Prime suspect [Pilote]

Voilà encore un autre remake qui arrive à la télé américaine. Qui se souvient d’Helen Mirren dans Prime Suspect ? Laissez tomber vos mouchoirs, dans le rôle principal c’est Maria Bello qui reprend la main, et de manière plutôt convaincante.

La détective Jane Timoney, en charge des homicides, n’arrive pas à s’imposer dans son secteur exclusivement masculin. Ses collègues lui mènent la vie dure, et sans aller à l’affrontement, elle essaye de se faire respecter et d’obtenir enfin les dossiers qu’elle veut. Lorsque l’un de ces détectives meurt soudainement, elle obtient son poste, mais les autres collègues ne décolèrent pas. Sa réussite dans l’enquête en cours va-t-elle changer la donne ? Pas si sûr…

Le premier élément qui frappe à la vision du pilote, c’est son ton. Il n’est pas facile de reproduire l’ambiance propre aux histoires policières sans tomber dans les clichés (je me souviens encore de Detroit 1-8-7 la saison passée). Mais au lieu de tomber dans les blagues à deux sous pour intimider le bleu de service, Prime suspect joue la carte du conflit glacial. S’affirmer, c’est un travail de longue haleine. Prendre part à un groupe exclusivement masculin c’est encore plus dur. Le pilote le montre très bien : ces hommes là sont des frères sur le terrain, et le restent en dehors, en partageant tout un tas d’occupation, de conversations, de paris,… Et vous savez quoi ? On y parle pas sexe. Alleluia ! C’est comme si enfin on se rendait compte que des policiers entre eux n’étaient pas que des alcooliques et des coureurs de jupons.

C’est cette volonté de prendre un angle plus réaliste, plus intimiste, qui m’a plu. Notre héroïne n’est d’ailleurs pas franchement sympathique, puisqu’à part le boulot, elle ne prend guère en considération les états d’âme de ses collègues, de son gars, ou même des enfants victimes. S’agit-il pour autant d’un masque, comme voudrait le démontrer une scène où elle craque enfin dans les bras de son homme ? J’espère que non. J’espère sincèrement que cette scène a été rajoutée pour faire plaisir au public. Avait-on vraiment besoin de la voir pleurer, comme si ça devait être rassurant qu’une femme policière pleure…

Mis à part ce détail, j’ai donc été conquis par les personnages. Il me restait donc à apprécier l’intrigue policière… Et là, les choses n’ont pas du tout été pareilles. On assiste quand même à une succession de coup de chance pour la résolution de l’enquête, et je n’ai donc pas eu le sentiment que notre héroïne était particulièrement douée pour résoudre des mystères. On aura beau me dire que le vrai travail d’un policier avance grâce à une bonne part de chance, j’ai quand même eu envie qu’on me démontre l’intérêt de voir notre investigatrice en tant que personnage principal. Sinon, autant transposer la série dans une autre milieu. Démontrez moi son talent. Il ne suffit pas d’obtenir un portrait robot des témoins et d’attendre un coup de fil d’un indic quand même ! Proposez moi un raisonnement, pas une facilité scénaristique.

C’est vraiment dommage, parce que ce personnage principal, malgré (ou à cause de) sa froideur, on a envie de le soutenir. Quand Maria Bello se prend des beignes, la scène prend aux tripes. Mais pourquoi la qualité des dialogues, de la réalisation, du jeu des acteurs ne se retrouve pas dans l’intrigue policière ? Malgré la bonne ambiance du pilote, on se retrouve avec un truc sans saveur – disons-le – pas très passionnant. Du coup on cherche désespérément un petit truc en plus pour donner envie de revenir…

Dommage. On y était presque. Peut-être que je verrai la suite, mais j’ai quelques doutes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s