Last Man Standing [Pilote]

Rappelez-moi déjà pourquoi j’avais envie d’écrire mes impressions sur le pilote ? Ah, oui. Donc, vous prenez un retraité de la sitcom (Tim Allen, Home improvement encore appelé Papa Bricole, en France), et vous le placez dans la thématique de l’année : c’est quoi être un mâle ?

Déjà, si vous comptez sur une sitcom (!) portée par Tim Allen (!!) pour vous expliquer ce qu’est un mâle, un vrai, c’est qu’il y a un problème. Il faudrait peut-être le dire au petit génie qui a autorisé la diffusion de cette série.

Donc un mâle, un vrai, ça devient rare, mesdames. La race est en voie d’extinction et Causeur enfonce le clou : ces dames raffolent toujours d’un macho, exemple Strauss-Kahnien à l’appui. Me voilà bien embêté devant un tel constat. Vous l’aurez compris, je fais partie de cette autre population pour laquelle la virilité d’un homme n’a rien à voir avec un comportement néanderthalien. Avant même de me cataloguer métrosexuel, et de me jeter des pierres (soyez sympas, pensez aux tomates ça fait moins mal), j’espère que vous me permettrez de hurler mon désarroi pendant quelques minutes.

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ! (Si, si, ça fait du bien !)

Je ne pratique pas la pêche, ni la chasse, je ne fais pas dans la mécanique auto, je ne tire pas à l’arbalète, et par dessus tout je ne prétends pas donner des leçons aux être humains du même sexe que moi, encore moins quand il s’agit de sport « pour filles ». Même pour rire.

Et vous savez quoi ? Je me sens menacé, non pas par la place que prend la femme dans la série (qu’en est-il réellement ?), mais par les idées de certains de mes congénères. Je suis le premier à rire des blagues sur les différences entre les sexes (un passage quasi incontournable de la plupart des comédies), mais j’ai beaucoup plus de mal quand on veut m’imposer un statut de « sous-homme » sous prétexte que je ne réponds pas aux critères suscités. J’ai de l’humour et un certain sens de l’autodérision, mais faut pas pousser : la scène où Tim crache son venin sur internet fait froid dans le dos.

Comment voulez-vous être un tant soit peu indulgent devant le reste des dialogues après ça ? Malheureusement au delà de la fumisterie, les dialogues semblent sortis tous droits des vieilles séries comiques familiales, où l’histoire occulte complètement les gags. On se met donc à attendre, attendre, un gag, une réplique percutante qui ne viendra jamais.

Comment s’attacher à ces personnages creux, interchangeables ? La série  été faite pour les nostalgiques d’Home Improvement, ceux qui n’ont pas su évoluer avec le temps et en sont encore à découvrir Internet, Glee, et tous ces trucs pour jeunes qui restent trop derrière leurs écrans…

Le pire, au fond, c’est pas que le pilote soit lamentable. C’est qu’il ait fait un succès d’audience.

Et ça, tu vois Tim, je crois que ça me donne le droit d’hurler à tes téléspectateurs qu’ils doivent se réveiller de temps en temps pour attraper la zapette même si c’est fatigant, bande de bachi-bouzouk de tonnerre de Brest, bougres d’ectoplasmes à roulette, espèces de loup-garou à la renoncule de mille sabords ! (Toute allusion tintinophile à l’occasion de la sortie d’un prochain film au cinéma ne serait que purement fortuite).

Quand je disais que je regrettais les sitcoms à l’ancienne, je ne parlais pas de celle-là.

Soupir.

Dire que la semaine prochaine on a droit au second round avec Man Up !

Double soupir.

Non, vraiment c’est pas facile d’être un homme de nos jours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s