.16 Ben voilà, c’est fait. Tessa est devenue insupportable. Son duo avec son père (qui était la force du show) a fini par disparaître également. Heureusement, les seconds rôles sont à la hauteur, et les allusions sexuelles pendant la partie de croquet étaient sympathiques. Mais ce fut tout de même long, et pénible. Encore un essai la prochaine fois, et j’arrête.

The River 1.05 L’épisode était particulièrement soporifique puisqu’il faut attendre une bonne moitié de l’épisode pour qu’il se passe quelque chose, et la résolution est navrante. Et que dire de la révélation finale ! Seul point rigolo : lorsque le caméraman lance l’idée de passer en caméra de nuit pour que ça soit plus fun, les personnages jouent à avoir peur. On savait déjà que les scénaristes n’avaient pas peur du ridicule, c’est confirmé. Mais bon, 5 épisodes c’est déjà bien trop. J’arrête là, même le second degré en a pris un coup.

The Walking Dead 2.10 J’attendais avec appréhension cet épisode pour savoir si j’allais continuer ou pas, vu qu’il était centré sur le clash Rick/Shane. J’ai été plutôt agréablement surpris. Certes, on peut supposer que rien n’est fini, mais il fallait hausser le niveau, reparler du choix de vie/mort et non de notre triangle amoureux. Il fallait retracer clairement l’état d’esprit de chacun à travers les évènements. il fallait surtout redonner un peu plus de mordant aux scènes. Vu le désastre de cette saison, je suis content de voir qu’ils ont su rétablir les enjeux de survie, ce qui était à peu près le seul thème intéressant de la série. Ouf.

Two Broke Girls 2.18 Un épisode en 2 parties, de qualité inégales. Si j’ai beaucoup aimé les révélations sur les secrets de chacun (pour la première fois de la série j’ai senti un enchainement de répliques), j’ai beaucoup moins apprécié la partie sur la visite en prison, avec beaucoup de passages à vide. Mais dans l’ensemble le mauvais goût est toujours là, et j’ai passé un bon moment avec les blagues en dessous de la ceinture.

White Collar 3.16 C’est ma faute, j’en attendais autre chose (c’était ça le « meilleur cliffhanger de la série », dixit les auteurs ?). Ce season finale aurait du me satisfaire lorsqu’on commençait à évoquer la famille de Neal, mais le peu d’éléments donnés m’a frustré. Et comme je n’étais déjà pas fan de cette histoire d’absolution pour Neal, j’ai eu du mal à ressentir de l’émotion aux différents discours élaborés à cette occasion. Autre déception : toute cette histoire de tableau à retrouver n’avait aucun suspense, la porte de sortie était évidente depuis le début : Neal est un expert pour le FBI, il a donc le droit de se balader avec un tableau que l’on vient de retrouver ! Reste la conclusion, qui donne heureusement de jolies scènes (comme lorsque Peter prévient Neal, ou le regard de Neal qui change dans l’avion), mais je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir un goût amer quant à cette redistribution des cartes sans doute provisoire. La saison prochaine, Peter traque Neal et lui re-propose un nouveau deal avec un bracelet électronique, et tout rentrera dans l’ordre. Tout ça pour ça…? A moins qu’on nous propose enfin une histoire digne de ce nom pour évoquer la quête parentale de Neal. Cette seconde partie de saison était globalement bien moins captivante que la première, avec des loners un brin paresseux. Dommage.

Je continue mes impressions sur les dramas coréens en cours, avec cette semaine History of a salaryman, où j’en suis à l’épisode 18. Le drama a été rallongé de 2 épisodes et comptera donc 22 épisodes en tout, pour « satisfaire la demande des créatifs ». De là où j’en suis, on ne sent pas trop le délayage, car les rebondissements sont nombreux, et cette guerre d’entreprises est passionnante. C’est l’un des points forts de la série : amener du rythme, donner des enjeux. Malheureusement tout n’est pas rose. Depuis le 14è épisode, le drame a pris trop d’importance par rapport au burlesque. Rien de nouveau dans les dramas coréens me direz-vous, mais la partie dramatique manque singulièrement d’émotion. C’est du au traitement des personnages. Jusque là ma principale réserve concernait le cas de Cho Hang Woo, qui se retrouve dans un rôle comique dont le but est de le rendre sympathique alors que dans le même temps, malgré ses motivations personnelles, c’est un homme sans foi ni loi. Désormais, il faut composer avec la méchante de service, absolument insupportable et monolithique (quand elle n’a pas un rire dément). Et dans le même temps, je ne taris pas d’éloges concernant Lee Bum Soo et Jung Ryu Won, qui forment un duo rafraichissant à l’écran, et sont sans aucun doute l’argument numéro un en faveur du visionnage de la série (Je suis devenu fan de l’actrice, rien que ça). Je suis d’ailleurs ravi que la série passe peu de temps à développer ses romances au profit de l’intrigue principale (l’entreprise), parce qu’il est bien plus drôle de voir ces deux là se chamailler et devenir complices que de les voir tomber amoureux. A la limite, ils n’ont même pas besoin de s’embrasser, c’est devenu évident, et ça me va très bien comme ça. Je ne peux pas en dire autant du second couple, malheureusement beaucoup plus limité et moins drôle. Jusqu’au 14è épisode, j’étais prêt à encenser le drama pour sa créativité, son humour (les clins d’œil parodiques, le gag bonus, son personnage féminin flamboyant) mais le tournant dramatique a eu pour effet d’amoindrir les gags, heureusement sans trop perdre en dynamisme. De plus, les rebondissements sont devenus, pour certains d’entre eux, prévisibles. Rien de rédhibitoire, j’ai toujours du mal à décrocher de la série, mais c’est dommage. Ah, et puis il faut que je vous dise que la chanson « Bravo » n’arrête pas de me hanter, c’est malin ! Dans l’ensemble, donc, un très bon drama coréen, reste 4 épisodes pour redresser la barre et terminer les histoires. Je croise les doigts, mais celui là pourrait bien devenir un classique incontournable.

3 réflexions sur “Bilan de semaine 24

  1. Hallelujah, je revis comme revis The Walking Dead. Il aura fallu attendre cet épisode (quoique le 9ème était bien) pour que la machine reparte. Je ne te spoile pas sur le 2×11 que je viens de finir mais Waouh, il y a deux cotés dans cette saison. La parlote du début à laissée place à l’action et aux questions existentielles ! Et ce finish de 2×11 me laisse sur le c** 🙂

  2. Effectivement il y a du mieux ! C’est juste dommage que les rebondissements soient aussi peu crédibles dans la série, la faute à des personnages qui ne réfléchissent pas devant le danger.
    Merci pour ton commentaire !

  3. Bon je vais regarder le 2×12 pour voir où va aller la série pour ce final. Orange à assurer, vu que la diffusion suit celle de l’amérique quelques jours après ‘en VOST quand même, faut pas déconner :D) De rien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s